La neutralité du net ne s’oppose pas à une gestion politique des services

532 visites
Covid-19

Depuis le début du confinement en Europe, la question d’une éventuelle surcharge du trafic internet se pose. Ci-dessous, notre point de vue communiste libertaire sur la question du réseau.

PNG - 211.6 ko

Côté services, la saturation se fait sentir. Par exemple, chez Skype et Whatsapp, les serveurs centraux ne tiennent apparemment pas la charge depuis le confinement italien. Charge qui aurait été encaissée avant l’achat de Skype par Microsoft : le logiciel fonctionnait alors en pair-à-pair (c’est-à-dire sans serveurs centraux).

Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a indiqué quant à lui lors d’une conférence de presse le 18 mars que les appels audio et vidéo, sur Whatsapp (propriété de Facebook) notamment, auraient doublé et que les ingénieurs de Facebook travailleraient déjà à renforcer l’infrastructure [1].

À une autre échelle et idéologiquement plus proche de nous, l’association libriste d’éducation populaire Framasoft a bel et bien subi une surcharge au début du confinement, lorsque les ministères de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur ont — honteusement, sans consultation, et sans solliciter leurs propres services informatiques et ressources financières considérables — invité leurs personnels à utiliser les services de Framasoft (qui n’a ni les moyens de ni la vocation à se substituer à des ministères) [2].

Quant au trafic global, des informations contradictoires circulent : d’un côté, la hausse de 70% qu’a vécue l’Italie suite à la fermeture des écoles serait épongeable [3] ; d’un autre côté, le 19 mars, le commissaire européen chargé du marché intérieur Thierry Breton s’est publiquement inquiété de la pression exercée sur le trafic [4]. Des sources internes chez Orange nous informent également que le conseil d’administration d’Orange douterait de la capacité du réseau à encaisser et qu’il faudrait prochainement choisir entre la 4G et la téléphonie...

La suite à lire sur : https://unioncommunistelibertaire.org/?La-neutralite-du-net-ne-s-oppose-pas-a-une-ges

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Union Communiste Libertaire » :

>Rencontre/Dédicaces avec Wilfrid Lupano le 14 juin à la Plume Noire

Depuis l’attaque au mois de mars de la librairie par une cinquantaine fachos, nous avons reçu des dizaines et des dizaines de marques de soutien. En voici une nouvelle, avec la venue de Wilfrid Lupano, scénariste notamment du « Loup en Slip » et « Les Vieux Fourneaux » qui sera à la Plume Noire lundi...

>Retour sur la mobilisation antifasciste du 29 mai

A l’appel du collectif « Fermons les locaux fascistes » s’est tenue une manifestation contre les violences de l’extrême-droite et en soutien à la Plume Noire qui a rassemblée plus de mille personnes ! Petit retour photos et vidéos de la...

>Manifestation contre les violences de l’extrême-droite samedi 29 mai 15h

Suite à l’interdiction de la manifestation du 3 avril dernier et à la répression durant la conférence de presse le même jour, le collectif « Fermons les locaux fascistes » organise une manifestation contre les violences de l’extrême-droite et en soutien à la Plume Noire le samedi 29 mai à 15h au départ de...

› Tous les articles "Union Communiste Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>Covid19 : pour une veille syndicale de la situation sanitaire

Lors du mouvement contre la réforme des retraites voulue par Macron, nombre de débats visaient à démontrer que les chiffres avancés par le gouvernement, pour faire passer sa réforme, étaient faux. Ces débats se fondaient sur des démonstrations et arguments fournis notamment par les directions...

› Tous les articles "Covid-19"