Le 6 juillet 1535, Thomas More est décapité

4964 visites

Thomas MORE est exécuté le 6 juillet 1535. Né à Londres le 7
février 1478, il fut homme politique en Angleterre, philosophe et écrivain,
précurseur du communisme libertaire et père des utopistes.

Fils d’un magistrat, il entame une carrière politique qui le mènera au poste d’ambassadeur extraordinaire, puis à celle de chancelier du royaume en 1529.

JPEG - 12 ko

Mais Thomas More est surtout connu pour son livre "L’Ile d’Utopie" ou "la Meilleure des Républiques" publié en 1516, où il décrit une société idéale ayant abolie la propriété individuelle, ainsi que l’argent, où règne l’égalité, et où la tolérance est une règle. "Fay ce que vouldras" est d’ailleurs emprunté à Thomas More, par Rabelais, pour son Abbaye de Thélème.

Critique de la société de son temps, corrompue et injuste, dont il brosse un sombre tableau, il dissèque et condamne les abus et les privilèges de la noblesse et du
clergé. Il refuse l’abomination de la guerre, sinon pour délivrer du joug d’un tyran un peuple opprimé par le despotisme.

"Dans tous les États où la possession est individuelle, où tout se mesure par l’argent, on ne pourra jamais faire régner la justice ni assurer la prospérité publique, à moins que vous n’estimiez parfaitement heureux l’État où la fortune publique se trouve la proie d’une poignée d’individus insatiables de puissance, tandis que la masse est dévorée par la misère. Pour rétablir un juste équilibre dans les affaires humaines, il faudrait nécessairement abolir le droit de propriété."

En 1532, désapprouvant la politique religieuse du roi, il démissionne et refuse de
prêter serment à Henry VIII. Arrêté comme hérétique et condamné pour trahison, il est emprisonné pendant quinze mois dans la tour de Londres. Le 6 juillet 1535, il monte
sereinement sur l’échafaud où il est décapité.

JPEG - 40.5 ko

P.-S.

Le mot utopie est passé aujourd’hui dans le langage courant.

Thomas More sur Wikipedia

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Journées Nationales Prison 2018, du 19 au 25 novembre

Les Journées Nationales Prison (JNP) organisées par la FARAPEJ (Fédération des Associations Réflexion-Action, Prison Et Justice) se tiendront à Lyon du 19 au 25 novembre prochain. Le Groupe Local Concertation Prison du Rhône organise 4...

>Retour sur le procès des 3+4 de Briançon

Jeudi 8 novembre, 7 personnes étaient jugées pour leur délit de solidarité à la frontière Franco-Italienne. Le procureur requiert 12 mois de prison dont quatre fermes contre deux des accusés et 6 mois de prison avec sursis pour les cinq autres. Le délibéré se fera le 13...

> Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Mémoire » :

>Tarnac, une affaire d’État

Retour sonore sur une affaire qui aura défrayé la chronique : manipulations politiques, dérives policières, curée médiatique, création d’un ennemi intérieur : "l’ultra-gauche mouvance anarcho-autonome" ... tous les ingrédients d’une affaire d’État qui débutta le 11 novembre...

>11 novembre, la guerre de 1914-1918 : le creuset des totalitarismes

Les commémorations du 11 novembre 1918 occultent toujours le souvenir du carnage et préfèrent exalter le martyre des soldats en sacralisant leurs combats. Elles fabriquent le mythe de la guerre nationale, la mémoire des combats est déformée, le culte du soldat est quasi religieux et s’incarne dans...

> Tous les articles "Mémoire"
}