Le Mont-Blanc : un patrimoine naturel qui attise les convoitises

1161 visites

Pour avoir autorisé la construction de trois chalets de luxe à vocation hôtelière au pied du Mont-Blanc, au profit d’un investisseur qui s’est montré particulièrement généreux pour la municipalité, le maire de Saint-Gervais-les-Bains est visé par une plainte pour « délivrance illégale d’un permis de construire et corruption passive ». Explications.

L’affaire est révélée par un article du Canard Enchaîné du 15 mars 2023, intitulé « Les affaires en béton du défenseur du Mont-Blanc ». En 2016, le maire de Saint-Gervais-les-Bains, Jean-Marc Peillex, a autorisé la construction de trois chalets de luxe à vocation hôtelière. Après sept ans de démarches, nécessaires pour obtenir les documents légaux, le dossier revient aujourd’hui sur la table, déclenchant la réaction de plusieurs associations locales.

Le 11 février dernier, Respectons la terre, l’association présidée par l’aventurier Charles Hedrich, a ainsi porté plainte pour « délivrance illégale d’un permis de construire et corruption passive ». Déjà, France Nature Environnement 74, par la voix de sa représentante Laurence Prélot-Mathey, s’était déjà interrogé, en novembre 2021, sur la légalité ce permis accordé à « des hôtels dans une zone naturelle où seules les constructions à usage d’habitation sont autorisées par le plan local d’urbanisme (PLU) ». De plus, selon les documents de la Commission d’accès aux actes administratifs (Cada), le permis de construire a été délivré – malgré l’avis négatif des services d’urbanisme de la commune – pour une construction sur une seule parcelle. Or les chalets en occupent trois.

Quand le bénéficiaire du permis de construire est aussi un généreux donateur…

L’affaire se corse lorsque l’on apprend l’identité de l’heureux propriétaire de ces trois chalets. Il s’agit de Vincent Gombault (59 ans), patron dans l’hôtellerie de luxe, et surtout dirigeant actuellement d’un prestigieux fonds d’investissement : Clipway de la City londonienne.

Le Canard nous apprend également que cet heureux bénéficiaire du permis de construire est aussi un véritable bienfaiteur de la municipalité de Saint-Gervais : à ce jour, il a offert au moins 1,5 million d’euros à la mairie pour rénover une douzaine de chapelles de la ville (dont une, du XVIIe siècle, classée aux Monuments historiques). « Des dons désintéressés », ironise le journal satirique, qui ont commencé en mars 2016, soit juste six mois avant sa demande de permis de construire !

« Ces chalets sont gérés par l’Hôtel de l’Armancette, mais ce ne sont pas des hôtels, se défend Jean-Marc Peillex. Ce sont des meublés de tourisme avec services, autorisés par le PLU, comme la location Airbnb ». Une « location Airbnb » très haut de gamme alors, car elle inclut quand même des services dignes des plus grands standards hôteliers : un chef cuisinier à domicile, le ménage quotidien, une conciergerie et un véhicule avec chauffeur.

Un changement de destination « non régularisé » ?

Ces « chalets d’habitation », construits dans la commune, sur l’alpage du plateau de la Croix, « sont rentrés dans le giron de l’Hôtel de l’Armancette et sont ouvertement exploités avec des services hôteliers et un spa, sans qu’un changement de destination n’ait été, semble t-il, obtenu », souligne France Nature Environnement (FNE) Haute-Savoie. Pour la FNE 74, la construction de ces chalets hôteliers « aurait dû faire l’objet d’une demande d’autorisation d’unité touristique nouvelle (UTN) », et non d’un simple permis de construire. « Leur changement de destination post-construction aurait dû être régularisé ».

Par ailleurs, l’association s’interroge également sur le fait que « le propriétaire ultime d’un montage financier complexe concernant ces biens immobiliers a fait un don extrêmement généreux à la commune pour la rénovation de son patrimoine. Coïncidence ou preuve de manigance ? ». C’est ce que l’enquête devra préciser. L’affaire a été transmise au parquet d’Annecy. Mais le maire de Saint-Gervais-les-Bains, Jean-Marc Peillex, n’en est pas à son coup d’essai en termes de libertés prises avec l’environnement ou de relations chaotiques avec les associations environnementales.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Présentation du livre « Problèmes de localisation »

Présentation et discussion autour du livre « Problèmes de localisation » (éditions Même pas l’hiver) de Élise Legal à l’Amicale du futur (31 rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon) // Ouvertures des portes 18h30 - Début de la présentation 19h - Cantine

>Un BINGO contre les JO !

Devant le culte omniprésent de la compétition sportive qui s’annonce, on a eu une petite idée. On vous propose donc un BINGO contre les JOP ! Le principe est simple : tous-tes celle-ux qui souhaitent envoyer valser le monde qu’incarnent les JO jouent dans la même équipe.

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Conférence Stop barrage Rhonergia mardi 16 avril

📣 Viens rencontrer le Collectif STOP Barrage Rhônergia lors d’une conférence pour s’informer et échanger autour du projet de barrage sur le dernier tronçon encore sauvage du Rhône en aval de la centrale nucléaire du Bugey.

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"