Lettre aux voisin.es du 47 rue Béchevelin

1668 visites

Face au froid et à la crise sanitaire, les occupations solidaires se multiplient. Un nouveau bâtiment est occupé sur l’ilôt Mazagran pour intensifier la lutte et organiser concrètement la solidarité.

Depuis la semaine dernière, un bâtiment situé à l’angle de la rue Béchevelin et de la rue Salomon Reinach est occupé. Alors que le froid s’installe sur l’agglomération, ni l’Etat, ni la Métropole, ni la mairie, ne semblent vouloir agir pour mettre à l’abri les plus précaires.
À la Guillotière, des habitant.es essayent de résister au rouleau compresseur de la gentrification (processus de remplacement des habitant.es/usager.es issu.es des classes populaires par des populations plus aisées) et surtout de s’organiser entre voisin.es pour rompre avec la logique du chacun chez soi. Sur l’îlot Mazagran, depuis longtemps, des collectifs d’habitant.es se mobilisent pour se réapproprier leur quartier et rénover le bâti existant (plutôt que le raser pour le remplacer par des habitations de standing). Plus récemment, l’Espace Communal de la Guillotière s’est installé pour proposer un lieu d’organisation politique, d’hébergement et de solidarité concrète (distributions alimentaires, permanences d’entraide, lavomatic, etc.)

Dans la continuité de ces initiatives, nous avons décidé d’occuper le bâtiment adjacent qui appartient à Grand Lyon Habitat, le bailleur social de la Métropole. Ce bâtiment avait été attribué sans discussion pour servir de lieu de stockage à une grosse association caritative déjà grandement subventionnée, au mépris des dynamiques déjà lancées sur l’ilot par différents collectifs et des promesses de concertation formulées par la nouvelle majorité municipale.

Nous manquons de lieux ouverts, collectifs, solidaires, ancrés dans le quartier, pour résister ensemble aux politiques qui veulent nous chasser de la ville.
À grands renforts de tribunes médiatiques, la Métropole prétend vouloir mener une politique ambitieuse et humaine eut égard au logement. Il n’y a pour nous d’autres politique du logement que la mise à l’abri immédiate et inconditionnelle de tou.tes. Dans la Métropole, 7.4% des logements sont vacants (source INSEE 2017) alors que près de 3000 personnes appellent le 115 chaque semaine sans qu’aucune solution leur soit proposé : seulement 17% des demandent aboutissent. La nouvelle majorité vante les mérites de sa politique de logement : où est-elle ? L’Etat, la Mairie, la Métropole ont le pouvoir de réquisitionner. Ils ne le font pas. Le bâtiment que nous avons réquisitionné hébergera, dès la fin des travaux, une quarantaine de personnes. La plupart des habitant.es sont demandeurs/euses d’asile et donc censé.es être hébergé.es par l’Etat.

Une partie du bâtiment n’est pas aménageable en habitation, nous souhaitons donc mettre à disposition des habitant.es et usager.es du quartier de nouveaux espaces pour remettre au goût du jour des propositions maintes et maintes fois faites par des collectifs et habitants pour l’avenir de l’îlot. Plus globalement, il s’agit d’organiser la résistance et la solidarité, en disposant d’espaces pour la vie du quartier. Ainsi, une cantine collective pourrait être installée. Des salles de classes pour les cours de francais et soutien scolaire gratuit pourraient être montés facilement.

Dans tous les cas, nous attendons vos idées pour animer ce lieu. En attendant, nous avons besoin de coups de main pour aménager les espaces au mieux et garantir des conditions de logement les plus satisfaisantes possibles.

Et relayez a fond cet article sur les réseaux sociaux ! #BAT27 #LACANTINEPOPULAIRE #DEFENSEGUILLOTIERE

Appel à bras

- Plomberie
- Maçonnerie
- Électricité
- Nettoyage
- Juste des bras

Appel à dons

- Placo
- Outils en tous genres
- Peinture
- Téléphone fixe, portable, smartphones
- Dons via hello asso - des précisions bientôt !

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>Le Casse-Dalle ouvre ses portes !

Situé à l’angle des rues Créqui et Verlet-Hanus à Lyon 3e, près des places Guichard et Voltaire, le Casse-Dalle est un immeuble laissé à l’abandon depuis des années, occupé depuis le 21 septembre 2022 afin d’en faire un lieu de solidarité et d’activités. Il est ouvert à toutes personnes qui veulent se...

› Tous les articles "Logement / Squat"

Derniers articles de la thématique « Quartiers populaires / Discrimination de classe » :

>Brigade Spécialisée de Terrain : programmées pour traquer

La loi « relative à la sécurité publique » de février 2017 qui assouplit largement les conditions d’ouverture du feu des policiers n’en finit pas de produire son cortège de drames. Le nombre de morts s’accélère. En 2022, pas loin d’une dizaine de personnes sont mortes, tués par des agents après des « refus...

>La place du Pont n’est pas un plateau télé !

Darmanin revient faire son show le 9 septembre à la Guillotière, pour soutenir la police contre la population et promouvoir sa politique raciste. Stop à l’instrumentalisation, Darmanin casse toi, la Guillotière n’est pas à toi ! Occupation festive et massive dés 10h Place du Pont ...

>Été 1982 dans la région lyonnaise : l’État tente de mater les banlieues

Dans l’agglomération lyonnaise, l’été 1981 est chaud, comme disent les journalistes de l’époque. Ce sont les premières émeutes urbaines à faire la une de la presse nationale. Tout au long de l’année, la répression va s’abattre sur l’agglomération et, à l’été suivant, l’ambiance est une nouvelle fois...

› Tous les articles "Quartiers populaires / Discrimination de classe"