Lettre de prison de Samir Tafer

3538 visites
1 complément

Samir, emprisonné depuis décembre 2008 pour une voiture retournée pendant une manif lycéenne, a fait passer il y a quelques semaines une lettre écrite depuis la prison de Bourg à des proches.

Interview famille samir

Je suis rentré en prison à Saint Quentin Fallavier en 2011 où j’ai passé un an sans problème, sans histoire avec aucun détenu, ni même un surveillant. J’occupais le poste d’auxiliaire, je servais les repas = gameleur) pendant plusieurs mois. Ce poste me convenait tout à fait et je l’occupais avec plaisir. Arrivé en janvier 2012 (date de ma sortie définitive qui était prévue) il y a eu soudainement un incident avec un surveillant.

C’était l’heure de la promenade, à ce moment là je me trouvais aux toilettes et lorsque je suis sorti de ma cellule pour me rendre à la promenade, les surveillants m’attendaient à la porte de ma cellule accompagné du chef. Ils m’ont demandé où j’allais et je leur ai répondu que j’allais faire ma promenade d’une heure. Ces derniers m’ont dit qu’il était trop tard. La promenade est la seule heure de libre de toute la journée qui est accordé à chaque détenu, c’est une sortie légale.

J’ai donc exigé mon heure légale de sortie, le chef m’a ensuite poussé à trois reprises, je lui ai demandé calmement de retirer ses mains mais celui-ci a refusé et ensuite m’a poussé au sol accompagné des surveillants. Ils m’ont traîné au mitard et j’ai ensuite été jugé pour soi-disant « agression ». J’ai été condamné à un an de plus alors qu’il était prévu que je sorte définitivement le 7 janvier 2012. Tout cela a été orchestré après afin que je ne sorte pas à la date prévue. Ce système est bien connu en prison. Dès que notre date de sortie définitive de prison approche, les surveillants et autres corps de la prison, font tout (et je pèse mes mots) pour vous « emmerder », pour vous provoquer pour que votre date de sortie soit reportée au plus loin au plus tard possible.

J’ai été ensuite transféré à Bourg-en-Bresse (CP). Ils m’ont vraiment éloigné de ma famille qui ne peut pas se rendre régulièrement à Bourg-en-Bresse pour me rendre visite. Cela fait plusieurs mois que je subis des pressions, des injures raciales, de l’harcèlement moral de la part des surveillants qui se croient tout permis, qui ne respectent personne. Les surveillants sont sans cesse en train de me provoquer, me dénigrer. Ils viennent toujours me chercher pour les parloirs avec du retard alors que pour les autres détenus, ils viennent les chercher à l’heure.

J’ai de nouveau été au mitard pour rien. Lorsque j’étais au mitard, ils m’ont parlé que de mon passé et quand je leur ai fait la remarque ils m’ont répondu qu’ils parleront toujours de mon passé même si je me tiens tranquille. Lors de mon séjour au mitard, ma cellule a été entièrement fouillé et dès mon retour j’ai constaté que ma cellule a été fouillé et j’ai retrouvé mes affaires par terre. Est-ce que c’est normal ce comportement de la part des surveillants à mon égard ??? C’est un combat quotidien, je suis épuisé de tout cela, j’ai même entamé une grève de la faim lorsque j’étais au mitard pour exprimer mon ras-le-bol et pour exprimer mon indignation !!! Les surveillants font tout pour me détruire moralement et m’humilier et maintiennent une pression psychologique et physique sur moi. Je commence à en avoir MARRE de ces conditions de détention, de cette répression faite sur moi, de ce mépris. Je suis moralement épuisé et parfois je pense même au pire quand je vois toute cette pression psychologique, tout cet acharnement sur moi.

Samir TAFER

Pour écrire à Samir :
TAFER Samir
n° d’écrou : 2190
Centre Pénitentiaire de Bourg-en-Bresse
20, chemin de la pro­vi­dence
BP 90321
01011 . Bourg-en-Bresse

P.-S.

Depuis cette lettre de Samir, une mobilisation s’est mise en place autour d’un certain nombre de revendications le concernant, et plus largement sur les conditions de détention et l’arbitraire des surveillants à l’égard des détenus.

Un entretien avec l’OIP Lyon autour de sa situation a été réalisé, un premier rassemblement a eu lieu mercredi 6 juin.

Pour plus d’informations, vous pouvez écrire à contact(arobase)rebellyon.info qui fera passer à ses proches.

Proposer un complément d'info

Les compléments d'infos ont été désactivés temporairement.

Le collectif d'annimation tourne en effectif minimum jusqu'au moins septembre et se concentrera autant que possible sur vos propositions d'articles.

  • Le 9 juin 2012 à 19:09, par saint Paul/saint joseph

    classé auxilliaire.
    suspicion de ravitaillement en haschich,pour les autres détenus.
    l’A.P.
    les détenus classés sont les premiers suspécté de trafic, car ils peuvent circuler,
    et sont en contact avec tous les détenus.
    Bon courage, Samir.
    tiens bon.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info