Marche mondiale du cannabis le 7 mai

511 visites

Les anti prohibitionnistes du monde entier se rejoignent le samedi 7 mai pour la « Marche mondiale du cannabis 2016 » pour revendiquer une réforme de la politique en la matière.

A Lyon depuis 2001, un collectif* revendique encore et toujours une série de mesures déjà effectives ailleurs... : Dépénalisation de la consommation, Information cohérente et objective, Prévention pragmatique et cible, Prescription, Régulation, Réforme de la politique française en matière de cannabis... Bref, pour une législation « stupéfiants » réfléchie, contre la prohibition amorale, comme dans plus de 300 villes de 40 pays, Marche Mondiale du Cannabis 2016, le 7 mai
à Lyon ; 14h30 Rassemblement place Carnot & 15 h, marche festive jusqu’à la place des Terreaux.

Inlassablement, les partisans d’une réforme de la législation sur les drogues exigent des alternatives la prohibition afin de faire advenir une politique juste, cohérente et humaine encadrant les usages récréatifs et médicaux du cannabis en particulier et des drogues en général.
 
Cette 15e édition de la Marche mondiale est d’autant plus bienvenue qu’elle survient dans un contexte international où la mobilisation de la société civile est justement cruciale pour soutenir, encourager et exiger les changements.
 
Ainsi, les négociations préparatoires la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies (UNGASS) sur les drogues (19-21 avril, New York) ont enfin consacré les approches sanitaires visant la réduction des risques et mentionné les possibilités de peines alternatives la prison... Des avances appréciables en regard de l’objectif irréaliste d’un monde sans drogue fixé par l’UNGASS en 1998, mais qui restent hélas largement insuffisantes pour parvenir une politique cohérente et équilibre : aucune remise en question des conventions internationales, ni d’évocation de la dépénalisation de l’usage.
 
Il y a pourtant urgence. En mars dernier, une commission de 22 experts médicaux, réunis par la célèbre revue scientifique The Lancet et l’université américaine John Hopkins (Baltimore, Maryland), a publié un rapport au constat implacable : les politiques prohibitionnistes menées ces 50 dernières années ont directement ou indirectement contribué à des violences meurtrières, des maladies, des déportations de population, des injustices et ont miné le droit des populations la santé, engendrant une hausse des meurtres, des incarcérations excessives, des discriminations raciales et des violations des droits de l’homme. En conséquence, les experts recommandent de décriminaliser l’usage non violent et la possession de toutes les drogues et invitent les états à basculer progressivement vers un marché régulé des drogues en appliquant une méthode scientifique pour leur valuation (« Public health and international drug policy », The Lancet, 24/03/16).
 
« Qu’en dit la France ? Comme toujours, à peine le débat est-il entrouvert - sincèrement ou par opportunisme politique - que des arguments absurdes sont brandis pour le disqualifier, et nos dirigeants, trop heureux d’éviter l’incontournable procès en un prétendu »laxisme", s’empressent ainsi de le refermer. Le statu quo persistant continue donc de produire les mêmes effets : le trafic fleurit, les interpellations flambent, la justice s’engorge, la lutte antidrogue gâche l’argent public (850 M/an) et les Français sont toujours les champions d’Europe de l’usage de cannabis.
 
C’est pourquoi nous revendiquons encore et toujours des mesures déjà effectives ailleurs :
 
- Dépénalisation de la consommation, de la possession et de l’autoproduction pour usage personnel
- Information cohérente et objective sur les effets et les modes de consommation réduisant les risques
- Prévention pragmatique et cible en direction des mineurs et des usagers en difficulté
- Prescription de cannabis dans un cadre thérapeutique
- Régulation de la production, de la distribution et de la consommation de cannabis
- Réforme de la politique française en matière de cannabis et l’ouverture d’un débat public sur la loi du 31 décembre 1970.
 
Tous les indignés par le laxisme prohibitionniste sont vivement invités venir participer la Marche Mondiale du Cannabis 2016, qui se tiendra, Lyon, le samedi 7 mai 2016 15 h, depuis la place Carnot jusqu’à la place des Terreaux.

P.-S.

un collectif* :
Le Collectif d’Information et de Recherche Cannabique de Lyon (CIRC), les Jeunes écologistes lyonnais, Europe Ecologie - Les Verts,
la Ligue des Droits de l’Homme, le Nouveau Parti Anticapitaliste,
Les Jeunes Radicaux de Gauche, le syndicat étudiant écologiste
Fac Verte, l’association de lutte contre le sida AIDES,
les associations Ananda et Cie., Livity reggae et Bredda Sound System

samedi 7 mai 2016

Canabis Mondial March

14h30 - 15h00
Place Carnot LYON (M°A Perrache)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>Bure : Les travaux connexes au projet CIGEO

Loin des préoccupations environnementales et avant même l’autorisation de lancer le projet Cigéo qu’elle espère pour 2020, l’Andra s’apprête à réaliser simultanément plusieurs travaux de grande envergure. Constructions des routes et des accès au site, d’un transformateur électrique, circuit de l’eau… Tout...

>[Grenoble] Rencontre antinucléaire le samedi 15 juin

Samedi 15 juin, journée de rencontre antinucléaire à Grenoble. Cette rencontre s’inscrit à l’origine dans une dynamique de décentralisation de la lutte à Bure*. Parce que le nucléaire est présent partout, se retrouver localement dans la région Rhône-Alpes où il est extrêmement présent serait l’occasion de...

>[Dijon] Pourquoi les Lentillères ne sont pas une Zone À Urbaniser

Le nouveau Plan Local d’Urbanisme Intercommunal proposé à l’enquête publique continue de définir le Quartier des Lentillères comme une Zone À Urbaniser, au mépris des évidences environnementales et urbanistiques. Nous avons cru nécessaire de rappeler aux urbanistes en quoi le Quartier des Lentillères...

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"

Derniers articles de la thématique « Discriminations » :

>Appel à une Pride de nuit à Lyon en mixité choisie vendredi 14 juin

Nous, déviant-es, hors-normes, décadent-es, bizarres, étranges, queer, on est pas là pour être accepté-es, on est pas là pour être toléré-es. Assez de se faire tabasser la nuit, ce soir on se la réapproprie. Assez d’être récupéré-es pour vos politiques LGBT, on veut pas de votre hypocrisie à gerber. Assez...

› Tous les articles "Discriminations"