Manifestation contre la construction du nouveau CRA de Lyon et pour la fermeture des centres de rétention

2134 visites
CRA de Saint-Exupery

Attention !!! Changement d’heure de la manif :
En raison de l’appel national contre la Loi sécurité globale ce samedi à 13 heures, on se retrouve à 10 heures place Bellecour le samedi 30/01 avec le Collectif des sans papiers lyon et le Genepi Lyon pour exiger l’arrêt de la construction du nouveau CRA de Lyon et la fermeture de tous les centres de rétention !

Pour exiger l’arrêt de la construction du nouveau CRA de Lyon et la fermeture de tous les centres de rétention, rendez-vous le samedi 30 janvier place Bellecour à 10h !

Suivi: 2 mises à jour. La plus récente en premier | la plus ancienne en premier
  • Malgré la pluie, grosse ambiance et quelques centaines de personnes à la manif’ contre la construction d’un nouveau CRA de Lyon

    Les manifestant.e.s rejoignent désormais la 5e Marche des libertés

    JPEG - 411.9 ko
    JPEG - 1.9 Mo
    JPEG - 301.1 ko
  • Attention !!! Changement d’heure de la manif, le rendez vous est avancé à 10h, pour pouvoir rejoindre ensuite la marche des libertés

    En raison de l’appel national contre la Loi sécurité globale ce samedi à 13 heures, on se retrouve à 10 heures place Bellecour le samedi 30/01 avec le Collectif des sans papiers lyon et le Genepi Lyon pour exiger l’arrêt de la construction du nouveau CRA de Lyon et la fermeture de tous les centres de rétention !

    [et on enchaîne avec l’appel national de la marche des libertés à 13 heures place Lyautey !]

En novembre 2019, le gouvernement a annoncé la construction de trois nouveaux centres de rétention administrative à Orléans, Bordeaux et Lyon. D’autres projets sont aussi en cours dans plusieurs villes. Les travaux du nouveau CRA de Lyon sont déjà bien avancés. Il y a déjà un CRA à Lyon, près de l’aéroport, qui enferme des milliers de personnes sans-papiers par an.

Les centres de rétention administrative sont des prisons pour enfermer les personnes qui n’ont pas les bons papiers. Ils sont gérés par la Police aux frontières. Ce sont des lieux où les violences policières, les insultes et les humiliations sont quotidiennes. L’État y enferme des sans-papier.es jusqu’à 90 jours, le temps d’organiser leur expulsion, mais aussi pour les faire souffrir, les traumatiser, les dégoûter de leur présence en France, leur enlever toute perspective d’avenir dans le pays.

L’ouverture du nouveau centre de rétention est prévue pour 2022. Cette construction à Lyon n’est pas due au hasard : le CRA actuel était le seul de toute l’Auvergne-Rhône-Alpes, région de passage pour beaucoup d’exilé·es. Toute personne arrêtée à la frontière avec la Suisse ou l’Italie peut y être enfermée. Ce projet doublera donc les capacités d’enfermement et d’expulsion pour la région. C’est bien la politique menée par l’État depuis plusieurs années : multiplier les rafles et les arrestations, et augmenter les places en rétention et les expulsions, pour réprimer toujours plus les personnes sans-papiers plutôt que de les régulariser.

Ce projet va coûter plus de vingt millions d’euros à l’État. Le terrain sera loué à Vinci pour 100 000 euros par an. C’est le géant du BTP Eiffage qui s’occupe du chantier, avec plein d’autres entreprises qui font ainsi leur business sur l’enfermement des personnes sans-papiers.

Rendez-vous le samedi 30 janvier à 10 heures place Bellecour pour exiger l’arrêt de la construction du nouveau CRA de Lyon et la fermeture de tous les centres de rétention

Liberté pour tous·tes !

Régularisation de tous·tes les sans-papiers !

Ni ici, ni ailleurs !

Ni constructions, ni expulsions !

Manifestation organisée par le collectif des sans-papiers de lyon (csp69), le Genepi Lyon et le collectif Lyon anticra

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « CRA de Saint-Exupery » :

>Témoignage de Anis, prisonnier au CRA 2 de Lyon-Saint-Exupéry

Anis est au CRA 2 de Lyon-Saint-Exupéry depuis fin octobre 2023. Il vit en France depuis 42 ans. Ce texte est la transcription d’un témoignage audio du 15 décembre 2023. Anis y parle des conditions de vie dans le CRA, des violences policières, de la complicité des médecins et de Forum Réfugiés,...

>Cantine de Rentrée de Lyon AntiCRA

RDV place Mazagran, vendredi 29 septembre, 19h-00h Pour nous soutenir, nous rencontrer, rejoindre le collectif, en apprendre davantage sur les CRA Repas collectif à prix libre

› Tous les articles "CRA de Saint-Exupery"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Soirée de soutien aux mineurs isolés de Lyon samedi 9 mars à GZ

RITUELLE 2 TECHNO FOR REFUGEES Après le succès de notre première RITUELLE à GZ, nous remettons le couvert : RITUELLE est un prolongement des dimanches solidaires pour permettre un soutien financier pour les mineurs isolés de la métropole par le biais du reversement des bénéfices en même temps...

>Les CPR se ferment par le Feu

Un récit (mais pas que) des révoltes qui ont détruit le CPR de Turin. Traduction en francais de la brochure de l’Assemblée anti-CPR de Turin. Les CPR sont des prisons pour personnes étrangères, comparable aux Centre de Rétention Administrative en france.

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Justice / Enfermements » :

>Combattre le silence : les 4 tactiques du Collectif Babacar

En décembre 2015, la presse annonce qu’un « forcené » a été tué par la police. L’affaire est promise à l’oubli. Mais très vite, le Collectif Babacar mène la bataille pour médiatiser les lacunes de l’enquête et réhabiliter la mémoire de la victime. Récit d’une victoire notable sur le front...

› Tous les articles "Justice / Enfermements"