Manifeste pour l’affichage libre à Lyon !

1723 visites
2 compléments

La mairie de Lyon s’attaque une fois de plus à l’affichage libre. Une grande campagne de stérilisation des murs de la ville y est entreprise. A bas la ville stérile qui sent la mort ! Vive la liberté d’expression ! Vive la vie et vive l’affichage libre !

À bas la ville stérile qui sent la mort !

La mairie de Lyon s’attaque une fois de plus à l’affichage libre, notamment à la Croix-Rousse. Une grande campagne d’hygiènisation est mise en place, ainsi qu’une brigade "environnement et propreté". Les enquêtes se succèdent, les amendes pleuvent (y compris, fait quasi-inédit en France, pour des affiches simplement posées au scotch) sur des associations fondées essentiellement sur le bénévolat et des rapports non-marchands.

Tandis que la Ville se vante du « potentiel créatif » lyonnais pour décrocher le titre de « Capitale Européenne de la Culture 2013 », elle s’attache à détruire méthodiquement toute la culture associative, militante et artistique.

Précisons que cette campagne ne fera pas disparaître l’affichage en général, puisque les grosses structures intègrent désormais ces amendes dans leur budget. Nos élus le savent : le zèle des « brigades vertes » n’empêchera pas nos murs d’être recouverts d’affiches pour Johnny Hallyday ou pour des marques de parfum. Cet acharnement vise donc UN type d’affichage, spontané, informel, et mène une guerre sans répit aux pratiques qu’il promeut : des pratiques fondées sur l’échange, la culture et la solidarité plutôt que sur le fric et le consumérisme individualiste.

Qu’on cesse de nous parler de la poignée de panneaux municipaux, cyniquement nommés "affichage libre", monopolisés par les grandes boîtes de production d’évènementiel.

Qu’on cesse de taxer nos affiches de pollution visuelle alors que nos élus municipaux offrent sur un plateau l’espace public lyonnais à JC Decaux.

Qu’on cesse, au nom d’une pseudo écologie urbaine, de nous accuser de « salir » la ville alors que le mobilier urbain est tout dédié à la promotion de la bagnole et à l’apologie de la surconsommation.

Une fois de plus, la mairie de Lyon nous offre une belle leçon sur nos droits fondamentaux, conforme à notre époque liberticide.

Vive la liberté d’expression !

Il nous semblait pourtant que lorsque l’on n’a pas accès aux grands médias, la liberté d’expression commence avec le droit de pouvoir écrire sur un bout de papier et de le coller sur un mur. Mais apparemment, elle vaut autant qu’une crotte de chien et moins qu’une pub pour un déodorant.

Il nous semble également que la richesse et la diversité de la vie culturelle lyonnaise ne dépendent pas d’un titre pompeux, mais de l’activisme quotidien d’une multitude d’individu-es et collectifs aujourd’hui gravement et injustement pénalisés.

Où voulons nous vivre ? Dans une ville artificielle, aseptisée, taillée pour les dépliants touristiques ?

Dans un espace public abandonné aux marchands ?

GIF - 3.1 ko

NOUS, collectif d’associations, d’individu-es et artistes pour l’affichage libre réclamons l’arrêt immédiat des enquêtes, l’annulation des amendes et, surtout, continuerons d’afficher LIBREMENT.

Vive la vie et vive l’affichage libre !

P.-S.

Voir leur site affichagelibre.lyon

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 2 octobre 2007 à 23:30

    quand j’ecris ici je vis, quand on lis ceci on refléchis, quand tu pars tu oublis vite... anonyme.... et perso

  • Le 29 septembre 2007 à 22:31, par voxpopuli

    Petit collectif en cours de création (mais déjà international, grâce à nos amis praguois), Voxpopuli a besoin de vos idées. Il s’agit de trouver des phrases, citations, de vous ou n’importe qui (mais signées que s’il ne s’agit de vous), et de les exposer pour faire réagir « en douceur » nos concitoyens. On essaie de pas être trop partisans, ni gratuitement provocateurs (pas facile...), nos phrases pouvant être, par exemple :

    - « j’aime beaucoup le travail. Je pourrais regarder quelqu’un travailler pendant des heures. » Tristan Bernard

    - « je crois que dans ce pays la presse occupe une place plus importante et plus pernitieuse que l’Eglise à sa pire époque. » H.D. Thoreau

    Le blog est en chantier, mais n’hésitez pas à donner vos idées. Nous nous ferons un plaisir de les accrocher, ou au moins d’en parler (le débat est un des grands profits d’une telle initiative).

    Le blog
    clearblogs.com/voxpopuli

    Nous sommes situés dans le premier lyonnais, et En Avignon, en France. Bonne journée

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info