Mobilisation lycéenne contre la fin des contrats aidés et répression à Vaulx-en-Velin

1613 visites
Vaulx-en-Velin

Le lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin, comme d’autres établissements, subit de plein fouet la suppression massive des contrats aidés amorcée par le gouvernement Macron. C’est pour exprimer leur mécontentement contre la mise au chômage forcée d’une assistante d’éducation dans quelques semaines, que les lycéen.nes ont organisé une mobilisation le lundi 15 janvier au matin. Les cow-boys de la police sont malheureusement intervenus rapidement pour empêcher le rassemblement et un élève a fini au poste de police...

Le message avait tourné sur les réseaux sociaux et à 7h50 tous les élèves du lycée étaient prévenus de la mobilisation. Mais si ce mode de communication s’avère extrêmement efficace pour mobiliser rapidement, il reste très peu sécurisé, ce qui fait que les flics étaient eux aussi déjà présents sur place (le commissariat étant en face du lycée, le dérangement n’est de toute manière pas très grand pour eux en cas de « fake news »).

Depuis trois ans maintenant que le lycée se bat pour des classes moins chargées et davantage de moyens, avec une reconnaissance en tant qu’établissement prioritaire, ce mode de mobilisation n’est plus une nouveauté pour personne, élèves, administration, profs et se déroule généralement bien.

Touche pas à ma ZEP : pour les grévistes de Doisneau, « Attention mon lycée va craquer ! »

Le 27 janvier, les personnels du lycée Robert Doisneau de Vaulx-en-Velin, 3e commune la plus pauvre de France, étaient près de 75% en grève. Ils et elles dénoncent les dégradations des conditions d’enseignement prévues par le rectorat, qui veut augmenter les effectifs d’élèves dans des classes de (...)

30 janvier 2017

Pourtant, l’attitude des flics est radicalement différente selon qui en porte l’initiative. Ainsi, quand ils perçoivent une présence massive des profs et administratifs ils sont peu nombreux à faire le déplacement et restent à distance, mais quand elle est menée quasi exclusivement par les élèves, leur présence est plus agressive.

Alors qu’au départ l’idée était d’organiser un « blocus » du lycée, face à cette présence de la BAC, les lycéen.nes se sont rabattu.es sur l’idée d’un rassemblement devant le lycée avec un débrayage des cours. Si une partie est tout de même entrée dans le lycée, la majorité des élèves n’est dans tous les cas pas allée en cours à 8h00.

JPEG - 588.6 ko

Si la mobilisation se déroule au départ assez tranquillement, quand des pétards tonnent pour fêter la réussite de l’appel, les flics prennent ça pour une agression contre eux et veulent sonner la fin du mouvement.

JPEG - 399.1 ko

La cavalerie rejoint alors la BAC pour disperser le rassemblement et après quelques légers affrontements, principalement à distance, le rassemblement est finalement complètement levé aux alentours de 9h30, après qu’un élève se soit fait interpellé, empêchant de fait les profs de venir rejoindre le mouvement.

JPEG - 288 ko

Même si le blocus n’a pas tenu longtemps, cette mobilisation éclair est une première victoire qui permet de présager d’une lutte plus longue.

L’attitude méprisante du rectorat qui dès le lendemain a dépêché sur place deux « médiateurs », comme si les lycéens étaient des « sauvages » qu’il fallait calmer, tout comme le silence absolu des médias, n’est en tout cas aucunement propice à un quelconque apaisement de la situation qui ne se réglera non par le dialogue ou les beaux discours, mais uniquement par la réembauche de l’assistante d’éducation.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

› Tous les articles "Salariat - précariat"