Nouvelle parution de Matisco, journal des libertaires du Mâconnais, du Beaujolais et de la Bresse (+ agenda...)

946 visites

Le journal à lire (et plus si affinités !) et deux dates locales.

Le samedi 18 novembre à 17 heures, conférence débat de David Rappe enseignant sur le centenaire de la charte d’Amiens et le syndicalisme d’aujourd’hui à Mâcon, entrée libre et gratuite
Le samedi 2 décembre à 14 heures, conférence débat avec Maurice Rajsfus ancien déporté sur les bavures policières...

Le groupe libertaire du Mâconnais Beaujolais Bresse vient de sortir son nouveau journal qui désormais deviendra mensuel, si vous souhaitez réagir, vous abonner ou nous rejoindre dans nos actions, vous pouvez nous contacter :

- par email : macon.libertaire (arobase) laposte.net
- par courrier : matisco 3 rue dufour 71000 Mâcon
- site internet : http://matisco.monsite.orange.fr


le journal...

MATISCO LE JOURNAL GRATUIT SANS PUBLICITE SANS SUBVENTION DES LIBERTAIRES DU MACONNAIS BEAUJOLAIS BRESSE

Site internet : http://matisco.monsite.orange.fr

4e numéro, Vendémiaire an 216 (novembre-décembre 2006)

1. Mâcon, vivre mieux ?

Faut il être heureux de vivre à Mâcon ? Vit-on mieux depuis 2001, date de la prise de la mairie par le sénateur maire UMP Courtois ? On reste songeur quand à la réponse, un DVD a été récemment réalisé sur les réalisations du conseil municipal Mâconnais. Il est vrai que la ville bouge enfin après 24 années d’immobilisme socialiste Rognard mais le bonheur se mesure t’il avec le nombre de chantiers en cours ? La ville et son agglomération ont la chance d’être situées prés de régions riches et prospères (Rhône-Alpes et Suisse) Si cela va mieux c’est surtout grâce à son emplacement géographique qu’à l’action des élus locaux. Au contraire ! les disputes incessantes Voisin-Courtois grippent le bon fonctionnement de la CAMVAL qui est une coquille à moitié vide. Elle ne compte que 65000 habitants alors que l’aire urbaine recense près de 100 000 habitants. Les transports s’améliorent mais on est loin du compte (aucune désserte urbaine pour la Bresse et le Beaujolais, vélos chassés des trottoirs et des nationales, pistes cyclables urbaines nulles) Le plus grand handicap de la ville est son manque d’infrastructures universitaires, alors que Bourg en Bresse est une véritable ville étudiante, on pourrait créer des annexes de la faculté de Lyon en sciences humaines (Sociologie Histoire Géo ou littérature, ainsi qu’en médecine (pour compléter le pôle santé des Chanaux et pallier au manque de médecins en Saône et Loire) Au lieu de cela SUPINFO minuscule école privée pour fils à papa (du genre Fac Pasqua) s’est installé Cours Moreau. Les jeunes de moins de 25 ans pour s’amuser le soir sont obligés de partir à Lyon et les plus vieux souffrent d’une mauvaise qualité de vie (pollution automobile) Oui, on pourrait s’épanouir à Mâcon mais sans Socialistes et Sarkozistes, on vivrait mieux … .

2. Candidat antilibéral de gauche : de la poudre aux yeux
La campagne électorale n’est pas commencée que les candidats se battent comme des chiffonniers pour récolter les 500 signatures d’élus qui donnent droit à se présenter à l’élection présidentielle de 2007.Les champions de l’altermondialisme (Bové, Besancenot, Buffet, Pocrain et Laguillier) sont persuadés que les 55 % de vote « non » à la constitution européenne leurs appartiennent.

Tout d’abord, ils oublient qu’une moitié de ces 55 % votent à droite et extrême droite. Les candidats antilibéraux affirment main sur le cœur qu’ils ne veulent pas le pouvoir pour le pouvoir mais qu’ils cherchent à rassembler le camp des exploités et des exclus. Ils citent comme exemple à suivre Lulla, Chavez et Morales (respectivement présidents du Brésil, du Venezuela et de la Bolivie) Et bien quand on fait le bilan de ces 3 présidents, quelle déception ! Lulla avale des couleuvres libérales et n’a pas réduit les inégalités. Hugo Chavez veut rester président à vie, son règne prend une tournure totalitaire. Evo Morales après avoir nationalisé le secteur pétrogazier a reculé devant les gros yeux des multinationales. Pour prouver qu’il est inutile de voter pour le candidat altermondialiste , la logique électorale veut que le réflexe « vote utile » isolera de toute manière le candidat radical qu’il soit d’extrême droite ou d’extrême gauche. Et quand bien même si José Bové ou consorts accède au 2e tour, il y aurait une union PS-UDF-UMP pour lui barrer la route. Il y a une entente morale PS-UDF et UMP pour garder le pouvoir avec de fausses alternances. Les dés sont pipés d’avance.

Pour le dimanche 22 avril tous les votes seront inutiles qu’ils soient fascistes, antimondialistes, écologistes, marxistes ou intégristes. Voter rapporte de l’argent au politicien alors que vous êtes déjà assez arnaqués comme ça. Le seul pouvoir qui existe maintenant c’est le marché qui a pour bras armé la Chine et les USA, les candidats fromages qui puent peuvent se rhabiller !

Les capitalistes et les rentiers ricanent encore de ces candidats clownesques qui ne sont que leurs marionnettes. Les libertaires ne sont pas contre la démocratie à condition que les mandats soient révocables et que la politique soit accessible à tout le monde et non aux initiés. Pour abolir le libéralisme, la seule possibilité c’est la grève générale (du travail, des impôts, du vote, et des factures) on ne peut faire confiance qu’au peuple et non aux professionnels charlatans de la politique qui se servent de la misère humaine pour acquérir et garder le pouvoir

3. Nucléaire en Corée du Nord : la politique du 2 poids, 2 mesures

La dictature loufoque criminelle et communiste de Corée du nord a procédé en octobre à son premier essai nucléaire et le monde dit « civilisé » s’égosille de colère pour condamner cet acte de provocation. Quelle hypocrisie ! Quand le Pakistan et l’Inde ont fait sauter leur bombinette, personne n’a trouvé a redire alors que ces régimes sont peu recommandables (intégrisme religieux, nationalisme) ce monde dit civilisé n’est pas crédible quand il n’a jamais condamné Israël qui possède au moins 200 bombes atomiques. D’autant qu’Israël malgré son arsenal nucléaire a été impuissant à contrer les missiles du Hezbollah qui frappaient son territoire. Le bal des hypocrites continue avec la France pays le plus nucléarisé du monde (70 % de l’électricité produite) et les USA avec leurs mini « nukes » (petites bombes atomiques pour frappes chirurgicales avec quelques milliers de morts, quelle précision !) La politique colonialiste des pays du « monde libre » encourage les dictateurs à posséder leur bombe pour se sanctuariser (se protéger) Il n’y a pas de bon nucléaire « démocratique » et de mauvais nucléaire « totalitaire », tous les pays doivent sortir du nucléaire qu’il soit civil ou militaire.

SOCIETE NULEAIRE=SOCIETE POLICIERE

4. L’utopie anarchiste à l’épreuve : l’éducation

Dans un monde ou tout s’achète et tout se vend, l’éducation va devenir une marchandise comme une autre, peu à peu l’éducation nationale formate ses élèves à l’acceptation du dieu marché et de son gendarme les USA et la Chine, elle a comme fonction aussi la soumission à son futur patron. La jeunesse n’a plus d’idéal, elle est gavée par les télés et les jeux vidéos qui lui apprennent à avoir une belle bagnole, une grande villa piscine et un max de blé. Tout ce qui est solidarité-égalité est ringardisé par les médias. A quoi ça sert de se cultiver dans cette atmosphère ? Comment comprendre cette jeunesse qui se moque de tout ?

A vrai dire, c’est plus compliqué que ça, les manifs anti–CPE nous ont rassurés sur les idéaux des jeunes. Les libertaires considèrent que l’école c’est le lieu d’émancipation des individus futur adultes, on apprend d’abord à être curieux, de se méfier de tous les dogmes, de tout remettre en cause scientifiquement. L’école pour nous c’est aussi le lieu du partage de la gestion entre profs et élèves, ici pas de place pour les élèves à genoux soumis devant les profs surveillants et directeurs, les notes et classements sont supprimés. Les classes sont peu nombreuses, l’élève en difficulté peut se faire aider de son prof. L’expérience des lycées autogérés est un succès à Paris, on refuse des candidats et les résultats du bac sont supérieurs à la moyenne nationale. Il est possible de faire une école harmonieuse encore faut il que les bureaucrates et les libéraux soient expulsés de l’éducation nationale.

5. Agenda de matisco

- Le samedi 18 novembre à 17 heures, conférence débat de David Rappe enseignant sur le centenaire de la charte d’Amiens et le syndicalisme d’aujourd’hui au 25 rue Gambetta salle n°3 à Mâcon, entrée libre et gratuite
- Le samedi 2 décembre à 14 heures, conférence débat avec Maurice Rajsfus ancien déporté sur les bavures policières 1 an après les émeutes même salle même lieu, entrée libre et gratuite.

- Pour réagir s’abonner ou nous rencontrer, 2 solutions :

  • Par voie postale : matisco 3 rue Dufour 71000 Mâcon
  • Par e-mail : macon.libertaire (chez) laposte.net

P.-S.

- le web de Matisco.

Documents associés à l'article :

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>1er janvier 1994 dans l’État du Chiapas au Mexique

Déjà vingt cinq ans ! Le 1er janvier 1994 marque l’apparition sur la scène politique mexicaine et sur la scène médiatique internationale du mouvement révolutionnaire « zapatiste » des indigènes du Chiapas au cri de ¡Ya Basta !.

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"