Sidérant : pour l’inspection académique les élèves les plus en difficulté ... ne comptent plus dans les effectifs

1005 visites
Vaulx-en-Velin

Pas de rentrée au collège Barbusse ! Suite au courrier envoyé le 30 août, les personnels ont eu une réponse écrite de l’inspection académique (celle-ci est à la fin du courrier) : celle-ci va à l’encontre des engagements de M. Charlot (inspecteur d’académie), à l’encontre des engagements de Mme la Rectrice, et à l’encontre des belles paroles tenues par l’institution sur l’école inclusive.

En allant même bien au-delà, vu que la réponse nie même l’existence de ces élèves en situation de handicap dans les classes en refusant de les comptabiliser dans les effectifs, alors que le collège fait de gros efforts pour suivre les textes. Dans le même temps que l’inclusion des élèves en situation de handicap est « l’un des points majeurs » de cette rentrée, selon le Ministre, qui évoque même un « changement de paradigme » pour l’inclusion des élèves en situation de handicap en cette rentrée 2019/2020.

JPEG - 2.9 Mo

De fait, les professeurs du collège Henri Barbusse n’ont pas assuré la rentrée des élèves de 6e ce lundi 2 septembre matin. Ils ont informé les parents devant le collège de la réalité des effectifs. Ces derniers ont été très réceptifs et soutiennent largement la démarche et les revendications des enseignants. Les personnels grévistes, réunis ce jour ont pris note et s’indignent de la réponse apportée par M. l’Inspecteur d’Académie à leur courrier du vendredi 30 août 2019. Ils ont sollicité une demande d’audience en urgence à l’IA et au rectorat pour faire la lumière sur les engagements non tenus, et pour que des réponses au problème actuel soient apportées.

En effet la communication du 30 août est en totale contradiction avec les paroles tenues par M. Charlot lors de l’audience accordée aux personnels du collège le mercredi 7 novembre 2018. Lors de celle-ci, et face aux interrogations des personnels devant l’arrivée massive d’élèves entre septembre et octobre 2018 (notamment des arrivées en UPE2A), M. Charlot a expliqué que les seuils (25 en 6e et 26 en 5e, 4e, 3e) étaient des seuils de travail de mars jusqu’à la fin août pour l’ouverture du nombre de divisions, mais que ces seuils étaient impératifs à partir du 1er septembre et jusqu’au 30 juin, et qu’ils ne seraient jamais dépassés en cours d’année. L’année n’a pas débuté que toutes les classes de 6es comptent 26 élèves. La réponse apportée par M. Charlot vendredi 30 août est donc vécue comme un véritable affront, il affirme que « les élèves de SEGPA, d’ULIS et d’UPE2A sont comptabilisés à part. Les effectifs en sixième sont de fait pour cette rentrée 2019 au collège Barbusse de 21 à 25 élèves (25 seulement dans le cas d’une division). » Un tel reniement de la parole de M. l’Inspecteur de l’Académie ne peut qu’empêcher un travail en toute confiance avec les services de l’éducation nationale. Confiance qui avait déjà été bien entamée l’an passé, avec les services académiques qui ont affirmé pendant 4 jours qu’il n’y avait pas d’arabe LV2 au collège Simone Lagrange, avant de découvrir que cela avait été ouvert 2 ans auparavant par les services académiques. La réponse du 30 août est en contradiction totale avec la volonté affichée de renforcer l’inclusion au sein des classes  : depuis trois ans, les élèves de Pré Segpa en 6es sont intégrés dans les classes, le collège Barbusse a joué le jeu en intégrant ces élèves dans quasiment toutes les matières. Dès la rentrée, il a été rappelé que l’ULIS est un dispositif et non une classe et que les élèves en relevant seront intégrés le plus possible dans les classes, en commençant par une intégration totale pendant les deux premières semaines. Enfin pour les UPE2A, l’intégration est très importante au collège et doit être complète au bout de 12 mois ce qui signifie que tous les élèves actuellement sur les listes le seront en cours d’année. Dans les faits, les effectifs sont donc de 26 dans toutes les classes de 6es ! Il est pourtant bon de rappeler que ces élèves en situation de handicap ont besoin d’un suivi particulier et d’une attention très forte de la part des professeurs si on veut que l’inclusion soit la plus bénéfique possible. Une telle situation est d’autant plus incompréhensible que dans le courrier des sections syndicales du 28 juin, celles-ci alertaient sur les faits que 150 élèves étaient déjà inscrits et que 7 élèves dans les jours à venir . Ce courrier est resté sans réponse jusqu’au 30 août.

Les personnels s’indignent du non respect de la parole donnée par Mme la Rectrice dans son courrier du 15 novembre, en effet dans celui-ci, il est noté :
« La mise en place d’un groupe de travail composé de :

- du directeur académique (ou de son représentant),
- 5 collèges de secteur,
- et la métropole »
Or aucune réunion de ce groupe ne s’est tenu avec les 5 collèges du secteur...

Les personnels se permettent de rappeler qu’à la fin du courrier de Mme la Rectrice, celle-ci évoquait le cadre d’un dialogue constructif, les personnels ont le sentiment d’en être très éloignés. Ils tiennent à rappeler que leurs demandes ont pour objectif uniquement de maintenir un cadre de travail afin de permettre à leurs élèves de réussir, malgré les difficultés qu’ils peuvent avoir. Ainsi lors de la session 2019, 86 % des élèves de 3es ont obtenu le DNB, 100 % des présents le CFG et 100 % des présents le DNB pro.

Face à une telle situation les personnels sollicitent en urgence une audience auprès de M. Charlot pour avoir des réponses sur les propos tenus, sur les engagements de novembre non respectés, et que des solutions puissent être apportées.

Ci-dessous réponse de Monsieur l’inspecteur d’académie le 30/08/19 suite à la demande d’audience :
 
Comme indiqué lors de l’audience du 15 novembre, un groupe de travail a été mis en place autour de la mixité dans le secteur de Vaulx en Velin. Madame Hazard, inspectrice générale et monsieur Butzbach, chargé de mission au CNESCO ont participé à ce groupe. Monsieur Butzbach a remis son analyse dans l’été et celle-ci est en cours d’examen par monsieur l’inspecteur d’académie. 
Le seuil de 25 élèves en sixième est respecté. Il est rappelé que les élèves de SEGPA, d’ULIS et d’UPE2A sont comptabilisés à part. Les effectifs en sixième sont de fait pour cette rentrée 2019 au collège Barbusse de 21 à 25 élèves (25 seulement dans le case d’une division). Il est à noter que les moyens accordés permettent des enseignements en groupes plus réduits en mathématiques et en français. 
Si les personnels souhaitent maintenir une demande d’audience, celle-ci pourra être accordée dans les dix jours.

Pas de rentrée au collège Henri Barbusse à Vaulx-en-Velin : grève le lundi 2 septembre

Les personnels, réunis lors de la journée de pré-rentrée, refusent les conditions d’apprentissage qui sont imposées à leurs élèves. En effet malgré plusieurs alertes en juin, la quasi totalité des classes dépasse le seuil de 24 élèves. Cela est inacceptable dans un collège REP+, classé parmi les plus (...)

3 septembre

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"