Pendant que vous bossez, vos enfants se font matraquer…

3725 visites
5 compléments

Solidarité avec les arrêtés !
Contre la répression !
Contre la privatisation de l’éducation !

Pendant que vous bossez,
vos enfants se font matraquer…
et les journalistes se font censurer

Le mardi 16 décembre, dans le département du Rhône, 28 lycées ont été bloqués par les élèves (dont La Martinière Terreaux, St Just, Branly, Lacassagne, E. Herriot…) en réponse aux déclarations de Darcos. Le ministre a en effet « repoussé » la réforme des lycées à 2010. Non pas pour discuter, mais pour « informer » sur ce projet que les lycéens « n’auraient pas compris ».

Ces blocages ont été maintenus jusqu’à un rassemblement place Jean Macé. Un millier d’élèves sont ensuite partis en manifestation non-déclarée se dirigeant vers le rectorat. Après une brève halte, ils se sont rendus à Bellecour en passant par la rue Victor Hugo. Après quoi, les lycéens se sont séparés pour reprendre leur blocus.
Une autre manifestation, partie du lycée St Exupéry, a débrayé d’autres établissements. Une forte présence policière, tout au long du trajet, est finalement intervenue une fois les manifestants arrivés place Bellecour.
Les lycéens, qui bloquaient la route à l’entrée de la rue Victor Hugo, se sont faits charger à coups de boucliers. Suite à quoi, un lycéen s’est blessé à la tête en chutant. Les manifestants ont tenu tête aux CRS jusqu’à ce qu’une lycéenne se fasse arrêter pour avoir jeté un œuf sur un policier. Certains lycéens, qui s’étaient rapprochés pour lui venir en aide, se sont pris des coups de matraques et de tonfas. S’ensuit 2 autres arrestations violentes et injustifiées.
Les policiers ont empêché un photographe de l’AFP d’exercer son métier en l’interpellant et en l’obligeant à effacer des photos de la « chasse aux lycéens ».

Ces arrestations ont lieu peu de temps après que la police grecque ait assassiné un des nôtre, Alexandros, 15 ans, alors qu’il luttait lui aussi contre la casse de l’éducation.

Nous continuerons notre lutte contre TOUTES les réformes Darcos jusqu’à leurs abrogations, ou jusqu’à l’abandon de ces projets : de la réforme du lycée jusqu’aux suppressions de postes ; de la suppression des RASED jusqu’à la LRU
Mais aussi contre la répression policière qui devient de plus en plus fréquente et violente.

CONTRE LAPRESSION !
EN SOLIDARITÉ AUX ARRÊTÉS !
POUR UNE ÉDUCATION PUBLIQUE ET LAÏQUE !

MANIFESTATION JEUDI 18 DÉCEMBRE
À 11H PLACE DES TERREAUX

La Coordination Lycéenne Lyonnaise et des étudiants

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 décembre 2008 à 00:43

    « Si tu ne crois pas l’info alternative, tu peux toujours te référer à l’info disons classique. »

    Le caractère « alternatif » d’une info ne lui donne pas plus de validité, non ? A mon sens, si une info ne peut être questionnée, c’est qu’elle ne doit pas être tenu pour vrai...

  • Le 18 décembre 2008 à 22:05

    Si tu ne crois pas l’info alternative, tu peux toujours te référer à l’info disons classique. Tu y liras que le photographe de l’AFP n’a pas « accepté » d’effacer ses photos, mais que les flics lui ont pris son appareil est les ont effacées eux-mêmes.

    Si libé t’inspire plus de confiance que Rebellyon, vas voir là :

  • Le 18 décembre 2008 à 20:37, par calavera

    Salut, à 11h55, j’ai vu passer le long du lycée Récamier, sur la voie du Tramway 500 lycéens encadrés par les forces de l’ordre, tout ceci dans le calme.
    A 16h15, j’étais place Bellecour, effectivement une cinquantaine de lycéens étaient sur la voie publique devant le rue Hugo, avec une belle affiche que j’ai prise en photo. Effectivement j’ai vu le photographe.
    J’ai de suite vu une dizaine de policiers en civil, armés d’armes anti-émeutes, partir à pied de ce point en diagonale vers la Fnac ; c’est vrai qu’ils ressemblaient plus à une horde de hooligans qu’à autre chose, bon ce n’est pas le + important...
    Je suis revenu voir le blocage dvt la rue Hugo ; des automobilistes impatients, des inspecteurEs qui calment les choses et des lycéens assez drôles...
    Arrivent une quinzaine de boucliers comme d’hab : chiens fous pressés de s’amuser...Une flic au walkman les fait immédiatement reculer (il y avait déjà 4 voitures dont un range rover, avec des flics très calmes à l’intérieur, une des voitures était banalisée avec le gyrophare), et elle les place derrière un véhicule pour ne pas exciter les élèves d’après mon interprétation.
    Presque 10 mn après, les fox-terriers (d’anciens mauvais élèves sûrement, héhéhé) après avoir bien écouté les consignes du chef papa (il était enveloppé comme moi ou plus) avancent au pas et font évacuer calmement les manifestants du côté Hugo sur la place Bellecour.
    Résistance bonne enfant avec des huées et autres quolibets bien venus, mais en 30 sec.ils se retrouvent sur le bord du trottoir, certains partent ; le photographe fait son boulot ; aucune tension n’est palpable. Certains élèves s’en vont ou s’éloignent ; les passants et automobilistes sont contents : ils peuvent continuer d’aller acheter de magnifiques cadôs pour leurs petits-fils qui eux ne font pas ch...du moins c’est ce qu’ils pensent.

    Reste un 20aine d’extrémistes ; tous est calme : pas d’insultes ni de jets d’œufs ou de babouches ( A-bas bush...) ; certains CRS sourient enfin.
    Je reste qqs minutes ; aucune tension, je pars.

    Je doute bcp à la lecture de votre info les gars !!
    Quelles sont les sources, les miennes vous les connaissez !

    J’aime bien Rebellyon, mais je ne crois pas qu’ils étaient sur place ou alors tout s’est passé après 16h55, quand il ne restait que qqs élèves sur la place Bellecour, en infériorité flagrante...
    1/ Qui peut me répondre ????
    2/ Le photographe bien connu est-il d’accord avec le version de Rebellyon ? Qui peut croire qu’il a accepté d’effacer ses photos ????????

    Merci

  • Le 18 décembre 2008 à 13:31, par Masta

    Un feu de poubelle devant le lycée Saint Jean Baptiste de la salle ce matin et c’est toute la rue qui est enfumée...Pendant ce temps, on annonce dans les « médias » (sic) que les lycéens ont tentés d’enflammer leur lycée...mais les pompiers annoncent malheureusement que ce n’est qu’un feu de poubelle

  • Le 17 décembre 2008 à 15:59

    quelques petites infos supplémentaires sur la repression à Lyon.
    apparemment 3 arretés à Descartes hier pendant leur blocus.
    puis 3 autres lycéens au lycée jean perrin ce matin

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info