Place Bellecour, la police a grièvement blessé des lycéens et étudiants

2508 visites
1 complément

Au moins 8 personnes seraient hospitalisées (juste à l’hôpital le plus proche) à la suite de la révolte d’aujourd’hui à Lyon. Deux d’entre elles ont à nouveau été touchées par des flashballs au visage, l’une à l’oeil, une autre à la joue, une troisième au genou (sa jambe faisait un angle improbable). Une autre personne souffrirait d’une commotion cérébrale à la suite d’un coup de tonfa derrière la tête, et un autre (très ensanglanté) d’une fracture au visage avec 7 points de suture suite à un coup de tonfa également, entrainant 45j d’ITT.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 20 octobre 2010 à 16:25, par jorge calavera

    Salut à tous,

    j’ai suivi les évènements toute la journée d’hier à Lyon(mardi 19 oct), et effectivement c’était la chasse aux « jeunes » plutôt « du Sud » (on dirait le suuuuud), mais pas du Méxique. Certes il y avait beaucoup de « kasseurs » qui ont provoqué des violences et une casse inacceptables, mais surtout une volonté de la part des forces de l’ordre de provoquer pour taper sur tout ce qui bougeait. C’est ainsi qu’ils ont plusieurs fois fait passer des colonnes de casques en plein milieu des manifestants (même à l’arrivée du cortège syndical !) ceci afin de justifier des lancers de lacrymo...

    A partir de 15h00, Place Bellecour les gens (jeunes et moins jeunes) tentaient de rester assis pour montrer leur attitude pacifique, mais dès que sur la place, un kasseur jettait une pierre ou une simple canette c’était tout le monde qui dégustait, même les passants femmes et enfants compris. Parfois la place se transformait en un nuage de lacrymo...

    Je n’ai jamais pu établir un dialogue avec un policier ou gendarme mobile, impossible, c’était tjrs « partez, partez, dégagez ».
    Je suis intervenu sur +rs arrestations très musclées et à chaque fois un ou deux casques m’a/ont refoulé manu militari pour que je ne puisse avoir le nom de la personne interpelée. Quand je dis musclées cela veut dire : projection au sol d’un gars de 14/15 ans botte sur la tête, coups de pieds dans l’estomac, insultes, rires, claques, etc.
    Ainsi lors d’une arrestation d’un gamin avec deux pierres dans la poche (quand même...) je suis resté car les coups et humilliations pleuvaient sur lui, l’un d’eux était à bout et a commencé à me pousser avec sa matraque quand je lui ai dis que je surveillais qu’ils ne fassent pas de bavure ; je lui enfin dit qu’il ne se comportait pas comme un citoyen mais comme un voyou à l’image des casseurs...il avait à peine 25 ans d’après moi et il avait les yeux exorbités par la peur et l’excitation...ou l’envie de m’en mettre une bonne !

    Je n’ai plus besoin de me faire des infusions, j’ai le nez bien dégagé.

    Des dizaines de gosses innocents (et des kasseurs bien sûrs, mais bon pas tant qu’on dit car eux courent vite !) sont restés entre les mains de gars fatigués, excités et aux ordres d’un gouvernement qui perd pied. et ils vont passer en comparution immédiate ces jours prochains.

    Il faut que les étudiants sortent de leurs facs et encadrent, forment, manipulent (héhéhé) les lycéens afin de les protéger des casseurs mais aussi des fafs et autres forces de l’ordre.

    JC

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info