Communiqué de l’Assemblée Générale des Travailleuses du Sexe de Gerland-Stade

994 visites

Plus de 40 femmes travaillant à Gerland se sont réunies en assemblée générale, ceci est leur communiqué :

Nous sommes les travailleuses du sexe du stade de Gerland. Nous sommes comme vous des femmes, des mères et des filles. Nous aussi nous travaillons dans des conditions pénibles et luttons pour soutenir nos familles, nous aussi nous sommes parents.

Nous venons de pays pauvres où l’éducation et la santé ne sont pas gratuites. Par notre travail ici nous payons là-bas les études, les soins, les médicaments, le loyer et la nourriture de nos enfants et de nos parents. Par notre travail ici nous espérons pouvoir un jour payer notre propre retraite. Nous empêcher de travailler c’est nous condamner à la misère.

Nous sommes mises en danger par les journalistes. Ils viennent nous prendre en photo et en vidéo sans demander notre accord, et font circuler les images sur les réseaux sociaux où nous pouvons être reconnues, harcelées, menacées, faire l’objet de chantage ou reniées par la famille. Nous ne voulons pas que nos familles et nos enfants nous reconnaissent et prennent connaissance de notre travail. Parfois même des drones circulent et nous surveillent.

Il n’y a pas “une centaine de camionnettes” et donc de travailleuses comme le disent les journaux. Certaines d’entre-nous travaillent le jour, d’autres travaillent de nuit. Les femmes travaillant la nuit ne sont pas visibles des enfants. Quand il y a beaucoup d’enfants au stade, la plupart des femmes couvrent leurs vitres pour ne pas être visibles. Si nous laissons nos camionnettes vides dans la rue du stade de Gerland, même en dehors de nos horaires de travail, c’est parce que lorsque nous nous garons ailleurs nos camionnettes sont enlevées par la fourrière.

Nous sommes opprimées par la police. Les policiers montent dans nos camionnettes pour sortir nos clients, ils leur mettent des amendes. Ils bloquent la circulation, nous harcèlent verbalement, et nous empêchent de travailler.

Nous sommes attaquées par des adolescents. Ils viennent après minuit en groupe, nous demandent des prestations alors qu’ils sont mineurs, ils nous insultent, nous crachent dessus, nous jettent des bouteilles vides de protoxyde d’azote et brisent nos vitres.

NOUS DEMANDONS :

  • Que les journalistes cessent de nous prendre en photo et en vidéo.
  • Que cesse le survole de drones sur la zone
  • Que cessent les pressions et le harcèlement policier
  • Que soient installées des douches et des toilettes publiques près de notre lieu de travail et davantage de poubelles.
  • Une retraite pour toutes afin de pouvoir vieillir dignement.

NOUS PROPOSONS :

  • Nous sommes disposées à payer les impôts sur le revenu si cessent les harcèlements- et qu’on cesse de nous empêcher de travailler en attaquant nos clients.
  • Nous sommes disposées à collaborer concernant les horaires et les jours pour que les enfants ne soient pas affectés par notre présence.
  • Nous sommes disposées à faire une réunion avec la police.
  • Nous nous tenons pleinement à disposition pour que notre travail n’affecte pas vos vies quotidiennes.
  • Nous invitons "le collectif des parents" à nous rencontrer lors d’une réunion.

P.-S.

contact : cabiria(at)wanadoo.fr

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Rencontre avec l’Appartage au Patchwork Café le mardi 28/05

L’Appartage est une association d’hébergement citoyen et solidaire pour les mineur.es non accompagné.es (MNA) en attente de reconnaissance de minorité. Nous vous invitons à une réunion d’information pour découvrir le fonctionnement de l’asso et vous permettre de nous rejoindre. Elle aura lieu au...

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

› Tous les articles "Répression policière"

Derniers articles de la thématique « Travail / Précariat / Syndicalisme » :

>L’organisation des libertaires à Lyon au milieu des années 1980

[Article initialement publié en mai 2014] En mai-juin 1985, la revue IRL (Informations et réflexions libertaires) consacrait un numéro aux « libertaires entre Saône et Rhône », détaillant les groupes, les lieux, les dynamiques des mouvements anarchistes lyonnais. Un texte, intitulé «...

>Permanences d’accueil du syndicat CNT interco 69

Tu as des questions sur tes droits en tant que travailleuse ou travailleur ? Tu veux des infos sur la CNT ? Tu penses à te syndiquer mais tu ne sais pas comment faire ? Tu aimerais nous rencontrer ? N’hésite pas à venir à nos permanences tous les deuxièmes samedi du mois entre 11h et 13h au 44...

› Tous les articles "Travail / Précariat / Syndicalisme"

Derniers articles de la thématique « Féminismes / Anti-patriarcat » :

>Manifestation Riposte Trans - Samedi 25 mai à 17h

Face aux attaques lancées à la fois à l’assemblée et au Sénat contre les droits des personnes trans, une initiative lyonnaise s’est mise en place pour organiser la riposte. L’AG Riposte Trans Lyon vous donne rendez-vous Place Louis Pradel (métro Hôtel de Ville) samedi 25 mai, à 17h.

› Tous les articles "Féminismes / Anti-patriarcat"