Pour lutter contre les squats la métropole de Lyon va dépenser des millions d’euros pour surveiller des batiments vides

3435 visites

Alors que des milliers de personnes dorment encore à la rue dans l’agglomération lyonnaise, la métropole préfère dépenser des millions pour installer des caméras et surveiller des bâtiments vides plutôt que de venir en aide aux gens dans le besoin.

« 1,8 million d’euros pour surveiller des salles vides ». Les élus du Groupe de Réflexion et d’Action Métropolitaine (GRAM) n’en reviennent pas. Le conseil de la Métropole de Lyon vient pourtant de voter pour un plan de « Prestations de télésurveillance et interventions sur les bâtiments et immeubles inoccupés de la Métropole de Lyon ». Comme l’explique le rapporteur du dossier, Prosper Kabalo, vice-président (en charge de l’Administration générale, Logistique et Patrimoine bâti), il est question de « sécuriser les biens en portage ». En filigrane, il s’agit bien d’éviter les squats.
Trouver un nouvel usage à ces bâtiments inoccupés

Le GRAM a fait entendre ses réserves, mais cela n’a pas suffi. Dans son intervention, Nathalie Perrin-Gilbert (maire du 1er arrondissement de Lyon) a demandé que soit communiquée aux membres du conseil une liste des bâtiments inoccupés de la Métropole, concernés par ce texte. Cette « photographie » du parc immobilier devrait comporter : le propriétaire, le précèdent usage du bâtiment, son usage envisagé, sa date d’abandon, son état d’occupation actuel, etc.

Nathalie Perrin-Gilbert a interpellé le président de la Métropole, David Kimelfeld, sur la question de la mise à disposition de ces locaux « aux associations », pour de « l’hébergement d’urgence », pour des « conventions d’occupations temporaires », ou encore de laisser des « artistes » se saisir des lieux. Le GRAM a également souligné l’absence de plafond maximum de dépense, et a appelle ses collègues à la vigilance. De son côté, David Kimelfeld a fait le dos rond, en assurant qu’il n’y avait « pas de contradiction » entre la volonté du GRAM et les actions de la Métropole.

source : Lyon capitale

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement - Squat » :

>Nid de Coucous ! un documentaire sur les Squats à Lyon

A Lyon comme ailleurs, pour les jeunes squatteurs et pour les familles sans papiers, il faut lutter pour habiter et habiter pour lutter. « Nid de Coucous » raconte l’histoire de ces indésirables et de ces sans voix, qui à l’échelle d’un immeuble ou à l’échelle d’un pays, occupent et résistent dans des...

>BOUH ! Le squat des 400 couverts à Grenoble

À Grenoble, de 2001 à 2005, une traverse entière a été squattée : plusieurs maisons d’habitation, une salle publique, des ateliers et plein de folies, d’humour, de galères, de collectifs, de colères, d’expérimentations...

>David Kimelfeld enfariné pour 1.8 million

La semaine dernière, la métropole votait un budget d’ 1.8 million d’euros pour « la sécurité des bâtiments vides », aujourd’hui en réponse à cette dépense insensée, David Kimelfeld président de la métropole, s’est fait enfariner.

> Tous les articles "Logement - Squat"

Derniers articles de la thématique « Vidéosurveillance » :

>Le métro lyonnais, futur champion du monde de la vidéosurveillance

Vivre au quotidien scruté par un microscope d’entomologiste, comme des insectes, une impression qui se justifie de plus en plus à Lyon. Et ça ne va pas s’améliorer, loin de là. D’après Lyon Cap, qui se félicite de l’exploit, pas moins de 576 caméras vont être installées dans les rames de la ligne D :...

>Le « centre national d’hypervision » Linky situé à Lyon

Le petit boîtier jaune d’ERDF destiné à enregistrer toutes les informations sur les consommations individuelles d’électricité se généralise en France depuis début décembre, mais rencontre un large mouvement d’opposition. Si vous vous posez la question de la localisation de vos données Linky, maintenant...

> Tous les articles "Vidéosurveillance"
}