Site collaboratif d’infos alternatives

Quand une fête libre illégale fait vaciller la loi de l’ordre répressif...

10 compléments
Version mise à jour et améliorée !!!

Un teknival s’est déroulé ce week-end du 27 août dans le pays des Cathares près de Béziers. Cet événement festif à caractère musical non-déclaré et non encadré, organisé par une bande d’irréductibles des free-parties, à rassemblé environ 4000 personnes et une dizaine de sound-systems, venus de toute la moitié Sud de la France sur un site naturel agréable d’une dizaines d’hectares déboisés en pleine forêt. C’est le premier événement illégal d’envergure de ces dernières années dans la région comme dans tout le pays depuis la mise en place du cadre législatif interdisant les fêtes musicales libres. Et ce au grand dam des autorités locales qui n’ont pu empêcher le déroulement de la fête, se contentant de quelques contrôles à l’entrée du site, et saisissant symboliquement du matériel de sonorisation au départ des sound-systems, arrêtant des véhicules repérés à l’avance. Une personne aurait également été emmenée en garde à vue pour un problème de papiers.

Cette party bon enfant aux airs de subversion, au goût de liberté et de bonne vibration d’antan, décidée quelques jours auparavant par ses organisateurs, doit laisser d’autant plus mal à l’aise les dirigeants des forces de l’ordre, qu’elle se déroulait en même temps que le désormais traditionnel « sarkoval », le teknival encadré par l’Etat et initialement prévu dans le Sud mais déplacé à la dernière minute dans la région de Dreux à l’Ouest de Paris. En effet, les dirigeants de ce pays doivent commencer à comprendre que les teuffeurs ont de moins en moins l’intention de respecter leurs lois répressives jugées arbritraires et injustes, surtout lorsque ceux-ci ont clairement la certitude d’être menés en bateau et de n’être que manipulés à des fins politiques par des ambitieux en puissance. Dimanche soir, alors que les derniers sons pliaient bagages sur pression de la police, personne n’était en mesure de dire si d’autres teknis du même genre pourraient avoir lieu après celui-ci, mais ce qui est sûr c’est que tout le monde était heureux d’avoir pu y participer, à comparer au teknival de masse de Dreux, véritable enclos géant pour teuffeurs - moutons en recherche de vibrations. Finalement cette fête est intervenue comme pour dire : « Non, ont est pas des moutons, vos pâturages ont en veut pas, nous ce qu’on veut c’est notre liberté, celle de faire la fête où et quand on veut, et surtout sans vous ! » .

Les autorités ont commis une grosse erreur en déplaçant le tekni d’été dans le Nord de la France. Car les teuffeurs frustrés du Sud se sont révoltés, et quelque uns d’entre eux, électrons libres anonymes parmi la masse, ont maintenant décidé de profiter de ce moment privilégié de liberté subversive et d’incertitude pour prendre la parole au nom du mouvement FREE et donner une impulsion pour mettre fin à cette mascarade montée de toutes pièces par les pouvoirs publics, pour tenter de formater l’un des derniers bastions - de tentative - de résistance libertaire à la société marchande consumériste.

Aujourd’hui, ceux-là réaffirment une dernière fois que la fête libre n’est pas à vendre, que rien n’empêchera la liberté culturelle du mouvement FREE de s’exprimer !

Nous dénonçons ce gouvernement français, ses irresponsables corrompus, et sa politique de désocialisation qui bafoue les libertés individuelles et collectives, notamment en tentant d’étouffer dans l’œuf le mouvement FREE français, et abuse l’opinion publique en manipulant des médias asservis à la cause de l’ordre et du marché !

Nous dénonçons l’ensemble du cadre législatif qui à été construit ces dernières années autour du mouvement FREE français pour l’empêcher de poursuivre son évolution naturelle et faire rentrer dans un enclos sous haute surveillance les « moutons noirs de la société » !

Nous encourageons tous ceux qui luttent et travaiilent pour faire évoluer dans le bons sens le teknival et la vie en général, et nous affirmons notre respect total pour ceux qui tentent de faire pression sur les pouvoirs publics et de faire vivre le bon esprit au sein du mouvement, mais nous considérons que le jeu que mène le(s) gouvernement(s) à assez duré, que l’action doit se radicaliser !

Nous dénonçons toutes les politiques qui participent au conditionnement humain dans cette société aseptisée et uniforme, qui transforme les individus en machines à produire et à consommer !

Nous dénonçons tous les gouvernements et tous les systèmes qui appliquent ou encouragent des politiques similaires d’asservissement humain au capitalisme néo-libéral, cet ignoble projet mené par les dictateurs du G8 qui escroquent et appauvrissent impunément le monde depuis trop longtemps !

Nous dénonçons très particulièrement le premier ministre et le ministre de l’intérieur du gouvernement tchèque pour le crime commis à l’encontre des participants au teknival du 30 juillet 2005, le plus grand festival interculturel libre d’Europe, en utilisant sans retenue la violence des forces de l’ordre pour y mettre fin, et le symbole offensif d’un char de guerre pour imposer la peur du pouvoir de l’État dans l’esprit des nombreux jeunes européens venus dans le seul but de faire la fête !

JPEG - 64.5 ko


JPEG - 51.5 ko

Nous affirmons la liberté culturelle comme un droit fondamental universel et immuable, et le droit de chacun à disposer sans conditions de cette liberté !

Nous condamnons définitivement toutes les politiques répressives et antisociales, et exigeons le rétablissement sans délais d’un État de droit égalitaire et juste pour toutes et tous !

Nous déclarons notre rupture totale avec l’ensemble du système capitaliste, de ses politiques mortifères, et de ses lois autoritaires !

Nous déclarons notre refus massif et définitif de la lobotomisation des esprits !

Nous exigeons l’abandon immédiat de toute forme de pression sur le mouvement FREE, de toutes les poursuites pénales et administratives menées contre les organisateurs de fêtes libres et gratuites ainsi que la restitution de tous les matériels de sonorisation saisis par l’État français !

Nous déclarons au nom de tout le mouvement FREE notre volonté totale et illimitée à réaliser la finalité de notre mouvement : La fête libre et gratuite pour toutes et tous, et plus globalement la liberté de penser et d’agir, la liberté de vivre notre propre vie !

Nous affirmons notre solidarité entre toutes et tous pour la réapropriation de cette liberté et refuserons toute forme d’exclusion, de diffamation, ou de descrimination au sein de NOTRE société !

Nous répondons à l’appel à la mobilisation pour une manifestation d’envergure au parlement européen de Strasbourg !

OPEN - GLOBAL - MASSIVE - STREET - PARTY

Nous mettons en garde ceux qui croient détenir un pouvoir de contrôle par la force, aux conséquences imprévisibles qu’auraient une réponse inappropriée et le non-respect des exigences du mouvement FREE, car le peuple d’en bas n’est pas celui que l’on croit !

Nous déclarons que la rédaction de cet acte constitue le point de départ d’un renouveau culturel pour toutes celles et tous ceux, de tous horizons et de tous pays, qui composent aujourd’hui le mouvement FREE, et qui le composeront demain !

Nous déclarons la réappropriation immédiate légitime de notre liberté culturelle et déclarons la naissance de FREE FEST, un festival international, interculturel, libre, et alternatif pour toutes et tous !

Nous invitons tous les individus de tous horizons, tous les artistes performeurs de toutes les tendances, et tous les sound-systems de tous les styles musicaux, à rejoindre le mouvement FREE pour l’organisation du premier FREE FEST qui aura lieu en région Rhône-Alpes fin septembre ou début octobre 2005 !

Nous invitons tous les sons tekno de la Région Rhône-Alpes à unir leurs énergies pour faire résonner la vibration du son le plus loin possible !

JPEG - 42.1 ko

FREE FEST est un festival anti-autoritaire auto-géré...

FREE FEST ne connaît aucune frontière...

FREE FEST ne possède ni logo, ni slogan, ni bannière...

FREE FEST ne peut appartenir à personne, et personne ne peut appartenir à FREE FEST...

FREE FEST peut être considéré dès à présent comme un support de convergence extensif pour tous ceux qui se reconnaissent dans sa finalité, et dans ses valeurs : La liberté, la paix, l’égalité, le respect de soi, des autres, et de l’environnement, la dignité, la compréhension, l’humilité, ...

FREE FEST est permanent dans le temps, et temporaire dans l’espace. C’est à dire qu’il constitue à la fois un réseau et une plateforme d’interaction, et un événement festif éphémère démultipliable en une multitude de lieux et de genres...

FREE FEST n’est pas un système, il n’a pas de structures qu’elles soient administratives, juridiques, ou financières. C’est à dire qu’il est porté directement par le mouvement des individus qui interagissent au sein de son réseau. Le mouvement FREE constitue déjà une société culturelle, elle-même constituée d’une multitude de micro-sociétés : Les sons, et tous groupements d’artistes et d’individus organisés en collectifs qu’ils soient formels ou informels...

FREE FEST , qui n’est pas un système, est un concept que la multitude du mouvement FREE peut s’approprier en s’organisant en collectifs locaux, régionaux, (nationaux ?), ((internationaux ?)), pour le développer à ces différents niveaux de réseaux. C’est à dire qu’il appartient à toutes les forces positives volontaires en présence de se saisir de FREE FEST et d’animer son développement partout où des organisations sont possibles, dans les villes comme dans les campagnes. Les "groupes de travail" autonomes constitués pourront adopter un mode de fonctionnement ouvert et participatif, favorisant la concertation consensuelle et l’action mutuelle, et pourront s’appuyer (par interconnexion en réseau) sur les expériences, les connaissances, et les pratiques issues du milieu alternatif, pour mener à bien leurs propres projets de FREE FEST dans leurs propres environnements, et selon leurs propres volontés, motivations, diversités, capacités, opportunités,...

FREE FEST est l’opportunité pour l’Art - pour tous les arts, de s’exprimer, dans toute leur beauté. Et la beauté de l’Art, comme la beauté de la vie dont elle est l’essence même, est quelque chose d’absolument sacrée, qui ne peut être ni encadrée, ni manipulée, ni marchandée... Notre culture, comme toutes les cultures, est par ailleurs elle aussi sacrée pour la beauté de SON Art ! Et l’Art Vivant doit retrouver PARTOUT une place centrale dans notre culture...

FREE FEST appelle tous les éveillés qui se reconnaîtront à agir maintenant pour aider tous ceux qui doivent l’être à se réapproprier leur vie et leur liberté, à retrouver la sérénité, et à rejoindre rapidement le mouvement FREE...

FREE FEST fait appel à toutes les personnes volontaires, et particulièrement celles gravitant dans le milieu alternatif, pour la constitution d’un groupe logistique informel de préparation, de déroulement, et de clôture de l’événement : Recherche d’un terrain adapté, contact et négociation avec les riverains, mise en place d’un système de tri, de récupération, et d’élimination des déchets, fourniture d’eau potable, réalisation de toilettes naturelles, réalisation d’un chill-out géant avec repas végétarien à prix libre et stand d’informations militantes alternatives, sans oublier la décoration du site et la remise en état du terrain. Chacun est amené à s’investir en fonction de ses disponibilités, sa proximité dans la région concernée, ses motivations, ses capacités, ses connexions, ses affinités...

FREE FEST donne rendez-vous à tout le mouvement FREE et à tous ceux qui sont prêts à reconstruire leur monde, fin septembre - début octobre en Rhône-Alpes. Des moyens d’information seront rapidement mis en place : Internet, infolines, et infos sur les principaux medias alternatifs... Une messagerie provisoire est d’ores et déjà accessible :

Freefest@no-log.org

...Écrit par des électrons libres anonymes....

À traduire, reproduire, et diffuser le plus largement et le plus rapidement possible, car la révolte des esprits pour la liberté a commencé !!!

P.-S.

- Developpements en cours...
- Bientôt plus d’infos...
- STAY CONNECTED...

  • Le 20 septembre 2005 à 15:54, par Yann

    Ca c est du texte Et c est sur qu il vaudra mieux qu il y est du monde car ca pourrai finir mal si les flic sont chaud comme en républiqhe Tchèque pour le tekni mai c sur que si on se bouge pas maintenant après ca sera trop tard On est tous avec vous et l info va circuler..... On(l’ isère) sera la....

  • Le 19 septembre 2005 à 14:02

    MANIFESTATION D ENVERGURE EUROPéENNE !!!!
    A DIFFUSER !!!!!!!
    Cette mega manifestive aurait lieu le 12 novembre à Stasbourg et serait accompagnée d’un tekos sur la même periode pres de Strasbourg...

    Divers organisateurs européens souhaitent faire une manifestation
    d’envergure européenne au parlement européen de Strasbourg pour
    demander
    une reconnaissance globale du mouvement Free et une protection minimale
    afin d’éviter que des abus comme la Tchéquie se reproduisent...

    De plus en plus de pays ont engagés une politique repressive vis a vis
    de
    nos fêtes et nous ne pouvons laisser faire cela !!!

    Nous avons besoin pour cela du soutien de tout le monde, notemment pour
    faire circuler l’info au plus grand nombre...

    Nous vous tiendrons informés au fûr et à mesure de l’évolution du
    projet...

    Merci d’avance de défendre vos intérets...

    Les gouvernements n’existent que parce que le peuple se laisse
    gouverner
    par solution de facilite, refusons cet état de fait et reprenons nos
    droits !!!

    Nous comptons d’hors et déjà sur la présence de :

    Tous les Sound Systems Tchèques, Belges, Allemand , Hollandais,
    Anglais,
    Italiens, Espagnols, Bulgares, Polonais...
    PH:4, Heretik, TTC, Cir K Son, LaHP, Teknomad, NSX..

    Il est temps de faire bouger les choses au niveau européen, passons au
    dessus des lois nationales, liberté et égalité pour tous !!

    source :
    http://europe.soundcirkle.info

  • Le 18 septembre 2005 à 21:11

    Vive la fête LIBRE,et bravo de vous bouger ainsi.

  • Le 16 septembre 2005 à 13:57, par fission

    "peut etre que je fais partie des ces "un peu plus anciens" qui sont blasés de voir que ça n’a abouti à rien... "

    heureusement, y a les "vraiment plus anciens" qui sont content que ca se concretise d’avantage chaques années ;) et qui ont abouti a quelques chose.

    No stop

  • Le 15 septembre 2005 à 23:02

    salut

    cette repression... elle existe depuis plusieurs années déjà, et des manifs y’en a eu plein mais chaque fois on était pas tres nombreux.
    j’espere sincerement que vous pourrez faire bouger les choses mais c’est dur d’y croire... peut etre que je fais partie des ces "un peu plus anciens" qui sont blasés de voir que ça n’a abouti à rien... peut etre que vous, vous serez ceux qui sauront raviver une flamme qui depuis longtemps vacille, alimentée par nos simples souvenirs... si c’est le cas, je n’hesiterai pas à vous rejoindre avec notre sound...

  • Le 14 septembre 2005 à 01:37

    C’est mal parti ?

    Cé qu’une question d point de vue...

    Moi j crois surtout qu’y en a certains qui risk de pas comprendre ce qui va se passer ! Enfin si ça s pass ...

    A bonne entendeur salut !

    Que vive FREE FEST !!!!!!

  • Le 13 septembre 2005 à 21:32, par un mec

    une teuf de masse !!!! ... anti-sexiste

    Continuer a vous faire entendre le plus longtemps possible les gars .

    hum, c’est mal parti...

  • Le 12 septembre 2005 à 18:40

    J’en serais, enfin l’opportunité de mettre les pendules à l’heure.... Apres la repression de ces derniéres années, celle de la street de Lyon, du tchektek 2005, il est temps de passer a l’offensive et de répondre par une teuf de masse !!!! Autogestionnaire, anti-autoritaire, écolo, anti-sexiste, no border.... faisons en sorte de multiplier les styles musicaux et les influences, ce combat n’est pas que celui des teufeurs, mais de tous les sans voix. Puisque les streets en milieux urbains semblent de plus en plus chaudes pour les participants , portons nos multiples revendication sur notre terrain ( nocturne) au moin y aura pas de vidéo-surveillance.
    Vive la teuf libre !!!
    Vive la lutte !!!

  • Le 12 septembre 2005 à 13:28, par Galadrielle

    Continuer a vous faire entendre le plus longtemps possible les gars .

    vous vous battez pour des idées justes et pour la liberté d expression !!!!

    Galadrielle

  • Le 10 septembre 2005 à 11:27

    Bravo
    bonne continuation.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info