Raids policiers et saisie des informations bancaires des soutiens de Riseup en Europe

1413 visites

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.

Mercredi 4 juillet, le collectif Riseup et son soutien financier en Europe, ZwiebelFreunde (littéralement « les amis de l’Oignon », qui soutient l’anonymat sur Internet) ont chacun publié un communiqué sur une grave opération policière. Elle s’est déroulée le 20 juin en Bavière sous prétexte de l’identification des admins d’un blog antifasciste.

Les communiqués originaux en anglais, dont les pages sont régulièrement mises à jour :

Traduction rapide, améliorable sur https://pad.riseup.net/p/raidriseup_mbvmbazefa-tmp

Raids bavarois - Communiqué de Riseup.net

Le 20 juin, prétextant le besoin de trouver des informations sur un utilisateur de Riseup, le soutien financier de Riseup en Europe a fait l’objet d’un raid de la police bavaroise. Cette action extrêmement grave comprend des raids sur différentes maisons, un hackerspace, un centre social et le bureau d’un avocat. La police a pris tous les ordinateurs, téléphones, disques, et enregistrements qu’elle a pu. Plusieurs personnes ont été arrêtées. Elles sont maintenant sorties. Toutefois, conséquence de ces raids, la police a déposé un certain nombre d’accusations sans lien.

Qu’est-ce qui a pu motiver l’État policier à dresser sa face ignoble ? Dans ce cas, la justification était un site créé pour s’organiser contre une manifestation d’un parti d’extrême-droite. Il semblerait qu’en Bavière, on ne puisse pas faire un site qui tente de mobiliser des gens contre les néo-fascistes sans outrager dans le même temps la police.

Le contact du site en question est une adresse @riseup.net. Sachant qu’elle ne pourrait pas obtenir d’information de Riseup, la police a regardé à la page de donation de Riseup. Elle a trouvé que Riseup acceptait des donations en Europe à travers une assocation ("Verein") située en Allemagne, et appelée ZwiebelFreunde. Ils ont décidé que cela signifait que Riseup était dirigée par cette organisation (ce qui n’est pas le cas), et l’ont donc ciblée agressivement. Que cela signifie-t-il pour vous, cher·e utilisateur·ice de Riseup ?

D’abord, pas de panique. Toutes vos données hébergées par Riseup sont toujours sécurisées. Par contre, si vous avez donné à Riseup via notre numéro IBAN, alors il y a de bonnes chances que la police allemande possède désormais le numéro de votre compte bancaire, le nom associé, la somme que vous avez donnée et la date à laquelle vous avez fait le virement.

Merci de vous associer à nous pour soutenir nos ami·es et allié·es à Zwiebelfreunde. Ils et elles sont fantastiques et méritent votre soutien. Dans les prochaines semaines, de l’info sera publiée sur leur site détaillant les manières de les soutenir.

Solidairement,
the Riseup Birds.

Raids coordonnés de la Zwiebelfreunde en divers endroits d’Allemagne

Mercredi 4 juillet - Communiqué de la ZwiebelFreunde

Le 20 juin à 6 heures du matin, la police a perquisitionné de manière coordonnée cinq endroits en Allemagne : les domiciles des trois membres du conseil d’administration, Jens, Juris et Moritz, notre quartier général à Dresde (un bureau d’avocat), et la maison du membre d’un conseil d’administration précédent.

Pour résumer rapidement, un blog de gauche allemand "Krawalltouristen" a appelé à des actions de protestation lors de la convention du parti de droite de l’AfD à Augsbourg, en Allemagne. Les forces de l’ordre soutiennent que cela inclut des appels à la violence.

La police allemande cherchait à retrouver les auteurs de ce blog, et a jugé approprié de ne pas demander d’informations ou d’aller chercher du côté du fournisseur d’email que le blog utilisait, riseup.net, mais plutôt auprès de la structure allemande Zwiebelfreunde.

Zwiebelfreunde a un partenariat avec Riseup, une association américaine, et gère les donations en Europe pour le collectif de Riseup. Nous dépensons l’argent en collaboration avec eux et elles pour le développement de logiciels, les remboursements de voyages, et pour l’infrastructure Tor de Riseup.

Nous mettrons à jour ce post à mesure que l’histoire évolue. Pour plus de détails, veuillez consulter les publications d’autres médias.

Quelles sont les données affectées et dans quelle mesure ?

Tout d’abord, voici une liste de choses que nous avons de bonnes raisons de croire qu’elles ne sont pas affectées, et que nous pouvons toujours considérer comme sûres :

Toute l’infrastructure liée à Torservers : relais Tor, serveurs de messagerie, serveurs Web
Toute l’infrastructure de Riseup (parce que nous n’avons rien à voir avec ça)
Cryptoparty.in ou d’autres infrastructures liées à Cryptoparty
Clés PGP, clés SSH, clés OTR, etc.

Ils ont saisi la plupart de notre matériel de stockage électroniques (disques, ordinateurs portables, PC, GnuPG Smartcards / Yubikeys), mais il est prudent de supposer qu’ils ne seront pas en mesure de briser le chiffrement (ou les cartes à puce). Ils ont également pris nos téléphones portables, mais même s’ils venaient à les percer, aucune donnée de connexion ou autre chose affectant notre infrastructure ou nos communications n’est stockée sur ces téléphones.

Nous avons néanmoins révoqué notre clé PGP de contact partagé, et nous remplacerons d’autres clés et de mots de passe au fil du temps. Notre nouvelle clé est 0x74A312092938F2F0, signée par notre clé précédente.

Alors, qu’est-ce qui est affecté ?

En dehors des médias chiffrés, ils avaient légalement le droit de saisir des documents liés à notre compte bancaire Riseup à partir de janvier 2018. Ils sont également allés chercher ceux de notre banque, la GLS Gemeinschaftsbank. Cependant, nous devons tenir des registres et des reçus de toutes les dépenses pour des raisons fiscales. Ces documents ont été conservés « en toute sécurité » dans un coffre-fort à l’épreuve du feu.

Malgré nos protestations, ils ont également saisi tous les documents imprimés relatifs à nos projets propres et partenaires depuis la création de l’association en 2011.

Cela inclut les données personnelles très sensibles des donateurs, l’identité des activistes qui ont reçu des remboursements ou des paiements, et une liste de nos membres.

Si vous avez déjà fait un don à Torservers, ou Tails ou Riseup via une transaction bancaire européenne, vos données sont très probablement maintenant entre les mains de la police allemande. (Numéro de compte IBAN, nom du titulaire du compte, montant et date).

Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour éviter une fuite de données comme celle-ci, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour la combattre :

Nos avocats ont gentiment demandé notre matériel. La plupart de ce matériel n’appartient même pas à Zwiebelfreunde. Ils ont refusé. Nous allons maintenant devant les juges à ce sujet.

Le mandat énumère des éléments spécifiques. Ce qui n’a pas été respecté.
Nous soutenons que même les mandats initiaux et les saisies étaient clairement dépassés, et que cela servait d’excuse pour avoir accès aux données sur les membres et aux donateurs et donatrices.
Nous n’avons rien à voir avec l’infrastructure de Riseup. Pendant les raids, les forces de police ont clairement donné l’impression qu’elles savaient que nous n’avions rien à voir avec Riseup ou le blog "ruckus tourist". Aucun·e d’entre nous n’avait entendu parler de ce blog auparavant !

Nous sommes reconnaissants pour le soutien financier rapide et non bureaucratique de la Renewable Freedom Foundation, le soutien logistique du Chaos Computer Club et toutes les offres d’aide de différentes communautés. Je vous remercie !

Si vous n’avez pas peur de faire un don à des comptes qui sont probablement surveillés, vous pouvez toujours le faire sur https://www.torservers.net/donate.html.

P.-S.

Traductions d’abord publiées sur le site de veille L’atelier des médias libres

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Déclaration des 66 Anarchistes au Tribunal de Lyon le 19 janvier 1883

Le 8 janvier 1883, à Lyon, débute le procès dit "des 66". Il est reproché aux accusés « d’avoir (...) été affiliés ou fait acte d’affiliation à une société internationale, ayant pour but de provoquer à la suspension du travail, à l’abolition du droit de propriété, de la famille, de la patrie, de la religion,...

>La presse lyonnaise et les anarchistes : le procès des 66 de 1883

Synthèse du mémoire de maîtrise de Laurent Gallet, publiée dans les Mélanges d’Histoire Libertaire n°2 proposée par le Centre de Documentation Libertaire de Lyon, à lire en complément de la "déclaration des 66 anarchistes" faite lors de ce procès à Lyon le 19 janvier...

>Des images de la manif du 12 janvier à Lyon

Un Timelapse de la manif de samedi 12 janvier au niveau de la trémie de Bellecour Des images sont prises du Pont Bonaparte. On voit les bacqueux pratiquer la dépouille comme de vulgaires pillards, ils prennent les affaires des personnes qu’ils brutalisent et les balancent à l’eau ou se les...

> Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Médias » :

>Je hais le nouvel an

Chaque matin, à me réveiller encore sous la voûte céleste, je sens que c’est pour moi la nouvelle année. C’est pourquoi je hais ces nouvel an à échéance fixe qui font de la vie et de l’esprit humain une entreprise commerciale avec ses entrées et sorties en bonne et due forme, son bilan et son budget pour...

>Rebellyon.info : comment ça marche ?

Rebellyon.info est un média collaboratif et participatif, animé par un collectif autogéré à la composition et à l’effectif variable dans le temps. Le collectif de Rebellyon, n’est pas composé de journaliste, n’écrit pas d’article non plus, il anime la vie du site ! La nuance est de taille, Rebellyon est...

> Tous les articles "Médias"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Toulouse : face à la répression, appel à une solidarité internationale

La CAJ (comité d’autodéfense juridique) de Toulouse invite les inculpés et proches d’inculpés à la contacter ainsi que les caisses ou comités antirep d’autres villes afin de coordonner nos actions et s’entraider pour la solidarité à mener. Nous sortirons prochainement quelques récapitulatifs de la...

>1er janvier 1994 dans l’État du Chiapas au Mexique

Déjà vingt ans ! Le 1er janvier 1994 marque l’apparition sur la scène politique mexicaine et sur la scène médiatique internationale du mouvement révolutionnaire "zapatiste" des indigènes du Chiapas au cri de ¡Ya Basta !.

> Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"