Site collaboratif d’infos alternatives

Rassemblement devant le Palais de Justice contre l’antiterrorisme : les fafs ne gâchent pas la fête

3 compléments

Ce samedi 24 janvier, avait lieu un rassemblement pour dénoncer l’antiterrorisme et la normalisation de l’« état d’exception ». Environ 70 personnes étaient présentes. Le temps d’une altercation avec les fafs et le rassemblement part en manifestation sauvage.

Les gen-te-s arrivent au fur et à mesure devant le Palais de Justice, sous la pluie. Le rassemblement compte une cinquantaine de personnes vers 15h15.

C’est alors qu’une quinzaine de jeunes fafs, lookés casual [1], ont débarqué des quais aux cris de "Coupat : terroriste !" et "Communistes : assassins !", munis d’une banderole estampillée "Gardez Coupat".

Ils se placent derrière les barrières qui séparent le trottoir des quais de la route, le temps que tout le monde comprenne qu’il s’agissait de fafs. Quelques cailloux volent en notre direction... puis dans le sens inverse.

Les fafs s’avancent et font mine de vouloir franchir les barrières : ils n’en feront rien. Une ligne d’une quinzaine de personnes motivées pour la défense du rassemblement se forme (aux cris de "Le fascisme ne passera pas ! No pasaràn !") et se place devant lui, puis fonce en direction des fafs. La baston dure une quinzaine de secondes, puis les fafs, submergés, et pas insensibles aux sirènes de police qui se rapprochent, décident de partir en courant. Une personne de chez nous sera blessée sous l’œil droit.

Plusieurs camionnettes de police nationale ou de CRS arrivent et certains descendent de voiture. Le rassemblement part en manifestation (et compte alors environ soixante-dix participant-e-s) en remontant les quais, puis en traversant la Saône en direction de la place des Terreaux (où l’on croisera une fanfare ainsi que la Vélorution) puis de la place de l’Opéra.

Les deux banderoles de tête :

"Sabotons l’antiterrorisme"
"Nous sommes tou-et-s des terroristes"

Quelques slogans chantés :

"Nous sommes tous des terroristes"
"Libérez les inculpés"
"C’est l’insurrection qui vient, qui vient. C’est l’insurrection qui vient de loin"
...

Là, toujours beaucoup de policiers, le cortège se dissout peu à peu.

On n’aura pas recroisé de fafs.

Notes

[1Le look "casual" désigne une tendance vestimentaire qui consiste à s’habiller à la façon passe-partout. Chez les fafs, il s’agit de laisser tomber les bombers ou les vestes ambiguës, les rangers ou les docs, les treillis, ainsi que les badges ou les symboles trop orientés politiquement, pour leur préférer des baskets, des jeans, des vestes noires et des casquettes pour "camoufler" les crânes rasés. A Lyon, on retrouve le look casual chez les Identitaires ou dans les stades.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 avril 2009 à 11:04

    Pour ceux que ça interresse ,casual ne rime pas en général avec facho , c’ est une mode de la classe ouvrière et des petites classes moyennes anglaises , comme les mods et les skins auparavant. Ce sont des jeunes friands de clubbing ,de football (donc souvent de baston autour des stades) et de mode ,avec des marques et des codes vestimentaires precis (echarpes et casquettes "burberry" ,polo "island stone" etc …) Les casuals sont apparus autour des stades des villes du nord de l’ angleterre dans les années 80 ,ils sont souvent assimilés par le grand public anglais aux hooligans ,souvent avec raison. C’ est un mouvement globalement apolitique ,tout comme l’ etaient les mods des années 60.

    http://www.geocities.com/casual_cul…

    voir aussi le film "football factory" qui donne une assez bonne description de cette scène.

  • Le 27 avril 2009 à 11:00

    Pour ceux que ça interresse ,casual ne rime pas en général avec facho , c’ est une mode de la classe ouvrière et des petites classes moyennes anglaises , comme les mods et les skins auparavant.
    Ce sont des jeunes friands de clubbing ,de football (donc souvent de baston autour des stades) et de mode ,avec des marques et des codes vestimentaires precis (echarpes et casquettes "burberry" ,polo "island stone" etc ...)
    Les casuals sont apparus autour des stades des villes du nord de l’ angleterre dans les années 80 ,ils sont souvent assimilés par le grand public anglais aux hooligans ,souvent avec raison.
    C’ est un mouvement globalement apolitique ,tout comme l’ etaient les mods des années 60.

    http://www.geocities.com/casual_culture/casualscene.html

    voir aussi le film "football factory" qui donne une assez bonne description de cette scène.

  • Le 25 janvier 2009 à 18:35

    Une banderole a été déployée. Nous avons sorti notre drapeau FA. Les fachos sont arrivés. La FA tenant une réu en même temps, se sont tous les copains venus des 4 coins de la France qui sont venus nous prêter main forte (environ 30 personnes). Après un bref mais violent pugilat, une manif sauvage s’est formée. A noter l’attitude des keufs, qui ne s’interposent pas, des fois que l’on ramassent "la pâtée".

    herope

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info