À Neuville, des employé.es de Samada, filiale de Monoprix, sont en grève

2256 visites
7 compléments

Plus de la moitié des salarié.es de la Samada sont en grève depuis le 31 mai pour réclamer le salaire qui leur est dû. Venons les soutenir dans la zone industrielle Lyon-nord à Neuville, et Mi-plaine à Genas.

JPEG - 421.6 ko
le piquet de grève à Neuville

Les salarié.es du site de la Samada de Neuville-sur-Saône, filiale du groupe Monoprix, viennent de remporter une première victoire : le 8 juin, le tribunal de grande instance de Lyon a débouté la direction, en refusant de déclarer le piquet de grève illicite.

Ce sont 20 parmi les 36 salarié.e.s du site qui sont en grève depuis le 31 mai pour réclamer l’intégration à leur salaire de la prime mensuelle de performance de 50€ (ou de la prime d’objectif pour les chefs d’équipe qui s’étaient mobilisé.e.s avec le reste de la boîte lors de la dernière grève), et une augmentation de 50€ pour s’aligner sur d’autres sites nationaux, comme celui de Gennevilliers. Mais ce n’est que depuis que les grévistes ont décidé de bloquer les entrées et sorties de marchandises, lundi 6 juin, que la direction a accepté la discussion, en faisant venir le DRH depuis Paris, sans pour autant entamer de négociations.

Pourtant, ce ne sont pas les moyens qui manquent chez Samada-Monoprix ! Le groupe se vante d’ailleurs d’avoir fait 4,4 milliards de chiffre d’affaire l’année dernière, et d’avoir ouvert 40 nouveaux magasins. Il faut croire que la direction a peur que les revendications des grévistes de Neuville ne donnent des idées aux quelques 1100 salarié.es que compte la filiale nationalement . Dans l’espoir de continuer à assurer les livraisons, la direction a loué un entrepôt à Genas, fait appel à une société de sécurité privée, et fait venir dans l’urgence une quarantaine de salarié.es du groupe de toute la France. Alors que la direction s’entête à ne pas lâcher sur les revendications, elle trouve sans problème de quoi payer train, hôtel, et prime extraordinaire aux non-grévistes !

Les efforts de la direction n’ont pas entamé la détermination des grévistes, qui tiennent maintenant le piquet de grève sur les deux sites. L’enjeu est à présent de leur apporter un maximum de soutien, de manière à maintenir le rapport de force jusqu’à l’obtention de leurs revendications.

Il.les ont besoin d’aide pour faire vivre le piquet de grève : allons-y en équipe avec nos collègues, leur lutte est aussi la nôtre !

P.-S.

Samada à NEUVILLE-sur-Saône, Z.I. Lyon nord, avenue des Frères Lumières (au bout de l’avenue vers le château d’eau).
Entrepôt de Nexia à Genas, Z.I. Mi-plaine GENAS, 115 rue Calmette.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 22 juin 2011 à 12:53, par EHOUI

    Ce qui me choque le plus dans cette histoire c’est que les autres sites SAMADA ne soutiennent pas leurs collègues et travaillent comme si rien ne se passé.
    Où êtes-vous ? C’est dans ces moments là que vos collègues auraient besoin de soutien.
    Le jeu de la Direction c’est diviser pour mieux régner, c’est connu.
    Je félicite tous les grévistes et leur dit « BRAVO ».
    J’en appel aux politiques pour raisonner cette direction qui n’entame aucune discussion.

  • Le 17 juin 2011 à 19:03, par gégé

    La samada Nancy vous soutient dans votre démarche surtout quand le groupe a les reins solides avec un CA de 4,4Milliard de bénef. Toutes les Samada sur le meme pied d’égalité avec un plafond de salaires pour tous ainsi que les avantages égaux d’une plateforme a l’autre.. Bon courage a tous

  • Le 14 juin 2011 à 12:56, par Malekal

    Clair, continuez les gens.. Battez-vous et lâchez rien !

  • Le 12 juin 2011 à 21:26, par Fab

    @ Raoul : super ! Ne nous battons pas car tout est perdu d’avance n’est ce pas ... Au lieu de balancer un truc comme ça, qu’est ce que tu dirais d’aller plutôt leur donner une coup de main ? Chiche ?

  • Le 10 juin 2011 à 20:59, par raoul

    les magasins monoprix de neuville sont alimenter par d’autres sites samada tel que cavaillon etc
    les grévistes n’ont aucunes chances de remporter leur lutte

  • Le 10 juin 2011 à 20:36, par foutage_de_gueule

    1100 employés par 50 ça fait 55 000€
    Par an ca fait 660 000 €
    Bénéfice 2010 : 7.8 milliards d’euros ( http://www.tustex.com/commun.php?code_com=9979) soit près de 12000 fois les revendications,
    Ils se foutent vraiment de la gueule du monde !
    Bon courage pour votre lutte

  • Le 10 juin 2011 à 17:49

    je fais partie des grévistes de Samada depuis le 31 mai, c’est de plus en plus dur, il y a maintenant plusieurs autres sites : neuville, genas, mais aussi chalamont, villars les dombes et surement d’autres mais nous ne sommes pas au courant...
    nous sommes une vingtaine sur plusieurs sites a tourner jours et nuits pour bloquer les camions mais nous manquons de moyens ainsi que d’heures de sommeil... nous ne pouvons pas laisser faire, nous avons besoin de solidarité...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info