Samedi 20 décembre : concert de soutien au Collectif pour l’Affichage Libre

1480 visites
12 compléments

Festoyons ensemble, malgré les bombes procédurières et les amendes forfaitaires majorées ou minorées (ah bon ?) s’abattant jour après jour sur les petites assos diy de Lyon !

AFFICHAGE LIBRE - FESTIVAL GRRRND ZERO

CONCERT DE CLÔTURE

En guise de clôture du festival Grrrnd Zero, un excellentissime concert de soutien à l’affichage libre !!!

Cette pratique folklorique éminemment distinguée est en effet menacée par le service écologie urbaine de la Ville de Lyon, qui n’hésite pas à déployer les forces sournoises de la répression aveugle contre l’ensemble des chétives associations culturelles.
D’innocents inculpés trouveront ainsi dans la recette de cette soirée une partie des créances nécessaires aux très nombreuses amendes et frais d’avocats.

A votre bon cœur, m’ssieurs-dames !

JPEG - 190.6 ko

Que la liberté (d’expression) guide toujours le peuple !

Samedi 20 Décembre

@ GRRRND ZERO - Vaise
Rail Théâtre
69, Rue Gorge de Loup
_ Lyon 9e

Métro D Gorge de Loup

5 Euros (prix conseillé)

Se produiront très gracieusement en faveur de la CAUSE :

COMING SOON (Antifolk Youth, Fr)

Enfants chéris de la presse indie, les Coming Soon viennent d’Annecy (pour la plupart), n’ont pas fini leurs études (pour la plupart), vénèrent Herman Düne (pour la plupart… au moins) et portent des chapeaux de cowboys (pour certains seulement).

http://www.myspace.com/starsoon

RATURE (Hip-Hop Noise Dégénéré et Fier de l’Etre, Lyon)

YeahYeahYeah !!! Entre ODB, Tony Allen et Otto Von Schirach…

http://www.myspace.com/rature1

CASTRATI (Goth Punk Travestis & Rock de la Mort, Lyon)

http://www.myspace.com/castratimusic

ATOMIC PING PONG PROJECT (Fonzies On X // DJ Set)

REKTAL DISTORTION vs DIDIER MORROÏDES & MC NUZIT (BRK CREW - Breakcore & Co à Gogo)

DJs MIDDLENGENDER (Queer & Not Queer Music to Bouge ton Body to // Lyon)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 26 décembre 2008 à 18:26

    Bonjour,
    Je ne suis pas de Lyon, je ne connait pas de près le collectif pour lequel le concert était organisé, par contre j’avais suivi de loin en loin mais avec intérêt cette bataille des murs et une des choses que cela avait donné : les condamnations et amendes.
    Juste quelques mots qui ne demandent pas forcément à être développés.
    Je voulais apporter tout mon soutien à la personne qui a subie le refus d’entrer au concert.

    Bien sur qu’elle à bien fait de porter cette épisode à la connaissance du public, et c’est loin d’être une affaire privée, il n’y a donc pas à contacter des gens du collectif ou autre. Pour faire quoi, d’ailleurs ? c’est important que des choses comme cela là se sachent et qu’elle aient le même niveau de publicité que la réclame pour le concert. Cela me semble évident.

    Cette histoire me semble assez révélatrice de plusieurs choses qui tournent autour de la question du prix libre et son versant moral (c’est à toi d’estimer combien tu veux donner, sous entendu le prix fixe c’est trop facile, ça te dédouane et te déculpabilise), des questions sur l’organisation de concert de soutien, et tous le fonctionnement qui va avec. Ce qui est loin d’être inintéressant.
    Et puis cela aura permis de faire connaitre les formidables points de vue de curée dégueulasse que se permettent d’avoir et de tenir certains dans ce milieux. On savait qu’il n’y a pas pire prêtre que les anarchistes mais là c’est tout de même assez fort. Le petit couplet sur la cigarette, la bière et le commerce équitable. Encore des gens qui veulent faire la démonstration qu’il n’ont pas compris que le capitalisme n’est pas 3,4 multinationales mais un rapport social, un rapport d’exploitation qui est le monde à l’heure actuelle. Sacré alternativistes toujours aussi charmant...
    On passera sur les actes avérés de mauvaise fois caractérisé.
    Et la petite touche de l’inculpé accusateur.
    C’est proprement consternant.

    Courage aux autres.

  • Le 25 décembre 2008 à 15:11, par pilouz

    On a le droit de ne pas être d’accord sur le concept de fraternité, et le fait de citer Bakounine ou Malatesta (ou n’importe quel autre « classique ») ne rend pas le concept de fraternité plus juste à mes yeux. Mais bon, passons, c’est surement quelques chose dont on pourrait discuter pendant des heures. On peut sur ce point faire un constat de désaccord.

    « Désolé de t’avoir vexé dans ton amour propre de révolutionnaire galonné » pas besoin d’être dans la provoc stérile et je te rassure il en faut plus pour me vexer dans mon amour propre, « je ne connais effectivement pas tes états de service » pas besoin d’avoir des « états de service » (très militariste comme terme ça) pour prendre la parole et exprimer un avis au même titre que d’autres.

    "
    Je maintiens pourtant que de dénoncer en public avant même d’avoir pris contact avec les intéressés (le collectif en tant que tel) revèle d’une petite vengeance mesquine et malsaine.
    « Je ne considère pas que ce soit une dénonciation. Trop souvent quand on fait des trucs et des soirées dans notre milieux quand quelques chose ne fonctionne pas on en parle pas publiquement ou trop rarement. Le reflexe premier et de faire le dos rond pour ne pas »trasher" des gens ou une organisation du milieux libertaire. Parfois je trouve ça dommage car on reproduit des erreurs. Je trouve ça plutôt sain de pouvoir se critiquer mutuellement et même de faire son auto-critique plutôt que défendre quoi qu’il arrive nos expériences.... même quand elles sont foireuses... (attention à ce niveau je dépasse la simple histoire du rail)
    A prés tu as raison sur un point c’est que j’aurais peut être du contacter directement le collectif au lieu de lancer ces critiques sur la place publique (encore que... Pas sur que ça aurait servi à quelque chose vu que manifestement sur le sujet du « prix libre », « prix conseillé », « prix fixe », il semblerait que tout le monde ne soit pas d’accord dans le collectif)

    « Pour conclure, c’est bien gentil de vouloir clore le débat quand on l’a soi-même lancé ! A moins que l’idée n’eût pas été de débattre... » J’aime bien débattre... le problème n’est pas là. Le problème c’est que rebellyon n’est pas un forum mais un site d’info et que c’est pas vraiment le lieu pour un grand débat polémique. (au passage sans vouloir faire le sophiste je n’ai pas lancé de débat mais raconté un vécu humiliant dans une soirée sensé être prix libre. J’ai pas lancé de débat sur la « respectabilité » des membres du collectif affichage libre).
    En fait si j’ai voulu « clore » le débat comme tu dis c’est parce que peut être que ça n’intéresse pas grand monde notre différence de point de vue et surtout que je suis persuadé que le web est un mauvais média pour polémiquer. Il y manque tout une dimension « humaine » (pas de language corporel, pas d’odeur ni de mimique...) et le web ne permet pas le recul de l’écris sur papier ou on se pose et réfléchie. C’est entre les deux donc forcément un peu bâtard. Mais je renouvelle, si tu veux on se croisera un jour en vrai pour reprendre la discussion.
    A prés si tu veux vraiment avoir le dernier mot ; je te laisse conclure...

  • Le 24 décembre 2008 à 19:15

    Vision restrictive de la fraternité... Bakounine fonda la Fraternité Internationale, qui n’avait, on s’en doute, aucun relent religieux ni républicain ! Et on peut aussi citer Malatesta : « La haine et le désir de vengeance sont des sentiments irréfrénables, que l’oppression, naturellement, réveille et alimente ; mais s’ils peuvent représenter une force utile pour secouer le joug, ils sont par la suite une force négative quand on tente de substituer à l’oppression, non une oppression nouvelle, mais la liberté et la fraternité entre les hommes. »
    Désolé de t’avoir vexé dans ton amour propre de révolutionnaire galonné, je ne connais effectivement pas tes états de service. Je maintiens pourtant que de dénoncer en public avant même d’avoir pris contact avec les intéressés (le collectif en tant que tel) revèle d’une petite vengeance mesquine et malsaine.
    Tu as raison, on se bat depuis très longtemps pour l’affichage libre, c’est pour ça que le collectif a été réactivé depuis le regain de répression. Mais nous étions pour certains déjà dans la rue il y des années...
    Enfin, concernant le prix libre, il est malheureusement avéré que les plus fortunés ne donnent pas plus que les plus dans la dèche... c’est un peu comme ceux qui croient que le marché s’autorégule ! En réalité, le « don » dépend la plupart du temps de ce que la personne souhaite garder pour aller picoler au bar. Mais en théorie, je suis d’accord, le prix libre c’est beau...
    Pour conclure, c’est bien gentil de vouloir clore le débat quand on l’a soi-même lancé ! A moins que l’idée n’eût pas été de débattre...

  • Le 24 décembre 2008 à 15:18

    Juste, un petit ajout, pour être plus clair.

    « Prix conseillé » ne veut pas dire « prix libre » (sinon on aurait marqué « prix libre »).

    Cela veut dire « prix de soutien conseillé ».
    On peut donc ... donner plus, ou donner moins.
     ;-)

  • Le 24 décembre 2008 à 13:48, par pilouz

    J’ai jamais dit que je trouvais scandaleux de donner 3 euros pour un concert de soutien... Ce message n’est pas anonyme puisqu’il est signé.

    Quant à l’attitude qui consiste à poster des reports pour le moins biaisés sur des sites publics ce n’est pas un report biaisé puisque c’est ce qui c’est passé. Je trouve ça au contraire important d’expliquer ce qui c’est passé, histoire de faire avancer le truc.(et non pas « régler » des comptes avec des gens que je connais pas). Au passage je suis tout a fait au courant et respectueux du travail fait par « le collectif affichage libre ».

    Le fait d’organiser un concert de soutien ne donne pas tout les droits. (notamment d’expliquer « qu’ici on fait du bussines » ). Surement ce problème vient d’un manque de coordination dans le collectif.
    Je suis pas contre le principe d’un concert à prix fixe si l’argent sert à soutenir des assos qui font un travail culturel important à Lyon et qui effectivement en prennent plein la gueule (au niveau des amendes) ; mais faut être clair avant le concert. Si je pensais que c’était à prix fixe je ne serais du coup pas venue (n’ayant pas 5 euros).

    Enfin en ce qui concerne mon idéal révolutionnaire je pense pas que tu puisse juger cela vu qu’on se connait pas et que tu sais pas ce que je fais de ma vie (au niveau activisme/militantisme). Mon idéal ne sera en tous cas jamais fraternel car pour être de la même fratterie cela implique d’avoir le même père ou la même mère c’est à dire Dieu ou la République ?! Je préfère être solidaire que fraternel.

    La lutte pour l’affichage libre est un truc très important qui a commencé à Lyon bien avant que des assos prennent des amendes... Et des affiches ou des tags « murs blancs, peuple muet » ça fait pas loin de 10 ans qu’on en voit. (pleins de tags d’anonymes)

    Pour finir, le prix libre sert justement à éviter de discriminer les gens en fonction de leur revenue. Car tu conviendra que donner 5 euros (qui est une petite somme j’en convient) ne demande pas le même « sacrifice » pour quelqu’un qui gagne 500 euros ou pour quelqu’un qui en gagne 1000 ou encore quelqu’un qui en gagne 2000. C’est parce que c’est plus égalitaire que le prix libre est intéressant. Alors c’est vrai aussi qu’il faut de l’argent pour les collectif de soutien mais je pense que le concept de « prix libre » devrait être la norme pour tout les concerts DIY...

    Ceci dit on va peut être arrêté la polémique sur le net et on se croisera peut être un jour dans la vrai vie pour en parler.

  • Le 23 décembre 2008 à 18:07

    Il semblerait donc que le collectif soit bel et bien divisé sur la question.

    Reflet sans doute des différentes personnes/personnalités qui le composent.

    En tout cas, pour ma part, je continue de penser que ça n’aurait pas dû arriver.

    Tout ça est sans doute dû, entre autres choses, à un manque de communication (ou d’accord de principe) au sein même du collectif.

    Vraiment dommage.

  • Le 23 décembre 2008 à 15:17

    Quand même plus facile de se passer de clopes et de bière que d’eau et d’électricité cher ami ! Tout cela n’a rien à voir avec un quelconque purisme, il s’agit juste d’être cohérent quand on jette l’anathème sur des copains qui organisent un concert de soutien et n’ont pas l’habitude d’arnaquer quiconque. Quel que soit le niveau du revenu dont on dispose, on fait des choix, plus ou moins contraints, et les options politiques et sociales que l’on défend transparaissent dans ces choix, même s’il y a toujours des choses abjectes qu’on contribue à faire perdurer. En l’occurrence, tu trouves scandaleux de donner 2€ pour une cause alors que ça ne semble pas te déranger de dépenser des sommes certainement plus importantes pour d’autres choses, ce qui est parfaitement ton droit. Je soulevais juste ce décalage. Quant à l’attitude qui consiste à poster des reports pour le moins biaisés sur des sites publics (histoire de bien pourrir les copains), ça me semble assez éloigné d’un quelconque idéal révolutionnaire et fraternel...

  • Le 23 décembre 2008 à 13:45

    c’est qui l’anonyme qui préfère pourrir l’initiative d’un collectif créé pour aider les assos comme la mienne bombardées d’amendes (650 euros en ce qui me concerne) que de parler de la répression de la ville de Lyon. Et peut etre peux tu plutot poser la question de pourquoi un prix fixe ou un prix libre ? et pourquoi utiliser rebellyon pour régler tes comptes perso avec un ou deux types ? franchement ce mail provocateur est consternant.
    seb.

  • Le 23 décembre 2008 à 11:28, par pilouz

    Et puis tu devrait arrêter de fumer, et faire du sport, et gnagnani et patata, et faire des économie aussi...
    Très important de faire des économies comme la fourmie...

    Et puis attention aux capitalistes, et puis faut manger bio parce que sinon ça crain, et donner tout tes sous à LA CAUSE, et s’investir pour LA CAUSE et montrer l’exemple, et être pure pour LA CAUSE etc... blablabla !

    Alors pas de drogue (ça enrichie les mafias), pas d’alcool (sauf si c’est un paysans du coin qui produit), pas de clope (multinationale oblige), pas d’eau du robinet (ça apartiens au groupe suez ou à la Lyonnaise des eaux) pas de sexe, (ou si mais sans capotes car c’est fait avec du latex qui vient d’asie du sud-est et que on exploite des zaziatiques pour produire cette saloprie de bout de plastique même pas recyclable)...et puis pas de musique actuelle car on utilise de l’electricité nucléaire, et franchement vous avez pensez à la colle chimique que vous utilisez pour coller ? Pire les bombes de peintures ça polue terriblement...et tous ça enrichie des gros porcs de capitalistes alors stop ! etc...

    Pas besoin de rajouter ton couplet sur la bière on a compris ton discoure de puriste

    Super ! J’adore ton programme ! Je sens qu’avec des gens comme toi, une fois qu’on aura fait la révolution, on va s’éclater...

    (je passe sur la stigmatisation des gens qui gagne moins de 500 euros/mois)

  • Le 23 décembre 2008 à 01:42

    « le 20 de chaque mois je peu même plus me payer une bière ou un paquet de clope »
    Tu devrais d’abord arrêter de fumer, histoire de ne plus engraisser les multinationales du tabac qui exploitent les populations, de préserver ta santé pour éviter que l’industrie pharmaceutique n’ait à te vendre de quoi te soigner un jour. Du coup, tu pourras aussi faire des économies qui te permettront de donner 2€ pour soutenir une cause pour laquelle des personnes se sont engagées depuis un sacré bout de temps et qui nécessite, ô surprise, de l’argent pour payer des amendes et un avocat. Je pourrais aussi ajouter un petit couplet sur la bière, que je n’imagine guère produite par un producteur artisanal, mais plutôt produite par les empoisonneurs capitalistes de chez Heinekro. Bref... Tu choisis bien à qui tu préfères donner ton pognon ! Super, le militant...
    Gilles

  • Le 22 décembre 2008 à 16:04

    C’est, en effet, bien nul ce qui t’est arrivé ... et qui n’aurait pas dû arriver !!!

    Le prix indiqué - 5 Euros - étant un « prix conseillé ». Et (donc) pas un prix fixe.

    J’espère que ce n’est pas arrivé à d’autres personnes que toi !!!

    Une mise au point sera faite auprès des gens du collectif ... afin que cela ne se reproduise pas !
    J’ose l’espérer.

    Vraiment désolé ... pour cette incroyable affaire. Pour un concert de soutien, qui plus est !

  • Le 22 décembre 2008 à 10:58

    Rail Théatre, 00h00 ce samedi 20 décembre.

    J’arrive au concert de soutien. J’ai pas une thune depuis déjà quelques jours. Le prix affiché pour soutenir les camarades est de 5euros conseillé. Je me suis démerdé pour me faire prêter 3euros. Je propose donc à l’entrée de donner 3 euros au lieu de 5euros. Et là, à l’entrée, on me prend la tête, la soirée prix libre s’est transformée en soirée prix fixe. « C’est pour la cause » me dit on. « Faut payer les amendes » m’explique-ton.

    J’ai beau expliquer que je connais bien le « problème » de l’affichage libre, expliquer que des proches à moi se sont fait serrer en collant, que c’est pas pour être radin, que c’était annoncé « prix libre » et que maintenant ils exigent 5 euros, rien n’y fait.

    Donc je suis obligé de faire se que je déteste. Expliquer que je suis RMIste, que le 20 de chaque mois je peu même plus me payer une bière ou un paquet de clope. Bref que je suis pauvre ! Toujours pas moyen de rentrer. J’ai même le droit à un : « ici on fait du business ! » de la part d’un des gars à l’entrée. (je ne pense pas qu’il représente l’esprit de grrd zéro ou du collectif affichage libre) mais ça fait bien mal au cul d’entendre ce genre de conneries.

    Au bout de 30mn de négociations, où j’ai du étaler ma pauvreté, je rentre enfin pour 3euros avec les gars de l’entrée qui tirent la gueule comme si je les avais volé. Cette scène était lamentable... Je croyais que le prix libre servait justement à éviter ce genre de situation...

    Mauvaise soirée !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Lyon Antifa Fest, c’est terminé.

Nous sommes très tristes de vous annoncer que l’édition 2022 du Lyon Antifa Fest est annulée. L’affiche était pratiquement terminée, avec des groupes tels que Ausgang (Casey), Soumeya, IRA Rap ( Espagne), Les Ramoneurs de menhirs, The Dizzy Brains ( Madagascar), René Binamé ( Belgique ) et d’autres...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"