Grève reconductible au foyer d’accueil médicalisé l’Echappée à Condrieu

2189 visites

Un collectif de salariéEs de la Sauvegarde 69 lutte, résiste face aux dégradations de leurs conditions de travail face à une direction sans considération. Ce collectif poursuit son mouvement de grève vendredi 9 mars à Condrieu.

Le médico-social en danger

Nous assistons à une volonté des pouvoirs public d’ouvrir le secteur du médico-social à des fonds privés, comme dans les EHPAD depuis plusieurs années. Ce mouvement de marchandisation du secteur est en train d’effacer, d’annihiler totalement la raison d’être de ce qu’est ce beau métier. En effet le bien être des usagers, des personnes souffrantes de troubles ou handicaps psychiques, des « improductifs », des personnes en souffrances sociales ne sont plus au cœur des politiques publiques.

Face à ce raz de marée destiné à détruire les politiques sociales durement acquises, l’engagement des familles et des professionnels depuis des années, certains relève la tête et rentrent en lutte !

Le FAM (Foyer d’Accueil Médicalisé) L’Echappée est un lieu de vie où résident des personnes souffrant d’autisme, de psychoses avec de graves troubles du comportement. Ce sont des personnes grandement dépendantes d’autrui pour les gestes les plus élémentaires du quotidien mais également pour tout ce qui concerne :

  • La communication
  • Les interactions sociales
  • Les centres d’intérêts très restreints (triade autistique.)

La lutte commence

L’Echappée rentre en lutte ce vendredi 2 décembre avec la création d’un collectif de salariés. Avant cette grève il y a 3 semaines un débrayage de deux heures avait été posé dans une volonté d’ouvrir des négociations avec la direction de l’établissement. Ce débrayage a débouché par une rencontre avec le directeur. Je ne rentre pas sur le contenu de cette rencontre.

Les conditions de travail (comme les conditions de vie des résidants) se dégradant de jour en jour une grève de 24h est lancé le 02 mars.
Face à l’ampleur du mouvement, 90% du personnel éducatif en grève, qui a le soutien d’un nombre important de familles mais aussi de certains syndicats (CNT, CGT) le directeur accepte de recevoir la délégation. Au moment où la délégation s’installe le directeur fait comprendre qu’il n’y aura aucun échange en présence d’une famille invitée à faire partie de la délégation. Nous lui répétons encore une fois que nous avons tous le même but : le bien être des résidents vivant au sein du foyer. En effet, nos revendications ne portent aucunement la question de nos misérables salaires. Nos revendications ne portent que sur nos conditions de travail, de l’objet de travail supposément commun, de ce qui impacte directement la vie des gens dont nous sommes censé s’occuper correctement.

Les revendications

Le 9 mars 2018, les salariés du Foyer d’Accueil Médicalisé « L’Échappée » sont en grève

Nous, salariés du FAM L’Échappée, alertons la direction générale de la Sauvegarde 69 et la direction de l’établissement sur les dysfonctionnements actuels pouvant amener de graves risques de dégradations des conditions de travail !

Nous, salariés de terrain, rappelons la promiscuité qui existe entre conditions de travail et qualité de vie pour les résidents du FAM L’Échappée.

Le Collectif revendique une nouvelle politique salariale ambitieuse et respectueuse de l’engagement professionnel des salariés :

  • 6 congés trimestriels pour l’ensemble des salariés.
  • Le retour du 6ème congé d’ancienneté.
  • Nous demandons une augmentation de la valeur du point CC66.
  • Le remboursement des heures de grève de la journée du 09 Mars.
  • La possibilité d’avoir recours aux heures supplémentaires lorsqu’une surcharge de travail est demandée ou lorsque les heures accordées en vertu du contrat de travail ne suffisent pas au regard des seules tâches désignées par la direction.

Le Collectif revendique une nouvelle politique institutionnelle et demande :

  • L’arrêt du gel des embauches et du risque de déqualification professionnelle.
  • Le remplacement à diplôme équivalent des personnes qui ont quitté l’établissement (retraite, démission, etc.).
  • Un retour à une dynamique d’accompagnement à la formation pour les contrats professionnels engagés par l’établissement, au soutien des souhaits de promotion sociale des salariés en CDI, à un site qualifiant ambitieux et cohérent.
  • 4h de préparation pour l’ensemble des salariés des équipes médico-éducatives afin de répondre aux nécessités d’écrits professionnels.
  • Que la permanence de l’accompagnement soit garantie en remplaçant au maximum les professionnels par des remplaçants repérés, fidélisés sur un groupe de vie.
  • Que les CDD engagés sur le long terme, bénéficient des outils institutionnels de réflexion : participation aux réunions d’équipes, aux analyses cliniques, aux groupes d’analyse de la pratique.
  • La limitation du recours aux salariés intérimaires aux seules situations d’urgence.
  • Que les dépenses actées par la direction soient faites prioritairement vers les résidents, leurs conditions de vie et d’accompagnement.

La lutte continue

Suite au refus du directeur de recevoir cette délégation telle qu’elle a été construite par le collectif une nouvelle date de grève a été convenue pour le mars 09 mars.
En fin de journée nous avons assisté à une AG fantastique à mon sens, où la parole était vraiment libre et constructive.
Le collectif remercie chaleureusement les personnes présentent en soutient que ce soit : les familles, les syndicats mais aussi les salariés de la sauvegarde 69 issu d’autres services venues en soutient, sans oubliés les amis.
Une cagnotte de grève a été ouverte pour soutenir les grévistes qui ne lâcheront rien !
Lien pour cagnotte : www.lepotcommun.fr/pot/vbgto9yq
Pour information la CNT a aussi ouvert une cagnotte de soutient à ce mouvement, la CGT aussi.
Soyons acteurs de nos vies, de notre fraternité, que vive la lutte !

Article rédigé par le collectif de l’Echappée

P.-S.

La sauvegarde 69 est une association loi 1901qui accompagne les personnes dans le cadre de la protection de l’enfance, les enfants, adolescents, adultes porteurs de handicaps physiques et psychiques et le public SDF (insertion par le logement).

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>A Medialys, la mobilisation paie

À la suite d’un débrayage initié le 7 décembre 2018, la direction de MEDIALYS, par crainte d’une amplification de la mobilisation, a été contrainte de céder aux revendications des salariés. Communiqué de presse du syndicat Solidaires...

>Le 11 décembre 1978 : Baroud d’honneur à Longwy et Denain

Au mois de décembre 78, le groupe Usinor veut supprimer 21.750 emplois dans les bassins de Longwy et Denain. Dans le Nord et en Lorraine, où l’on est sidérurgiste de père en fils, le gouvernement présente cette décision comme le « plan de sauvetage de l’acier ». En réaction la population se mobilise...

> Tous les articles "Salariat - précariat"