Service national universel : c’est la jeunesse qu’on veut mettre au pas !

391 visites

Communiqué de l’Union Communiste Libertaire qui s’oppose la mise en place du Service national universel et qui soutiendra les personnes qui refuseront cet engagement forcé.

La promesse de campagne d’Emmanuel Macron de créer un service national universel s’est concrétisée. Ayant pour objectif de fédérer la jeunesse autour de valeurs communes et de créer un « sentiment d’unité nationale », ce projet est, selon le gouvernement, « la réforme de société la plus puissante depuis de nombreuses années ».

Les 2000 pionnières et pionniers de ce tout nouveau « SNU » ont été sélectionné.es et réparti.es hier sur toute la France pour tester le programme, et, évidemment, en faire la promotion. Salut du drapeau, Marseillaise, cours d’autodéfense, parcours du combattant et port de l’uniforme bleu-marine seront à l’ordre du jour.

L’objectif à terme est de convoquer chaque année plus de 800.000 jeunes de 16 ans, garçons comme filles, pendant plus d’un mois, sans aucune possibilité de réformer quiconque.

Le gouvernement a donc décidé, dans une perspective militariste, impérialiste et viriliste, d’abandonner une jeunesse aux mains de corps d’armée, ou les personnes issues des classes populaires se font facilement maltraiter, en particulier s’ils n’ont pas la bonne couleur de peau, ou ne font pas assez "homme". Le tout en invoquant le mythe du "brassage social" qui en réalité ne s’opérera pas plus dans le SNU qu’il ne s’opérait dans le service militaire.

PNG - 357.1 ko

Ce projet s’inscrit dans la logique sécuritaire de ces dernières années (état d’urgence, répression violente des mouvements sociaux etc.), et prouve une fois de plus que le gouvernement a peur de la jeunesse et cherche à la domestiquer. Évidemment, un des objectifs sera de redorer l’image de l’armée, et de repérer les potentielles recrues pour celle-ci. Mater les révoltes de jeunes et surveiller la population sont aussi des objectifs de cet encadrement forcé.

La suite à lire sur : http://www.alternativelibertaire.org/?Service-National-Universel-c-est-la-jeunesse-qu-on

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Ni prison, ni extradition : libérez Vincenzo !

Lettre ouverte du comité de soutien à Vincenzo Vecchi, arrêté par la police française le 8 août 2019 pour des faits qui remontent à la manifestation contre le G8 en 2001 et à une manifestation anti-fasciste en 2006.

>Exarchia - it’s all fucked up !

Exarchia, haut-lieu du mouvement anti-autoritaire en Grèce, de contestations et de luttes politiques, est probablement confronté à la plus grande vague de répression étatique depuis longtemps : l’« Operation Law and Order » et l’abolition de l’asile universitaire. La lutte pour la vie et la survie...

› Tous les articles "Répression - prisons"

Derniers articles de la thématique « Guerres - Armements » :

>Sombre anniversaire nucléaire à Hiroshima et Nagasaki

Les 6 août et 9 août 1945, les villes japonaises d’Hiroshima (340 000 habitants) et de Nagasaki (195 000 habitants) subissent le feu nucléaire de la part des Etats-Unis. Ces deux bombardements feront entre 155 000 à 250 000 morts, précipiteront la fin de la seconde guerre mondiale dans le pacifique et...

>Zineb Redouane, assassinée le 1er décembre 2018 à Marseille

Zineb est décédée des suites de la blessure occasionnée le 1er décembre 2018 par une grenade lacrymogène qu’elle a reçu dans le visage à la fenêtre de son appartement marseillais. Elle est une victime emblématique des violences policières à l’œuvre depuis l’automne 2018 dans le cadre de la répression des...

› Tous les articles "Guerres - Armements"