Solidarité avec la résistance Kurde à Kobanê

1231 visites
1 complément

Les fascistes de l’Etat Islamique sont entrés dans la ville de Kobanê en début de semaine.
L’Etat turc continue son double-jeu en fermant ses frontières et en espérant la chute de la résistance kurde pour installer une zone-.tampon
De plus, il réprime dans le sang les soulèvements kurdes en Turquie.
Solidarité internationale !

Solidarité avec la résistance Kurde à Kobanê

Kobanê est l’un des trois cantons de la zone kurde syrienne, qui fait vivre un projet démocratique alternatif à tout ce qui se fait actuellement au Moyen-Orient.
La révolution kurde a permis, dans les zones sous son contrôle, la construction d’une organisation civile dans laquelle chaque minorité, qu’elle soit ethnique, religieuse ou sexuelle, a pu développer son autonomie dans le respect de son identité.

Depuis plusieurs semaines, la ville de Kobanê, regroupant plusieurs centaines de milliers de personnes réfugiées, est assiégée par les fascistes de « l’État islamique ». La situation est de plus en plus critique, les combats se mènent désormais dans la ville.

Parallèlement en Turquie, l’armée aidée par les milices fascistes, réprime violemment les manifestations de soutien à Kobanê. A ce jour nous comptons 18 morts et plusieurs dizaines de blessé-e-s.
Si Kobanê tombe, ce sont des centaines de milliers de personnes qui risquent le massacre parce qu’elles appartiennent à des minorités religieuses (yezidis, chiites, chrétiennes) ou parce qu’elles sont kurdes, arméniennes...

Le siège de Kobanê est facilité par l’État turc qui y voit un moyen de mener sa sale guerre contre les kurdes. La stratégie de la Turquie est d’attendre que la coalition vienne lui demander de créer une « zone tampon ». Cela lui permettrait d’apparaître comme un sauveur héroïque aux yeux de la communauté internationale, et ainsi d’annexer le Kurdistan syrien sous couvert d’humanitaire.

La résistance kurde, composée de femmes et d’hommes (YPG et YPJ), est isolée face à Daesh.

Nous dénonçons l’hypocrisie des États occidentaux dont la France, qui dit vouloir lutter contre l’État Islamique, mais qui continue de voir le PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan) comme « une organisation terroriste ». Pourtant, à ce jour, la Confédération kurde au Rojava est la principale force sur le terrain face à Daesh.

Nous appelons l’ensemble des progressistes à exiger :

  •  des armes pour la résistance kurde
  •  la solidarité avec Kobanê et l’ensemble des progressistes
  •  le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes de l’UE
  •  la reconnaissance d’un statut pour le Rojava libre et autonome

Halte aux massacres du Rojava ! Rassemblement tous les jours Place de la Comédie, devant l’Hôtel de Ville, à partir de 18h00 Grande manifestation Samedi 11 octobre à 15h00 Place Bellecour

P.-S.

Premiers signataires :
Association culturelle Mésopotamie ; Association culturelle de Pir Sultan Abdal des Alevis de Belleville ; ATIK (confedération des travailleurs de Turquie en Europe) ; Centre Culturel des Alévis (AKIM Lyon) ; Coordination des Groupes Anarchistes – Lyon ; Mouvement pour le Planning Familial - Rhône ; Nouveau Parti Anticapitaliste 69 ; Solidaires Etudiant-e-s ; Organisation Communiste – Futur Rouge ; Ensemble 69 ! ; Alternative Libertaire 69 ; Organisation Communiste Libertaire - Lyon, Union pour le Communisme...

Documents associés à l'article :

samedi 11 octobre 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 octobre 2014 à 14:09, par nguyen

    Tract de solidarité des étudiant-e-s de Paris 8 et d’ailleurs à Kobanê

    Aujourd’hui la communauté kurde est devenue une communauté internationale, et nous nous rencontrons à l’université où des liens d’amitié se tissent, où nous parlons de politique et où des échanges d’idées ont lieu.
    C’est cette même communauté étudiante internationale qui traduit la philosophie de Rancière, Badiou, Zizek, Agamben, etc. en persan, turc, et kurde.

    Nous sommes dés lors de plus en plus nombreux-ses à vouloir participer à l’invention de nouvelles formes politiques telle que celle inventée à Kobanê. Et nous sommes de plus en plus nombreux-ses à vouloir qu’elle se traduise ici.

    Kobanê prise au coeur d’un jeu d’alliances et de conflits contradictoires (il faut savoir ce que recouvre le terme de « Coalition Internationale » tout d’abord. Voir les contradictions explicitées comme suit : USA-Arabie saoudite-DAESH par exemple, ou USA-UE-Turquie-DAESH, ou encore USA-Irak-Iran-Syrie, etc.), et dont le peuple kurde fait les frais...

    Nous refusons ce scénario.

    Kobanê soutient la possibilité d’une troisième voie entre le mal DAESH et le bien de la Coalition Internationale : on connaît bien depuis 2001, il y aura 13 ans cette année, cette faculté du discours de l’anti-terrorisme à créer une fausse alternative binaire, - tout comme il s’agissait déjà depuis deux ans avec la création des cantons du Rojava où Kobanê se trouve, d’une troisième voie entre le régime Syrien et son opposition et de toutes façons, entre capitalisme pétrolier et fondamentalisme, - où il est dit que toute généalogie du système politique et économique se subsumera sous le capitalisme et la guerre.

    Contrairement à l’idée selon laquelle DAESH - image réalisée des volontés de toute puissance et des intérêts oligarchiques projetés sur cette région du monde, - serait la conséquence inéluctable des révolutions récentes, comme si toute tentative révolutionnaire ne pouvait qu’aboutir à une contre-révolution, ici selon une version archaïque-moderne qui signalerait une fin de l’histoire -, nous pensons que c’est Kobanê qui les a affirmées et prolongées.

    Kobanê nous est laissée : c’est la possibilité d’une politique révolutionnaire et d’une forme de résistance qui possède une portée universelle, défendant l’égalité des femmes et des hommes, et reliant toutes les minorités, d’origine, de religion, de genre, etc. à la fois de façon inclusive et de proche en proche, Acadiens, Assyriens, Turkmens, Yézidis, Kurdes, etc., et nous sommes encore loin de prendre toute la mesure de cette invention et d’en comprendre tout le potentiel d’émancipation.

    C’est la promesse et la mise en acte d’autres pratiques, d’autres manières de vivre, et d’autres formes d’organisation en dehors des formes imposées, notamment elle réféchit l’échec d’une vérité particulièrement criante ici du modèle état-centrique. Et c’est une manière de sortir du nihilisme politique dont DAESH et la Coalition Internationale sont le double visage.

    Et ce qui nous rapproche, c’est que pour nous la politique, ce n’est pas que des mots mais des gestes, et la violence qui est faite à Kobanê nous est faite aussi. Nous notons par ailleurs qu’au même moment où il y a une résurgence des droites extrêmes ici, il y a DAESH là-bas.

    Et même encerclée par DAESH en Syrie et le dos à la frontière surveillée par une armée turque menaçante à l’extérieur et agressive à l’intérieur, Kobanê continue à nous dire ceci : la résistance se construit dans la durée ; elle consiste en l’occupation et la défense d’une position ; l’invention politique a lieu à l’intérieur d’une situation donnée ; et ceci à la fois informe et dépasse la question de l’organisation.

    Du Chiapas au Kurdistan, de Sidi Bouzid au mouvement des places (Tunisie, Égypte, Yémen, Lybie, Bahreïn, Syrie, ...), des espaces libérés de la Courneuve, Saint-Denis etc. à Notre-Dame-des-Landes ou No-Tav et du monde entier, et tout comme il existe une situation insurrectionnelle un peu partout au Moyen-Orient, et puis de la Commune à aujourd’hui, cette possibilité nous reste dont le nom est Kobanê.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Soudan - Les comités de résistance : une révolution par la base

Depuis le coup d’Etat militaire du 25 octobre dernier 2021, un immense soulèvement populaire a repris au Soudan. Les comités de résistance, également appelés comités de quartier, sont la principale structure d’auto-organisation de la révolution Soudanaise. Ils sont devenus les fers de lance de la...

>Zbeul partout, Europe nulle part !

ZBEUL PARTOUT, EUROPE NULLE PART De Janvier à Juin 2022, la France prend la tête de l’Union Européenne. Concrètement ça veut dire quoi ? Pendant 6 mois, plus de 500 réunions vont se tenir partout en France mais aussi à Bruxelles, avec comme sujet majeur la sécurité européenne et la coopération entre...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"