Des contrôleurs TCL bidonnaient leurs contraventions pour atteindre des quotas imposés

8697 visites
5 compléments

La semaine dernière près d’une trentaine de contrôleurs étaient convoqués devant le conseil disciplinaire. Douze d’entre eux seront probablement licenciés, seize autres ont été moins durement jugés.
Très embarrassées par l’affaire, les directions de Keolis et du Sytral en font des « contrôleurs ripoux ». La vérité serait-elle ailleurs ?

Bernard Rivalta, président du Sytral, veut laisser croire qu’il s’agissait tout bonnement de « contrôleurs ripoux » passant plus de temps au café qu’à faire leur métier de matons des portillons. Il semblerait que le tableau caricatural soit un peu moins simple et que la dérive dénoncée soit plutôt la conséquence d’une politique du chiffre impossible à tenir.

Pression des quotas à atteindre, chantage sur des primes, tous les ingrédients étaient réunis pour qu’il soit tentant d’utiliser des petites combines faciles, parmi lesquelles :

  • envoyer plusieurs contraventions à une même personne contrôlée une seule fois en faute,
  • utiliser des cartes perdues ou volée,
  • faire des recherches dans l’annuaire et adresser des amendes en aveugle.

De plus, le boîtier des contrôleurs contient une base de données : par exemple, si une personne a été chopée au mois de décembre 2012, il est facile pour le contrôleur de dresser une nouvelle contravention à la même personne avec la fiche déjà enregistrée, et de cocher CNI comme si la personne avait présenté sa pièce d’identité. C’est ainsi que beaucoup de lyonnais se sont fait avoir.

Le pot aux roses a été découvert après la plainte de plusieurs personnes ayant été verbalisées sans avoir jamais pris les transports en commun pendant la période concernée. Ou après que des parents se soient étonnés que leurs enfants reçoivent un nombre considérablement élevé d’amendes ! Tel est pris qui croyait prendre…

KEOLIS et le SYRAL ont donc diligenté une enquête en interne pour punir sévèrement ceux qu’ils avaient eux-mêmes poussés à la faute…

La politique sarkozyste du chiffre et du rendement continue à sévir, l’UGICT CGT l’a dénoncé à plusieurs reprises. Les exigences du contrat 2011/2016 signé entre les deux partenaires, ratifiant des objectifs de taux de contrôle inatteignables, ont entraîné une psychose du chiffre et des objectifs à atteindre.
Encadrés par des chefs d’équipes leur demandant l’impossible, certains ont été tentés de dépasser le nombre d’infractions constatées.
C’était gagnant gagnant, le chiffre était atteint, le chef d’équipe gratifié, il n’était pas alors nécessaire de pointer ce que tous savaient dans les équipes.... L’apparition de chiffres hallucinants pouvant aller jusqu’à 1000 contrôles pour une soirée et pour un seul boîtier seraient restés impunis sans les plaintes venant déstabiliser la quiétude coupable du SYTRAL et de KEOLIS.

On ne sait pas pour l’instant si les amendes envoyées aux Lyonnais ces derniers mois seront annulées ou pas. Les TCL peuvent en tout cas s’attendre à une vague de contestation des contraventions pour bidonnage.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 29 mars 2013 à 16:38, par amelibie24

    IGNOMINIE AUX TCL
    Une tentative de suicide cet après-midi aux TCL suite aux agissements inconsidérés de la direction des TCL.

    Je viens vous relater un fait inadmissible survenant ces jours-ci aux TCL.

    En effet, des contrôleurs des TCL sont passés en conseil de discipline et vont être licenciés pour fautes, fautes graves ou lourdes pour simplement avoir jouer le jeu de la direction en modifiant les statistiques de contrôles et verbalisation des usagers. Certains ne sont pas loin de la retraite.

    Depuis un certains temps, la direction demandait à ses derniers d’enregistrer sur un Pad les tickets ou cartes des usagers des contrôles effectués. Dans les objectifs de la direction, ils devaient faire un certain pourcentage de contrôles et de PV. La direction exerçait une pression constante avec un seul objectif : faire du chiffre.

    Seulement les PAD ne fonctionnaient pas toujours correctement. Pour palier aux disfonctionnements techniques et pour remplir les objectifs demandés certains présentaient à la machine leur carte personnelle.
    A aucun moment, ni dans leur contrat de travail, ils n’ont été avertis que l’entreprise pouvait se servir de leur données personnelles. Loi Informatique et Liberté.

    Certains contrôleurs ont de graves pathologies telles que problèmes cardiaques, dépressions nerveuses … dues au stress constant de leur fonction : agression verbale, agression physique par les usagers, horaires décalés, pression de la direction, etc...

    Si la modification de statistique est considérée comme faute, faute grave ou lourde, où va-t-on ?

    Bel exemple de pression installée par les directions de certaines entreprises.

  • Le 28 février 2013 à 13:51, par malek

    Mais arrêtez ! Ce sont des petits ! Ils ont simplement flemmassé pendant le taf (comme d’autres !), cependant ils n’ont pas pensé une seconde que l’informatique vous piste... Belle leçon pour les travailleurs..!

  • Le 27 février 2013 à 11:22, par ..

    Dans le même genre il m’est arrivé (et pas qu’à moi) de se faire controler avec une carte qui n’etait pas à moi, que le leurleur en question s’en rende compte, me dresse l’amende et garde la carte disant que son proprio devra venir la récupérer aux objets trouvés et dans mon cas (et 2 autres de ma connaissance) les cartes n’ont jamais été remises, et il à fallut à leurs proprio repayer les 5e comme si c’était eux qui l’avait perdu. C’est peu mais à grande échelle ca leur rapporte les petits batards !

  • Le 25 février 2013 à 00:33, par Fissure

    Keolis contrôleur des contrôleurs...

    Mais qui va contrôler le contrôleur du contrôleur des contrôleurs ?

  • Le 24 février 2013 à 23:53, par Fissure

    En date du 6 février sur Le Progrès.fr « Keolis Lyon récompensée pour sa démarche qualité »...
    J’ai pas pu lire encore, faut être abonné.. voir içi

    Mais ça promet encore de franches poilades avec nos amis les gentils experts du service qualité des usagers et du service public. C’est bien connu, ils sont là pour ça. Ils font tout pour notre confort et notre bien-être, et sauvent le service public au péril de leurs comptes bancaires.
    Et pour nous le prouver...
    La lutte contre la fraude renforcée aux TCL

    C’est pas près de s’arrêter, cette soi-disante « Lutte contre la fraude » est seulement une des parties d’une machine de guerre totale et puissante pour l’argent et le pouvoir qui est engagée contre contre toute la population (dans tous ses aspects, besoins essentiels...). Pour imposer « un mode de vie » et faire croire à cette « NORMALITE » comme unique et irrévocable condition de vie sur Terre.

    Quant à des infos précises sur « le travail » des contrôleurs, on peut téléchargé en doc : Formation Le cadre légal lié aux fonctions de contrôleur de titre

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"

Derniers articles de la thématique « Transport » :

› Tous les articles "Transport"