Un peu d’air pour Cesare Battisti

595 visites

L’espoir renaît un peu ces jours-ci pour Cesare Battisti : trois heures d’ordinateur ont été concédées, et la censure sur le courrier a pris fin !
3 heures d’ordinateur lui ont également été concédée, qui vont lui permettre d’affronter l’angoisse de la page blanche accumulée tous ces derniers mois...

L’espoir renaît un peu ces jours-ci pour Cesare Battisti : trois heures d’ordinateur ont été concédées, et la censure sur le courrier a pris fin.
Ce n’est pas rien : la censure retenait aléatoirement les courriers de proches très attendus. Avec en sus l’obligation, même pour ses enfants, d’écrire et de lire en italien qui n’est pas leur langue maternelle, cela occasionnait des malentendus qui perduraient sur plusieurs mois, le temps que les différents allers-retours de courriers puissent en venir à bout.
Quand à son activité d’écrivain, voilà plusieurs mois maintenant qu’elle était réduite au minimum, (voir ses courts récits jusqu’ici) depuis que, son dernier ouvrage - c’est à dire le prochain à paraître - étant terminé, celui-ci ne lui était plus d’aucun secours pour continuer d’endurer en silence les mauvais traitements qu’il subissait. C’est à ce moment là qu’il avait décidé, alors a Oristano, en Mars 2020, de commencer à les contester activement.

Ensuite, transféré brutalement en Calabre, encore plus loin de sa famille, dans des conditions de détention pire encore, et l’isolement se perpétuant de fait compte tenu de l’impossibilité de se mêler à une population carcérale adverse politiquement et particulièrement dangereuse, l’ordinateur lui était toujours inaccessible.

La suite à lire sur : https://renverse.co/infos-d-ailleurs/article/un-peu-d-air-pour-cesare-battisti-3002

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"