Un sursis d’une semaine a été accordé aux familles hébergées à la caserne Chabal à Saint-Priest

686 visites

Lundi 16 avril dans la matinée, 39 familles sur les 59 qui sont hébergées à la caserne Chabal à Saint-Priest dans le cadre du dispositif hivernal ont été informées à la dernière minute qu’elles devaient faire leurs bagages et quitter les lieux dès le lendemain matin - alors même qu’avait été annoncée une prolongation du plan froid jusqu’à fin avril.

La Direction Départementale de Cohésion Sociale, a selon nos informations, sous l’autorité de M. le Préfet de Région, opéré un tri entre les familles sur la base des critères suivants :

* régularité du titre de séjour

* enfants de moins de 1 an

* femmes enceintes

* personnes très malades

Le jour même aux environs de midi, l’irruption des forces de police à l’intérieur de la caserne conformément aux dispositions de la circulaire Collomb, a provoqué une vive inquiétude parmi les familles : les pompiers sont intervenus à six reprises pour prendre en charge les personnes victimes de malaises. Certaines familles, paniquées par la présence policière, ont quitté la caserne dans la précipitation.

Alertés hier après-midi, les collectifs « Jamais sans toit » et « Agir migrants » ainsi que RESF et le Secours Populaire, qui œuvrent aux côtés des familles, ont alerté les autorités responsables de cette situation inacceptable.

Une mobilisation a été organisée en urgence afin de venir soutenir les familles informées de leur remise à la rue.

La mobilisation a sans doute permis qu’elles obtiennent un sursis d’une semaine avant leur expulsion. D’ici là, les collectifs « Jamais sans toit » et « Agir migrants » ainsi que RESF et le Secours Populaire seront présents tous les jours afin de rencontrer les familles et d’établir un état des lieux précis de la situation.

Le collectif « jamais sans toit » dénonce le tri opéré par la Préfecture du Rhône en vertu de critères qui vont à l’encontre du droit inconditionnel à l’hébergement d‘urgence tel qu’il est encadré par la loi (article L.445-2-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles) et tel qu’il a été réaffirmé avec force par M. le Défenseur des Droits aux parlementaires mercredi 11 avril et dans son rapport annuel.

Les comités de soutien fédérés au sein du collectif « Jamais sans toit » n’accepteront aucune remise à la rue des élèves et de leur famille ! Ils continueront d’exiger que soient trouvées des solutions pérennes d’hébergement telles que le prévoit la loi, de rappeler l’intérêt supérieur de l’enfant et d’interpeller les pouvoirs publics sur ces situations intolérables.

Pas de remise à la rue !

Un toit c’est un droit !

Appel à rassemblement mardi 17 avril 9h devant la Caserne Chabal à St Priest pour dire non aux expulsions des familles hébergées

Le collectif « Jamais sans toit » appelle à un rassemblement pour s’opposer à la remise à la rue des personnes concernées par le plan grand froid.

16 avril 2018

Groupes associés à l'article

Jamais Sans Toit

  • https://twitter.com/jamaissanstoit

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Jamais Sans Toit » :

› Tous les articles "Jamais Sans Toit"

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>9 avril 1992 : un César pour les squatteurs

Un bout d’histoire des luttes sur logement au début des années 90 à la Croix-Rousse à travers des événements survenus autour de l’inauguration de l’immeuble du « Patineur » dans le sillage de l’expulsion du squat le Rap’Thou.

>Le collectif solidarités cusset fête ses un an !

Le 17 mars 2021 nous a été confirmée l’expulsion sans délai de l’Île Égalité, lieu de solidarités du Collectif Solidarités Cusset, situé au 6 rue de l’Égalité à Villeurbanne. Pour contester cette décision ainsi que l’interdiction préfectorale du Carnaval contre toutes les expulsions, nous vous invitons à un...

>Appel à rassemblement contre l’expulsion du Maria, le vendredi 9 avril

Malgré les promesses de la Métropole de « 0 remises à la rue », son bailleur public Grand Lyon Habitat demande une expulsion sans délai pour les habitant·e·s du squat le Maria Carré, malgré une extension de la trêve hivernale jusqu’au 31 mai. Plusieurs dizaines de personnes, dont de nombreuses familles avec...

› Tous les articles "Logement / Squat"