Vaulx-village : mobilisation autour de familles sans domicile

754 visites
Vaulx-en-Velin

Depuis le vendredi 10 mars, 2 familles, dont les enfants sont scolarisés à Grandclément, sont à la rue. Le Secours populaire leur a permis de passer un week-end à l’abri, la générosité des habitants du village le reste de la semaine et le week-end dernier. Des collectes ont été lancées dans les écoles afin de leur faire passer quelques nuits à l’hôtel.

Cependant, ces solutions n’étant pas pérennes le collectif Jamais sans toit avons cherché d’autres solutions lors d’une réunion qui s’est déroulé le jeudi 16 mars :

Afin de soutenir les familles des enfants de Grandclément qui sont actuellement à la rue (n’ayant ni logement, ni argent), un repas solidaire est organisé le mercredi 22 mars 2017, à 11h30, aux abords de l’école. 51 Rue de la République.
Si vous souhaitez y participer, le collectif Jamais sans toit vous remercie d’apporter des plats salés et/ou sucrés.

Prochaine réunion du collectif collectif Jamais sans toit Grandclément jeudi 23 mars à 18h30 à la salle des maîtres côté élémentaire.

Veuillez trouver ci-joint le mail transmis aux élus de la mairie :

Cher(e)s élu(e)s,

Réuni hier soir, le collectif Jamais sans toit de Vaulx-en-Velin village n’a pu que déplorer la situation catastrophique de 2 familles de l’école maternelle Grandclément.

3 adultes, 4 enfants dont 2 en bas âge sont sans hébergement depuis la semaine dernière. Le Secours populaire et l’aide citoyenne leur ont permis de passer plusieurs nuits à l’abri, mais ces solutions n’étant pas pérennes, ces familles se retrouvent à la rue.

Le 115 est appelé tous les jours, les services sociaux sont au courant de la situation.... malgré tout, le constat d’échec est là : ces enfants et adultes dorment dehors !

Le Secours populaire, présent lors de cette réunion, nous a informés de la sortie prochaine du Cada d’au moins 2 autres familles (école élémentaire et maternelle).

Nous vous demandons, en tant qu’élus de la République :
- que soit appliqué l’ensemble des droits fondamentaux prévus par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ratifié par la France en 1989.
- de faire respecter l’article 345-2-2 du Code de l’Action sociale et des familles, qui a force de loi stipule : « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique ou sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence… »
- d’agir afin de permettre à ces enfants de dormir dans des conditions décentes.

En parallèle, nous organiserons toutes les actions qui nous semblent légitimes et qui permettront de mettre ces personnes à l’abri.

En espérant des retours rapides et positifs de votre part,

Cordialement,

Collectif Jamais sans Toit Grandclément

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>9 avril 1992 : un César pour les squatteurs

Un bout d’histoire des luttes sur logement au début des années 90 à la Croix-Rousse à travers des événements survenus autour de l’inauguration de l’immeuble du « Patineur » dans le sillage de l’expulsion du squat le Rap’Thou.

>Le collectif solidarités cusset fête ses un an !

Le 17 mars 2021 nous a été confirmée l’expulsion sans délai de l’Île Égalité, lieu de solidarités du Collectif Solidarités Cusset, situé au 6 rue de l’Égalité à Villeurbanne. Pour contester cette décision ainsi que l’interdiction préfectorale du Carnaval contre toutes les expulsions, nous vous invitons à un...

>Appel à rassemblement contre l’expulsion du Maria, le vendredi 9 avril

Malgré les promesses de la Métropole de « 0 remises à la rue », son bailleur public Grand Lyon Habitat demande une expulsion sans délai pour les habitant·e·s du squat le Maria Carré, malgré une extension de la trêve hivernale jusqu’au 31 mai. Plusieurs dizaines de personnes, dont de nombreuses familles avec...

› Tous les articles "Logement / Squat"