Victoire partielle des habitants du foyer d’hébergement Fays, la lutte continue…

1309 visites
2 compléments

Les occupants du foyer d’hébergement Frédéric Fays (pour info, relire les différent article sur le sujet : ici, , et enfin ici) ont pris connaissance des deux jugements rendus le 30 juin par le juge des référés dans l’affaire qui les oppose à Lahso d’une part et au Grand Lyon d’autre part.

Concernant la plainte engagée contre Lahso, le juge refuse de prendre en compte la demande des familles d’un accompagnement social et d’un hébergement au-delà du 31 mars, il souligne néanmoins les responsabilités qui incombent à l’Etat.

Ainsi lorsque l’Etat délègue ses pouvoirs et ses financements à une association, pour s’occuper du plan froid, elle accepte tout cela avec grand plaisir, mais lorsque l’on reproche à cette même association de ne pas respecter la loi, elle se défausse de ses engagements et renvoie les plaignants vers l’Etat.

On voit donc bien que la responsabilité de cette association « gère misère » qu’est Lahso ne fonctionne que dans un sens, elle n’est que le substitut de l’État et joue le rôle de fusible utile.

On a ainsi pu apprécier lors du procès la grande solidarité de nombreuses associations lyonnaises complices (telles que le Foyer Notre Dame des Sans Abris, ALYNEA, l’Armée du Salut mais encore des militants de la LDH, de RESF, ou encore le fondateur de l’ALPIL). Elle se sont positionnées du coup contre les sans abris et non en soutien, à l’inverse de ce qu’elles revendiquent sur leurs jolies brochures en papier glacé !!

Il est toutefois à noter que la décision du juge à été influencée par la résolution du CA de Lahso du 31 mars 2014 qui dit : « qu’elle n’assurera plus les missions d’hébergement d’urgence sans garanties de solution pour les personnes hébergées au moment de la fermeture »

Nous prenons bien acte de cette résolution et serons sur le qui-vive lors de la fin du plan froid 2015 !!

D’autre part, le juge a accordé les deux mois légaux de délai avant l’expulsion, reconnaissant implicitement que le contrat signé entre les habitants et Lahso équivalait à un bail locatif classique.

Grâce à leur refus de quitter les lieux en application de l’article L 345-2-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles, les personnes hébergées dans le cadre du plan froid vont donc finalement rester jusque début septembre.

Cette décision montre donc l’absurdité du plan froid et de la gestion au thermomètre puisqu’en refusant de retourner à la rue, des personnes en situation de détresse se seront finalement maintenues 10 mois dans des locaux d’un centre d’hébergement d’urgence, soit bien au-delà du délai initialement prévu.

Le principe d’un hébergement qui continue au-delà du 1er avril a maintenant été confirmé par une décision de justice !

Nous invitons alors Lahso et les autres associations « gère misère » à réfléchir aux conséquences de ces décisions afin que plus personne ne soit jetée à la rue le 1er avril sous prétexte de la « fin du plan froid ».

Dans tous les cas, nous serons présents sur le terrain pour continuer à faire respecter les droits des mals-logès !

Collectif Pied de Biche et Barricade (ex collectif logement)

P.-S.

Pour avoir une présentation du collectif cliquez ici

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 10 juillet 2014 à 15:51, par Collectif Pied de Biche et Barricade

    Non au contraire, si les associations refuse de faire le sale travail de l’État, celui-ci sera obligé d’assumé ses responsabilité ne pouvant se permettre de laissé crevé de froid des milliers de personnes. Et lorsque l’Etat s’attaquera lui même directement au problème, on pourra l’attaqué directement, sans avoir droit à cette déresponsabilisation, ou pour les assos, c’est l’État le responsable, pour l’État, ce sont les asso et finalement on est débouté de nos plainte et pendant ce temps des gens dormes dehors ...

    Stop à la gestion d’urgence, oui à des solutions pérenne pour tous comme l’oblige la loi !

    Mais si ce logé est un droit, fasse à un état qui l’enfreint, lutté contre lui et ceux qui collabore avec lui ainsi qu’occupé des logements vide devient un devoir !

  • Le 10 juillet 2014 à 11:28, par Bananarchiste

    « qu’elle n’assurera plus les missions d’hébergement d’urgence sans garanties de solution pour les personnes hébergées au moment de la fermeture »

    J’sais pas si c’est pas à double tranchant...

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Collectif Pied de Biche et Barricade  » :

>Expulsion en pagaille, Delpuech imprime sa marque !

Delpuech se lâche ces derniers jours sur les squats sans aucune clémence ni proposition de relogement. Déjà près de 600 personnes jetées à la rue, dans les prochains jours on sera proches du millier !! Nous lui rappelons qu’un toit c’est un droit, pas un privilège !!!! Màj 19 avril : Pas d’info pour...

>Expulsion du foyer d’hébergement Fays !

Le mercredi 1er octobre à 7h30 environ 200 personnes ont été expulsées du site de la rue Fays à Villeurbanne. Aucune proposition d’hébergement n’a été formulée par la préfecture ! Le refus d’un hébergement d’urgence constitue pourtant une atteinte à une liberté fondamentale pour laquelle le préfet du Rhône,...

› Tous les articles "Collectif Pied de Biche et Barricade "

Derniers articles de la thématique « Logement / Squat » :

>[Podcast/Minuit Décousu] Usine Lip & Détruire la ville

Tu veux tout savoir sur comment monter sur une voiture ? Subvertir la ville ou une usine ? Déconnecter les logiques sécuritaires de l’urbanisme moderne ? Alors branche toi sur le dernier podcast de Minuit Décousu pour en découdre avec la...

› Tous les articles "Logement / Squat"