Victoire pour les trois salariés grévistes mis à pied par Cogepart/Carrefour

345 visites

L’inspection du travail donne raison aux trois grévistes de Cogepart - Carrefour Confluence, mis à pied sans salaire depuis le 2 septembre 2019.

Communiqué de Solidaire transport :

En mars 2019 les salariés de Cogepart qui livrent les clients de Carrefour part dieu et confluence s’étaient mis en grève trois semaines pour s’opposer au licenciement d’un de leur collègue.

La direction de Cogepart a mis à pied le 2 septembre 2019 trois des grévistes de Carrefour Confluence prétextant des prétendus retard de quelques minutes en aout.

L’inspection du travail vient de refuser ces trois licenciements.

Maintenant la direction doit d’urgence arrêter d’affamer des ex-grévistes et payer les trois mois de salaire : septembre, octobre et novembre 2019 et les réintégrer à leurs postes.

Action de soutien aux grévistes de Cogepart le vendredi 29 mars à la Part-Dieu

Devant les ravages de la sous-traitance et les conditions de travail inacceptables des salarié.e.s, une nouvelle action de soutien est appelée ce vendredi 29 mars, à 16h, au Centre Commercial de la Part-Dieu en faveur des salariés de (...)

30 mars

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Syndicalisme-mouvement ouvrier » :

 C’est la grève. Enfin on respire ! »

Paru le 10 juin 1936 sous le titre « La vie et la grève des ouvrières métallos », cet article de Simone Weil [1] publié dans la revue syndicaliste La Révolution prolétarienne présente la grève comme « une joie pure, une joie sans mélange », en revenant sur ses causes et son...

› Tous les articles "Syndicalisme-mouvement ouvrier"