Fête des lumières, tourisme et Métropole : débat le 22 novembre

615 visites
critique du tourisme

Entre aliénation touristique, désastre écologique, marchandisation de la ville, obscurantisme ...Quelle vie nous prépare la ville-entreprise ?
Débat vendredi 22 novembre 2019 à 19 heures à l’Atelier des canulars.

JPEG - 155.8 ko

Le tourisme est devenu une priorité pour les gestionnaires des campagnes comme des villes.
À Lyon, la Fête des Lumières est le sommet de l’activité touristique locale. Sur quatre jours, elle rassemble 1,8 million de touristes dans un centre-ville sur-congestionné.
Pour la métropole c’est un succès, car cette fête aberrante s’inscrit dans sa politique de rayonnement international. Pour elle, le développement de la Fête des Lumières est un impératif qui ne se discute pas.

  • Peut importe que le tourisme représente 8 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre ;
  • Peut importe qu’il détruise tout sur son passage (nature, villes, monuments, lieux et modes de vie) ;
  • Peut importe que de plus en plus de Lyonnaises et de Lyonnais fuient la ville, rendue invivable, sur-contrôlée et fliquée, totalement livrée à la consommation touristique ;
  • Peu importe que le tourisme transforme des quartiers entiers en dortoirs pour Air BnB ;
  • Peu importe, que les plus pauvres soient expulsés en banlieue au profit de « bons habitants » et des touristes ;
  • Peu importe que les habitants protestent contre les délires urbains, "la démocratie participative" est là pour faire passer la pilule ;
  • Peu importe que les curés développent leur tourisme international de secte (processions, messes...) et imposent leurs slogans obscurantistes dans l’espace public avec l’appui total de la Ville.

Peu importe en effet car...
La Métropole et ses partenaires (industriels, financiers, communicants, commerçants, touristocrates...) voient dans les millions de touristes à Lyon un moyen fort de vendre la marque-Lyon (OnlyLyon) dans le monde entier afin d’attirer encore plus de touristes, d’entreprises, de sièges sociaux, de capitaux, de cadres sup. Tout cela pour enfin devenir une métropole mondiale gérée comme une entreprise.
Venez en discuter vendredi 22 novembre 2019 à 19 heures à l’Atelier des canulars, 91 rue Montesquieu-69007 Lyon}

Avec l’Office de l’antitourisme de Grenoble, un géographe spécialiste de la Métropole et d’autres intervenants

Bar et tables de presse

Contact : nina-lyon@riseup.net

La NINA Lyon et la Coordination Center-Parcs, Ni Ici, Ni Ailleurs

vendredi 22 novembre 2019

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « critique du tourisme » :

>Le 7 décembre, illuminons Lyon de nos révoltes lors d’un Carnaval

La « Fête des Lumières » est la grand’messe de la consommation touristique et de la destruction de la planète. C’est la fête à Air BNB et aux spéculateurs immobiliers. C’est la fierté de la Métropole de Lyon qui rêve de devenir une métropole mondiale en méprisant et chassant ses habitants...

› Tous les articles "critique du tourisme"

Derniers articles de la thématique « Vie des quartiers - urbanisme - initiatives » :

>Au secours, la Fête des Lumières revient

Au milieu des flics, des militaires, de votre location via airbnb et des stands de vin chaud, difficile parfois de savoir quoi penser de la Fête des Lumières. Pour y voir plus clair, une compilation d’articles publiés sur Rebellyon ces dernières...

› Tous les articles "Vie des quartiers - urbanisme - initiatives"