Pas de quartier pour le tourisme. Compte-rendu du carnaval du 7 décembre

756 visites
critique du tourisme

À la suite des activités menées pour dénoncer la Fête de Lumières, le tourisme et la Métropole de Lyon (tracts, affiches, débat) et en lien avec le mouvement social en cours sur la réforme des retraites, nous avons appelé à un carnaval ouvert à tous et à toutes, le samedi 7 décembre à partir de 19 heures.

Au rendez-vous donné au bout du Pont Lafayette rive gauche, nous nous sommes rapidement retrouvés deux bonnes centaines pour afficher que nous en avons assez de cette Fête des Lumières et de ce 8 décembre et plus largement assez de la marchandisation totale de nos vies.

Nous partîmes deux cents ;

Après avoir déployé la banderole « Tout le monde déteste la Fête des Lumières » et lancé quelques slogans comme « Et tout le monde déteste le 8 décembre » ou « Pas de tourisme dans les quartiers, pas de quartier pour le tourisme » nous nous sommes engagés, sur le Pont Lafayette pour rejoindre le périmètre dit « de sécurité », zone interdite à toute manif.
Le cortège scandait « Collomb c’est dégueulasse » et autres slogans variés à l’image de l’année écoulée : gilets jaunes, anti-flics, antifas, anticapitalistes...

Devant le premier barrage, une halte était prévue mais des manifestant-e-s en décidèrent autrement et le franchirent allègrement. La banderole, arrêtée un moment, reprit la tête de manifestation pour se ruer sur le second barrage de contrôle/filtrage, qui commençait, nous voyant arriver, à se refermer.
Une grosse partie du cortège bien groupée et décidée derrière la banderole bouscula les vigiles et les keufs médusés et força joyeusement le barrage. Une maigre résistance policière tenta de bloquer une partie du cortège. Mais prévenus, les premiers groupes passés revinrent sur leurs pas pour aider les autres en renversant les barrières de protection.

JPEG - 1.3 Mo

Mais, par un prompt renfort...

Enfin libre et regroupée, le cortège allègre et dynamique, redémarra dans la Rue de la République et s’enfla d’un grand nombre de visiteurs de la « fête », rigolant comme des bossus. Nous étions alors plus de 400 personnes.
Et on entendit des « Travaille, consomme et ferme ta gueule », « Macron même si tu ne le veux pas, nous on est là » du plus bel effet ou encore quelques « À bas la calotte » pour rappeler l’origine cléricale de ces obscures Lumières.
Le défilé progressa ensuite dans la rue Édouard-Herriot puis rue Mercière puis à nouveau la Rue de la République en partant de la Rue des Archers en revenant vers le nord via la Place de la République suivi par un faible cortège de robocops qui se préparait à nous nasser.

JPEG - 1.1 Mo

Les flic ayant eu pour ordre de « n’utiliser aucun moyen lacrymogène » (sans doute le gazage d’un bébé de 30 jours et de sa mère en fin d’après-midi, flottait-il dans leurs cerveaux reptiliens) réussirent à nasser une partie de la manif pour la repousser sur les quais. Cela marqua la fin du carnaval et stoppa le charivari, malgré deux nouvelles tentatives de rassemblement.

Pendant près de deux heures nous avons joyeusement, collectivement et solidairement réussi à manifester dans la zone interdite décrétée par le préfet et Collomb le « dégueulasse » pour dénoncer tourisme et capitalisme.
Toujours aussi déterminés, nous donnons rendez-vous l’année prochaine pour manifester contre cette fête dispendieuse, polluante, gentrificatrice, prosélyte d’un catholicisme sclérosant et contre le tourisme qui marchandise et détruit tout ce qu’il touche.
À bas la Fête des Lumières, Collomb , Kimelfeld, OnlyLyon , Airbnb.
À bas le tourisme.

Pour ceusses qui aiment : la manif en vidéo

Collectif fête des Lumières, non merci

Fête des Lumières, non merci ! Tout le monde au carnaval du 7 décembre !

L’industrie du tourisme représente à elle seule 10 % du PIB mondial, plus que l’automobile, l’agro-alimentaire et l’industrie pétrolière. Elle participe activement à la destruction de la planète en produisant 8 % des émissions de gaz à effet de serre. Le tourisme transforme notre monde en un gigantesque (...)

4 décembre 2019

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « critique du tourisme » :

>Pas de quartier pour le tourisme. Compte-rendu du carnaval du 7 décembre

À la suite des activités menées pour dénoncer la Fête de Lumières, le tourisme et la Métropole de Lyon (tracts, affiches, débat) et en lien avec le mouvement social en cours sur la réforme des retraites, nous avons appelé à un carnaval ouvert à tous et à toutes, le samedi 7 décembre à partir de 19...

>Le 7 décembre, illuminons Lyon de nos révoltes lors d’un Carnaval

La « Fête des Lumières » est la grand’messe de la consommation touristique et de la destruction de la planète. C’est la fête à Air BNB et aux spéculateurs immobiliers. C’est la fierté de la Métropole de Lyon qui rêve de devenir une métropole mondiale en méprisant et chassant ses habitants...

› Tous les articles "critique du tourisme"

Derniers articles de la thématique « Contre-cultures / Fêtes » :

>Deux jours pour résister ensemble les 10 et 11 juillet

Nous vous invitons au 45 rue Béchevelin vendredi 10 juillet à 19H30 pour une discussion autour de l’ouvrage « Quartiers vivants », et samedi 11 juillet à partir de 11H pour un repas partagé. Contre l’expulsion de l’Espace Communal de la Guillotière et celles des habitant·es du...

› Tous les articles "Contre-cultures / Fêtes"