Manifestation pour le régime d’assurance chomage le 13/03

1437 visites
1 complément

Depuis la crise de 2007, les licenciements n’ont fait que pleuvoir en cascade, plongeant dans la difficulté, la précarité ou la misère de plus en plus de salariés. Dans cette conjoncture, les gouvernements qui se sont succédés de droite comme de gauche n’ont cessé de faire des cadeaux aux grands employeurs (30 milliards d’exonérations avec Le pacte de responsabilité, sans garantie de création d’emploi ; crédits d’impôts compétitivité emploi qui creusent encore davantage les déficits des différentes caisses sociales etc.)

Par ailleurs retraite, santé, chômage, allocation familiales : nos acquis sociaux sont attaqués de toute part. L’année dernière encore, l’accord national interprofessionnel (ANI), voté par le gouvernement en place, a renforcé la flexibilité et a favorisé les licenciements. Nos conditions de vie se dégradent au profit d’une minorité.
Les négociations sur l’assurance chômage ont démarré le 17 janvier dernier et le MEDEF fait pression pour supprimer les régimes spécifiques des intérimaires (annexe 4), des intermittents du spectacle (annexes 8 et 10) et pour faire baisser les taux et la durée de l’indemnisation de tous les chômeurs.
Il faut pourtant savoir qu’un demandeur d’emploi sur deux ne touche pas d’indemnités, et celles-ci n’atteignent bien souvent même pas le seuil de pauvreté. Ce ne sont pas les salariés qui sont responsables de la crise, mais d’abord les actionnaires, les banques et tous les pouvoirs en place qui les soutiennent.

En outre, depuis la fusion des Assedic et Anpe, Pôle emploi répond de moins en moins à ses missions de service public, mais intensifie le contrôle et les radiations abusives ; logique que le projet Pôle emploi 2015 vise à intensifier. C’est pourquoi nous, chômeurs, intermittents, intérimaires, précaires, étudiants et salariés, avons décidé de nous réunir pour exiger :
- Le maintien des annexes 4, 8 et 10.
- La création d’une annexe unique pour les intermittents et le retour à la date anniversaire.
- Le maintien des indemnités chômage jusqu’au retour à l’emploi.
- L’arrêt des sanctions et des radiations.

L’allocation de chômage est un dû, pas un cadeau ! Par ailleurs des coupes budgétaires sont réalisées largement au détriment de tous les services utiles à la population : enseignement, culture, santé... Pour s’opposer à ces politiques globales qui consistent à diviser et détériorer les conditions de vie de la majorité pour que quelques-uns puissent mieux s’enrichir et exploiter, unissons-nous !

Rendez-vous le 13 mars à 12h au métro Charpennes pour une manifestation et rassembler nos forces.

Pour coordonner la suite de la mobilisation rendez-vous à 17h le 13 mars à la Bourse du Travail (métro Place Guichard).

A l’appel du collectif unitaire pour l’amélioration des conditions de vie,_soutenu par_ : *CGT Privés d’Emploi et Précaires 69, Collectif des privés d’emploi et précaires de Vaulx-en-Velin, Union Syndicale Solidaires du Rhône, SFA CGT, Comité chômeur et précaire CGT de Marseille, Recours Radiation, CGT Pôle Emploi du Rhône,...

P.-S.

Charge ou salaire différé ?
Ce ne sont pas des charges que paient les patrons, ce sont des cotisations qui sont dues aux salariés, c’est ce que l’on appelle le « salaire différé ». Obtenir des exonérations de cotisations, c’est un moyen pour les patrons de baisser les salaires, de diminuer les droits sociaux ou de les faire prendre en charge par toute la collectivité.
C’est tout simplement du vol organisé.

jeudi 13 mars 2014
jeudi 13 mars 2014

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 10 mars 2014 à 10:25, par PEP

    C’est pour tous les chômeurs, pas juste les intermittents et intérimaires, le MEDEF s’attaque à tout le monde avec ses propositions.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info