125 détenus palestiniens en grève de la faim depuis 49 jours !

475 visites

Les médias restent désespérément silencieux sur la grève de la faim que mènent 125 prisonniers politiques palestiniens détenus sans charge (détention administrative).

Cette grève de la faim a commencé le 24 avril !

Pour signer la pétition, cliquer ici.

JPEG - 53.7 ko

Des organisations humanitaires palestiniennes et israéliennes ont envoyé dimanche une pétition à la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, lui demandant d’agir « urgemment » au sujet de 125 prisonniers palestiniens grévistes de la faim...

Hier 10 juin, la plateforme des ONG françaises pour la Palestine écrivait à Laurent Fabius...

Le 6 juin Ban Ki-moon faisait part de son inquiétude pour les grévistes de la faim aux autorités israéliennes...

Et pendant ce temps là, au parlement israélien, une loi autorisant le « gavage de force des grévistes de la faim » (comme à Guantanamo) est en préparation...

Le silence des « grands » médias (!) sur cette lutte vitale est insupportable ! faisons la connaître, soutenons la.


Le nombre total de détenus palestiniens faisant une grève de la faim dans les prisons israéliennes atteint actuellement 290, dont 70 sont hospitalisés, selon les services pénitentiaires israéliens. Parmi tous ces grévistes, 125 refusent de s’alimenter depuis plus de cinq semaines. Leur mouvement avait été lancé pour demander la fin du régime de détention administrative, c’est-à-dire sans inculpation ni procès. La lettre destinée à Catherine Ashton a été signée par 17 groupes militants pour les droits de l’Homme et par le ministre palestinien chargé des Prisonniers.

Des manifestations et rassemblements en faveur des prisonniers ont eu lieu la semaine dernière à Ramallah et Gaza devant le siège de l’ONU et de la Croix-Rouge.

En 2012, quelques 1600 à 2000 détenus palestiniens avaient observé une grève de la faim qui s’était conclue le 14 mai par un accord avec l’administration pénitentiaire. L’une de leurs principales revendications était la libération des détenus à l’issue de leur période de détention administrative, à moins que de nouvelles charges ne soient formulées.

Près de 5000 palestiniens sont incarcérés dans les prisons israéliennes, la plupart pour des motifs de sécurité, dont quelque 200 en détention administrative. Cette disposition controversée héritée du mandat britannique sur la Palestine permet de détenir des suspects sans inculpation ni jugement pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.

Plus d’infos sur le site du collectif Palestine 69.

contact par mail

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Soutien et solidarité avec les Guadeloupéen.ne.s

Le gouvernement, comme aux pires heures coloniales, entend répondre par la force et la violence pour écraser la contestation. Ce ne sera en rien une solution. L’urgence est à la mise en place de moyens et d’investissements massifs pour les services publics, en particulier de santé et d’éducation, à...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"