4e super chantier du verger du turfu le samedi 22 avril !

1265 visites

Depuis Décembre, un collectif « Les vergers du turfu » occupe un verger d’un hectare sur la commune de Sablons, située au croisement de la Drôme, de l’Ardèche, de la Loire et de l’Isère.
Ces vergers de pommiers ont été rachetés comme zone de compensation écologique il y 5 ans par Inspira.

Nouvelles des vergers du Turfu, occupés contre l’accaparement des terres

Inspira, c’est le nom d’une plateforme de fret multimodal . Un syndicat mixte (« syndicat mixte de la Zone Industrialo-Portuaire ») assure son développement ; il rassemble deux collectivités : la Région Auvergne Rhône-Alpes et la Communauté de Communes « Entre Bièvre et Rhône ».

Ce projet est souvent qualifié « d’écologie industrielle » par ses promoteurs.
Pour nous il s’agit d’un cauchemar social et d’une aberration écologique. Alors que la guerre de l’eau a commencé, que les Soulèvements de la Terre sont menacés de dissolution, et qu’il n’y a rien à attendre de ce gouvernement si ce n’est la répression, nous avons décidé de reprendre la main sur les espaces où nous vivons.
Nous occupons la parcelle pour en faire un verger commun et solidaire, une parcelle qui restera paysanne.

Petites histoires et définition autour de cette occupation...

*******

JPEG - 400.1 ko

C’est quoi une plateforme de fret multimodal ?

C’est 280 hectares de terres agricoles bétonnées avec de l’argent public pour que des entreprises privées (des petites entreprises prometteuses, qui méritent d’être soutenues : Eiffage, Delmonico Dorel, Rubis industrie...) puissent se regrouper sur cet espace afin de bénéficier de différents moyens de transports environnants pour leurs activités : le transport routier, le ferroviaire et le fluvial.
Par exemple, en 2020, Inspira a bénéficié d’un financement exceptionnel de l’État de 2 millions d’euros pour améliorer sa desserte ferroviaire, pour un projet à 6 millions d’euros cofinancé avec la région Aura et la SNCF. Alors même que le rapport d’enquête montre clairement que c’est le transport poids lourds qui va être démultiplié, et « que les échanges fluvial-fret n’existeront que très marginalement au regard de l’ensemble du projet ».

Histoire drôle, il y a déjà une autre plateforme, juste à côté. Il y reste de nombreuses friches qui pourraient accueillir ces entreprises. Mais hélas, ça coûterait bien plus et bien trop cher de dépolluer ces terres, foutues en l’air par les 13 entreprises Seveso déjà présentes sur place.

C’est quoi compenser ?

C’est l’obligation réglementaire pour les projets qui portent atteinte au milieu naturel de prendre des mesures pour éviter, réduire ou compenser les dégradations qu’ils causent. La compensation équivaut à un droit à détruire. Puisqu’il suffit d’acheter des terres en plus et d’avoir un projet « vert » dessus pour avoir le droit de bétonner à tout va.
En 10 ans, la superficie des terres agricoles artificialisées a augmenté de 13% en France.

Par le biais de cette obligation réglementaire, c’est la double peine ; bétonner des terres agricoles pour des activités industrielles polluantes, et racheter des terres agricoles pour les sanctuariser afin de compenser.

Le verger de pommiers a été racheté par Inspira dans cette intention ; constituer une compensation à la plateforme de fret. Dans le projet d’Inspira, ce verger sera rasé, et une forêt alluviale sera plantée à la place.

Pourquoi occuper un verger plutôt que laisser Inspira créer des forêts alluviales ?

L’occupation de terres agricoles est une stratégie complémentaire de celles d’autres opposants locaux (enquête sur les pollutions et recours juridique de l’association Vivre, ou encore appel du Rhône pour la reconnaissance des droits de la nature… ).

Nous occupons et retapons un verger pour mettre en lumière la question de l’accaparement et de l’artificialisation des terres agricoles par la bande organisée des industriels de la chimie avec l’appui des pouvoirs publics.
Il est urgent et vital de garder sur tous les territoires des terres fertiles pour la production alimentaire et pour permettre de nouvelles installations paysannes.

Nous voulons la fin de l’aménagement post-industriel des territoires. Après avoir exproprié les paysans et bétonné toutes les berges du Rhône pour installer des industries polluantes et écocides, ils veulent fabriquer de toute pièce des forets alluviales vouées à pâtir de la sécheresse du fait de la surconsommation en eau des industries Inspira.
L’idée de compensation écologique n’a de sens que dans une logique capitaliste.

Et la question sensible de l’eau, on en parle ?

On citera ici la question cruciale levée par le président de Vivre « il y a un déficit de la nappe phréatique du Rhône et le plan de gestion de la ressource en eau n’existe pas. Quid du partage entre les industriels, les habitants, les agriculteurs et la nature ? »

C’était comment le dernier chantier ?

Le 11 Avril, plus de cent personnes se sont retrouvées aux vergers du Turfu pour attaquer le 3e chantier de l’occupation. Après avoir éclairci le verger durant le chantier 1, tailler les arbres lors du second et broyer les branches.. on a greffé !
Il flottait un peu, et c’était super, bien qu’un poil boueux. Sous les barnums humides, on a mangé en grande tablée une potée de choux aux pleurottes grillées. A la fin du repas, les petits potes de la lutte des Sucs ont raconté leur bagarre et on a voulu aller voir les castors du coin, mais on a trouvé que des ragondins.
On a aussi fêté la victoire de l’association Vivre, association de Sablons qui bagarre juridiquement depuis 20 ans contre ce projet inepte. Début Avril, Vivre a fait retoquer par le tribunal administratif l’utilité publique du projet Inspira.

Il faut aussi signaler la visite des représentants d’Inspira et du maire de Sablons, venus nous annoncer qu’ils étaient contre le fait qu’on ne respecte pas leur propriété privée et qu’ils pensaient bien raser les pommiers pour en faire une friche sauvage.
Nos projets sont somme toute différents, nous on gardera les arbres et on en fera une propriété commune.

Et la suite ?

Le 22 avril, nous organisons une deuxième séance de greffe en couronne le matin, suivie l’après-midi de la première A.G du Turfu.
Les buts : discuter de ce qu’on vise, de comment on pérennise, comment on s’organise.

Au programme :

///A partir de 9 h greffe en couronne

////Le midi, super cantine

/////De 14h30 à 17h30 C’est Assemblée Générale : ( l’ag aura lieu dans une ferme dans les environs du verger, détail le jour même)

- Présentation du projet INSPIRA et retour sur le rendez vous avec eux du 17 Avril
- Introduction au concept de Compensation Écologique
- Quel suite pour le Verger ?
1/comment on continue la remise en état et comment on envisage la récolte ? avec quels objectifs ?
2/qu’est ce qu’ont met en place en cas de destruction du verger ?

////Synthèse Bilan

Pour venir :
Coordonnées Gps du verger : 45.324796,4.766279
ou plan/informations à
lesvergersduturfu@riseup.net

Matériel nécessaire : opinels aiguisés/greffoirs, petites scies ou scies
égoines.

Si vous pouvez , amenez thé, café , biscuits ...

Venez donc nombreuses et nombreux, ça va être sympa.

ON SCIERA LA BRANCHE SUR LAQUELLE ILS SONT ASSIS !!

JPEG - 82.5 ko
samedi 22 avril 2023

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Présentation du livre « Problèmes de localisation »

Présentation et discussion autour du livre « Problèmes de localisation » (éditions Même pas l’hiver) de Élise Legal à l’Amicale du futur (31 rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon) // Ouvertures des portes 18h30 - Début de la présentation 19h - Cantine

>Un BINGO contre les JO !

Devant le culte omniprésent de la compétition sportive qui s’annonce, on a eu une petite idée. On vous propose donc un BINGO contre les JOP ! Le principe est simple : tous-tes celle-ux qui souhaitent envoyer valser le monde qu’incarnent les JO jouent dans la même équipe.

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Conférence Stop barrage Rhonergia mardi 16 avril

📣 Viens rencontrer le Collectif STOP Barrage Rhônergia lors d’une conférence pour s’informer et échanger autour du projet de barrage sur le dernier tronçon encore sauvage du Rhône en aval de la centrale nucléaire du Bugey.

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"

Derniers articles de la thématique « Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport » :

› Tous les articles "Aménagement du territoire / Urbanisme / Transport"