À Décines, demi-tour du car de l’OL et retour direct sur Gerland

1902 visites
OL Land 2 compléments

Face à l’opposition à la construction de l’OL-Land à Décines, un autocar rempli de journalistes avec tout le staff de l’OL a dû rebrousser chemin ce mercredi 2 mai 2012 en retournant à Gerland.

Jean-Michel Aulas avait affreté un autocar, ce mercredi 2 mai, pour une visite à des investisseurs financiers des terrains sur lesquels il a l’intention, avec le « merdelyon » Collomb de faire construire un grand stade privé sur Décines. Pour faire sa publicité, il avait convié moultes journalistes dans cet autocar.

Mal lui en a pris ! En effet des personnes présentes sur place, pour beaucoup habitant l’agglomération lyonnaise, représentants de nombreuses associations comme « Carton rouge », « Les Gones pour Gerland », « ADEL » etc...., tout comme celles qui campent sur des terres agricoles appelées à être expropriées au profit de ce projet débile ont réussi à bloquer le car de l’OL au rond-point avant l’esplanade de la gare routière sur l’avenue Jean Jaurès de Décines.

Auparavant, de manière très dangereuse en roulant à vive allure à contre sens de la circulation, les policiers avaient bloqué eux-mêmes sans raison la circulation alors que le car de l’OL n’était même pas encore arrivé. Cependant de joyeux clowns fort bienvenus tentaient tant bien que mal d’aider les personnes au volant de se sortir de ce mauvais pas. Cette situation burlesque a suscité un énorme fou rire de la part des nombreux collégiens et lycéens faisant partie des cinq établissements scolaires situés tous très proches de cette esplanade. On peut d’ailleurs se demander vraiment si un jour le stade se fait, lors des jours de match, tous les dangers possibles, tous les bouchons de circulation, toutes les gênes sans communes mesures pour la circulation piétonne des jeunes lycéens, collégiens, écoliers pour se rendre chez eux ou à la gare routière de cette esplanade, qui vont être occasionnées par ce projet insensé.

PNG - 163.4 ko

Donc, lorsque le car de l’OL est arrivé, et comme la circulation était déjà bloquée par les policiers, toutes les personnes présentes refusant ce stade de malheur n’ont eu aucun mal à s’installer sur la chaussée devant le car en chantant : "L’OL à Gerland !", "Pas de stade du fric à Décines !", "Retournez à Gerland !" et c’est d’ailleurs ce que le car a fait...

Cette situation a duré un certain moment avant que les policiers ne traînent les personnes organisées en sit-in hors de la chaussée. Il y a eu d’ailleurs quelques blessés légers par la brutalité de certains policiers, ainsi que des insultes proférées par des policiers telles que "connasses !" etc...

Du coup, ces personnes du staff de l’OL, voyant qu’elles n’arriveraient pas à faire une visite tranquille entre capitalistes et presse sur ces hectares de Décines et Chassieu qu’elles ne sont nullement propriétaires aujourd’hui, ont décidé de faire rebrousser chemin au car pour retourner directement à Gerland !

Ce retour à Gerland est un signe d’autant plus symbolique qu’il semble que l’énorme financement de ce stade privé n’est pas encore assuré et de tout le complexe commercial atenant, ainsi que de toutes les infrastructures (que la collectivité doit d’ailleurs payer pour un établissement privé !). C’est un comble !

Les capitalistes comptent sur le peuple pour assurer le paiement de leurs actions en bourse et toutes leurs rétributions. On voit que ce système va dans le mur, puisque qu’il est loin d’être autonome et qu’il est obligé de fonctionner par le vol de l’argent du peuple et les carambouilles. Mais le système capitaliste se mord la queue jusqu’aux entrailles : on voit combien l’OL est en perte de vitesse depuis qu’il est côté en bourse...

Commentaire d’un gamin de Décines habitant à proximité : « Il n’y a jamais eu de thunes pour nous pour des activités dans le quartier et aujourd’hui ils investissent tous ces millions pour ce stade ! »

Au vu de la logique policière systématique qui accompagne ce type de visites, on peut réellement se poser le problème de la légitimité de ce projet, dit mensongèrement "d’utilité publique", étant donné qu’ilzs ne peuvent se déplacer sans une armada de policiers.

En réponse à MM Illiou et Aulas :
- Pas besoin d’être Lyonnais pour s’occuper de ce qui se passe à Lyon de grave. Il suffit d’être enfant de la terre et de s’occuper de sa sauvegarde.
- Assumons le "crime" de penser qu’un autre monde est possible et que d’autres rapports peuvent relier les personnes autrement que la pure exploitation marchande dont l’impasse n’est plus à démontrer.
- La résistance s’organise effectivement en Europe et dans le monde contre la colonisation qu’elle soit militaire, industrielle ou par des projets coûteux et écologiquement dégradants, dont l’OL-Land fait évidemment partie.

PNG - 156.1 ko

P.-S.

Communiqué « des Gones pour Gerland »
2 mai 2012

Le tour du propriétaire selon Monsieur Aulas

Et oui, le dossier du Grand Stade de Lyon à Décines n’en finit plus...
Après la visite surprise (et très discrète) de la semaine dernière sur le site du Montout par quelques financiers en mal de convictions sur ce dossier, voilà que l’OL Groupe mobilise la presse pour une visite du propriétaire.
En effet, la demande de prorogation du protocole d’accord de Vinci a effectivement « mis
le feu aux poudres... » il convenait impérativement de « donner le change » pour
démontrer que ce projet est bien (sic) toujours en route...
... mais, c’est bien sur la route que le car (affrété par OL Groupe) a été immobilisé à
plusieurs reprises dans le centre de Décines, et malgré le concours des forces de police
( très utilisées de manière presque dictatoriale, sur le domaine public), a dû rebrousser
chemin (il a même fallu s’arrêter pour permettre aux journalistes de se soulager, dur !).

Ainsi, les « batards » de Décines et d’ailleurs... ont défendu le site du Montout, propriété
commune de tous les lyonnais, contre la main mise d’un OL Land et de bétonneurs de
tous bords, qui, comme le disait très bien Koué, se réjouissent d’un plan de financement
qui sera bientôt ficelé, enfin bientôt ?...
Las d’être brinqueballés, la cinquantaine de journalistes, « consignés » à l’intérieur du car
ont finalement rejoint le site plus hospitalier de Gerland et sa filiale gastronomique
d’Argenson... elle, propriété effective d’OL Groupe !

PDF - 43.7 ko
Les Gones pour Gerland - 2 mai 2012

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 7 mai 2012 à 17:59, par Décines ton village de résistance....

    vidéo montage sur un bout de l’action :

    http://www.youtube.com/watch?v=zdhZJjHbklU&feature=youtu.be

  • Le 6 mai 2012 à 02:28, par AZF

    Vu le niveau de corruption en France, ce projet de stade et les centaines de millions d’euros qu’il trimballe doit faire saliver les habitués des commissions occultes, c’est à dire principalement les élus, entrepreneurs et fonctionnaires.

    RESISTANCE !

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « OL Land » :

>D’« OL Land » au Parc OL : le grand stade de Lyon contre la ville ?

Une analyse des conséquences néfastes du projet pharaonique de l’OL Land, qui augmente la dépendance à l’automobile et facilite l’étalement urbain, tout en révélant la collusion entre milieux politiques, sportifs et économiques. Sébastien Gardon, docteur en sciences politiques et spécialiste des questions...

>Une pub géante pour l’OL LAND sabotée

Un certain soir de janvier, d’illustres inconnu-e-s auraient réussi à égratigner l’image rayonnante de la ville de Lyon. Ils/elles ont tailladé au couteau l’immense pub vers Bellecour promouvant le stade OL LAND flambant neuf de Gégé et Aulas. Collomb ne supportant pas l’idée que l’on puisse...

› Tous les articles "OL Land"

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"