Appel à cortège LGBTQIA+ pour la manifestation contre les violences d’extrême-droite du 23 octobre 2021

627 visites

Appel à former un cortège LGBTQIA+ pour la manif contre les violences d’extrême-droite du 23 octobre 2021 à Lyon, 14h30 place Bellecour.

Nous appelons à former un cortège en non-mixité LGBTQIA+ pour la manifestation contre les violences d’extrême-droite du 23.10.2021. Notre communauté est particulièrement touchée par les violences fascistes et les agressions homophobes et transphobes, que ce soit au quotidien mais aussi dans le contexte militant. Cette année, la communauté LGBTQIA+ a été visée par plusieurs attaques fascistes à Lyon. Une première lors de la contre- manifestation contre la Manif Pour Tous et ses revendications queerphobes le 31.01 ; une deuxième lors du rassemblement pour la fierté lesbienne, le 24.04. Ces attaques d’un terrorisme que l’on ne veut pas nommer ont été d’une grande violence et se sont déroulées dans la plus grande indifférence politique et médiatique. Nous parlons de fachos qui tabassent, qui sont prêts à tuer (et le revendiquent) et à qui la Préfecture cède toujours plus de territoire. Sans oublier le président de la région Laurent Vauquiez, qui est un fervent soutien de la Manif Pour Tous et qui légitime par sa seule élection l’impunité fasciste à Lyon. Nous tenons donc à être présent-es en force et en nombre pour faire entendre nos voix, nos revendications et montrer à l’extrême-droite que nous ne nous laisserons pas faire.

Nous refusons de voir nos vécus et nos luttes invisibilisés et minimisés. Nous décidons donc de prendre la rue en notre nom mais aussi par solidarité avec les camarades agressé-es dans la rue ou dans leurs structures associatives. N’oublions pas non plus les attaques de plus en plus nombreuses et violentes contre des personnes non-blanches, les sorties décomplexées lors des manifs anti-pass sanitaire ou encore les actions coups de poing légitimées par les discours ambiants en ce début d’année présidentielle. Les attaques permanentes des médias et politiques, et plus récemment de la justice sur les mobilisations antifascistes et leurs militant- es, aussi inquiétantes soient-elles, ne sauraient nous empêcher de lutter contre l’extrême-droite.

Nous sommes antifascistes et nous souhaitons manifester par nous- mêmes et pour nous-mêmes car nous sommes LGBTQIA+. Notre communauté et nos adelphes vivent très concrètement les conséquences de l’inaction étatique contre les violences d’extrême-droite, et pire, leur banalisation et leur encouragement dans les discours de personnalités politiques de plus en plus nombreuses. Ces violences sont physiques, symboliques ou virtuelles, et s’incarnent à Lyon de manière décomplexée, par la Manif Pour Tous, dont le service d’ordre est composé de fafs ex- membres de Génération Identitaire ou du Bastion Social, le collectif « féministe » d’extrême-droite Nemesis ou encore l’école de Marion Maréchal Le Pen. Chaque manifestation ou action militante de gauche est au moins perturbée, au pire agressée, par des fascistes. Toutes ces violences ne doivent pas devenir banales, tout comme nous ne souhaitons pas céder à la peur et à l’inquiétude qu’elles peuvent provoquer.

Nous sommes antifascistes car nous sommes aussi antiracistes, contre les frontières et toutes les prisons, et plus généralement contre toute forme d’oppression. Les discours qui s’installent en ce lancement d’année présidentielle ne peuvent que nous alerter : le fascisme se manifeste bien entendu par Zemmour et son cortège de soutiens tous plus nauséabonds les uns que les autres, mais aussi par Darmanin, qui exprime par exemple son admiration des prisons grecques pour migrant-es, pour ne nommer qu’eux. Notre antifascisme se doit d’être sans concession, inclusif et solidaire des autres communautés, qui comme nous, subissent directement les violences d’extrême-droite et leur banalisation dans les discours de tous bords.

Nous appelons les personnes et organisations de gauche et d’extrême- gauche, qui se positionnent en allié-es, à prendre conscience que l’antifascisme ne peut exister sans lutter contre les queerphobies. Cette lutte doit être active et pas seulement de façade. La lutte contre l’extrême- droite et ses idées passe par une solidarité inclusive et des actions concrètes et collectives.

Nous avons notre mot à dire dans la lutte contre les violences d’extrême-droite, nous sommes capables de nous regrouper, d’être fort-es, visibles, d’avoir un impact dans notre action collective. C’est pourquoi nous appelons à la formation d’un cortège en non-mixité LGBTQIA+, par nous- mêmes et pour nous-mêmes, en réponse aux violences fascistes de cette année.

QUEER PARTOUT FACHOS NULLE PART

RENDEZ-VOUS LE 23.10 A 14H30 A BELLECOUR

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Extrême-droites / Réactionnaires » :

>La propagande de Bolloré n’est pas la bienvenue à la Guillotière

Après plus d’une semaine de délire médiatique et sécuritaire à la Guillotière, Jean Marc Morandini le pointeur et Jordan Bardella le raciste veulent venir pavaner place du pont pour alimenter cette polémique lancée entre autres par l’association réactionnaire la Guillotière en colère. Donnons leur...

>[Genève] Manifestation contre la venue de Zemmour

Aux groupes, collectifs, associations, partis et individu.e.x.s qui ont à cœur de lutter contre la normalisation du fascisme et de l’extrême-droite et leur présence à Genève, rendez-vous le 24 novembre à 18h.

› Tous les articles "Extrême-droites / Réactionnaires"