Action de « Art en grève » à la Biennale de Lyon et appel à AG le mercredi 8 janvier

1083 visites
Réforme des retraites 2019-2020

Dimanche 5 janvier 2020 se terminait la Biennale d’art contemporain de Lyon.
Aux anciennes usines Fagor-Brandt, lieu phare de l’événement, un groupe de 15 activistes de « Art en grève Lyon » s’est infiltré dans l’exposition pour y distribuer 300 lettres à l’attention des visiteur.euse.s.

Toute l’après-midi, il.elle.s ont furtivement inondé les différents halls de ces enveloppes blanches, avec une question : “Avez-vous reçu la lettre ?”

À l’intérieur on pouvait y lire :

Chèr·e Inconnu·e,

Les ouvrier·ère·s ont disparu.
Nous les avons remplacé·e·s.
Nous, vous, les artistes, les œuvres, les médiateurs·trices,
les curateur·trice·s, les producteur·trice·s, les audio-guides, les cartels, le restaurant, la boutique, la billetterie.

Nous sommes les héritier·ère·s d’une entreprise de machines à laver. Nous sommes les spectateur·trice·s et les acteur·trice·s d’une nouvelle entreprise.
L’entreprise de la Biennale de Lyon.

Nous le dénonçons.

L’entreprise est soutenue par la fondation Total.
Une multinationale néolibérale.
Source de scandales de corruption.
Elle est responsable de l’écosystème en destruction.

La Biennale revendique des œuvres anticapitalistes.
Des œuvres d’ « urgence écologique »
Des œuvres de « récit scientifique techniciste et progressiste de l’exploitation des ressources naturelles par l’homme ».
La Biennale ne respecte pas ses revendications.

Certain·e des artistes de la Biennale ne perçoivent aucun honoraire. L’artiste est fragilisé·e par son statut non reconnu.
Pour exposer, pour sa visibilité, il·elle ne reçoit aucun salaire.
En travaillant par passion il·elle devrait subir une protection sociale pré- caire.

Un mois de grève n’a pas suffit à apaiser le pays. Artistes et travailleur·euse·s dans les différents secteurs Se mobilisent ensemble pour défendre leurs labeurs

Nous sommes menacé·e·s par une idéologie confondant libéralisme économique et liberté individuelle.

Pour cette nouvelle année 2020,
Nous souhaitons ajouter à votre lecture,
Le contexte absent de ces murs blancs
Pour combattre ensemble ce systématisme marchand.

Une assemblée générale se réunira mercredi 8 janvier à la maison de l’écologie (4 Rue Bodin, 69001) à 20h

Art en Grève
Rassemblement pour contrer cette énième réforme mais surtout pour converger et construire collectivement une alternative anti- capitaliste, solidaire et intersectionelle.

Intrigué.e.s les visiteur.euse.s attendaient avec impatience de la recevoir, se passant, glissant, donnant le mot et l’enveloppe ; tour à tour les lettres se sont propagées dans toutes les mains. Il était alors impossible de savoir qui les avait données ou les avait reçues.

Travailleur.euse.s, étudiant.e.s et précaires de l’art ont souhaité dans cette lettre dénoncer et faire part aux visiteur.euse.s de la duplicité de position de la Biennale de Lyon qui, d’une part, propose des oeuvres qui se revendiquent écologistes, pro-sociales et progressistes et de l’autre, accepte, à des fins purement économique, de blanchir et d’utiliser l’argent sale du géant pétrolier Total.

Aussi, travailleur.euse.s, étudiant.e.s et précaires de l’art, ont affirmé leur refus d’un système économique qui contribue à la précarisation des artistes, en en privant certain.e.s de rémunération.

Fragiles d’un vide juridique qui ne leur octroie aucun statut les artistes ne peuvent se contenter d’une prétendue visibilité.

Nous, travailleur.euse.s, étudiant.e.s et précaires de l’art , réunis au sein de « Art en grève » réclamons au travers de cette action, notre leur droit à être reconnu·e·s pour ce que nous sommes : les rouages et les producteur·rice·s d’un des marchés économique les plus florissant du pays.

Art en grève Lyon.

P.-S.

Site internet :
https://artengreve.com

Documents associés à l'article :

mercredi 8 janvier 2020

AG art en grève Lyon

20h00 - 23h00
Maison de l’écologie

4 rue Bodin,
Lyon 1er

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Réforme des retraites 2019-2020 » :

>Violences policières dans les lycées : la matraque comme pédagogie

Lors de l’année scolaire 2019-2020, les lycéens et lycéennes de l’agglomération lyonnaise ont pris part aux mouvements sociaux. En réponse, ils ont été victimes d’une répression policière approuvée par le rectorat et par certaines directions de lycées. Quand des responsables de l’éducation nationale...

› Tous les articles "Réforme des retraites 2019-2020"

Derniers articles de la thématique « Capitalisme / Consumérisme » :

>Réflexion sur une année préoccupante

Entre début décembre 2020 et janvier 2021, les fêtes approchent… L’existence de cette réflexion s’est profilée un peu par hasard. Loi sur loi, j’ai voulu ne rien rater pour ne pas me retrouver à ouvrir les yeux un jour sur un présent que je n’aurais pas vu...

>1er janvier 1994 dans l’État du Chiapas au Mexique

Déjà vingt cinq ans ! Le 1er janvier 1994 marque l’apparition sur la scène politique mexicaine et sur la scène médiatique internationale du mouvement révolutionnaire « zapatiste » des indigènes du Chiapas au cri de ¡Ya Basta !.

› Tous les articles "Capitalisme / Consumérisme"