[Annulé] Causerie du lundi : « Rester barbare », avec Louisa Yousfi

1177 visites
1 complément

« Rester barbare »
Avec : Louisa Yousfi
Lundi 4 décembre, 19h.

  • L’événement est annulé, mais les Causeries vous proposent de se réunir pour discuter de la présence de l’extrême droite dans nos quartiers.

     

Louisa Yousfi est journaliste, autrice de « Rester Barbare » et militante décoloniale. Elle viendra nous présenter son texte, entre essai littéraire et manifeste politique.

Interviewée par le site internet Diacritik, elle présentait son livre de la manière suivante :

" Tout a commencé avec cet énoncé de Kateb Yacine : « je sens que j’ai tellement de choses à dire qu’il vaut mieux que je ne sois pas trop cultivé. Il faut que je garde une espèce de barbare, il faut que je reste barbare. » En écoutant cette formule pour la première fois, j’ai été traversée par le sentiment qu’elle allait me « délivrer ». C’était la formule d’une condition – celle des populations issues de l’immigration postcoloniale – et d’un processus auquel elles étaient destinées – tragiquement destinées : l’intégration. Pourquoi tragiquement ? Parce que cette intégration repose tacitement sur l’idée que pour se tailler une place dans la société, il faut abandonner, sinon renier, tout ce qui fonde notre être le plus élémentaire : nos traditions, notre religion, notre langue, notre culture. En tant que fille d’immigrés algériens, musulmans, ouvriers, analphabètes, ce processus d’« effacement » de soi, de « domestication », qu’on appelle aussi « acculturation », se rejouait à tous les endroits, et notamment à l’endroit de l’écriture. Plus je me gavais de culture légitime, plus je ressentais une impuissance à écrire, à dire, moins j’avais « de choses à dire ». Quoi de plus normal ? Ne dit-on pas que pour écrire, il faut pouvoir se tenir au plus près de soi, de sa vérité intime, qu’il faut être « authentique » ? Mais comment écrire lorsqu’on a passé sa vie à empêcher précisément cette « authenticité », à la refouler, parce que le système dans lequel nous sommes condamnés à vivre exige de se conformer à des normes qui s’imposent comme les seules dignes d’être embrassées ? En dehors de la civilisation occidentale, point de salut. C’est la jungle, la zone du non-être. Comment on écrit à partir de ça ? Avec cette formule « rester barbare », un nouvel horizon s’ouvrait. En cela, je crois que oui, on peut parler de « manifeste décolonial » parce qu’il pose un horizon esthétique radical : aller chercher ce qui, en nous, résiste à l’épreuve de l’intégration, cette « friche », ce « fond d’âme », que j’appelle « notre barbarie intime » et dont Mohammed Dib parle comme d’un « grand soleil », à la fois douloureux à regarder en face et propice à des fulgurances de sens libérées de la prétention civilisationnelle de l’Occident ou des passions tristes de nos récits de « mal-intégrés »."

Pour poursuivre : https://diacritik.com/2022/04/04/louisa-yousfi-plus-je-me-gavais-de-culture-legitime-plus-je-ressentais-une-impuissance-a-ecrire-rester-barbare/#more-88128

« Rester Barbare »
Paru le 18 mars 2022, aux éditions La Fabrique

P.-S.

Les causeries c’est quoi ?
Les causeries des Clameurs tirent leur origine des causeries de la fin du 19e au début du 20e siècle. Ces moments de rencontre étaient l’occasion pour les classes ouvrières de s’informer entre elles et de s’organiser de manière horizontale.
L’objectif des causeries du 21e siècle est de créer un espace social, où l’on peut échanger en dehors du cadre du travail ou du cadre amical/familial, faire société ensemble. C’est un espace où l’on peut confronter nos idées et nos arguments et y politiser nos vies face à un système qui nous pousse de plus en plus à en être passif.
Chacun.e y est légitime pour prendre la parole, ou simplement écouter. Chacun.e y est légitime pour modérer la parole, dans une organisation sans hiérarchie, une organisation anarchiste.
Vous pouvez amener quelques victuailles à partager lors des causeries. Aussi bien à manger qu’à boire, même si le bar est ouvert.

- 

Prochaine causerie :
11.12.2023 : INFORMATION SUR LE PROJET DE LIGNE FERROVIAIRE LYON-TURIN, avec le Collectif Contre le Lyon Turin (NO-TAV)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 29 novembre 2023 à 18:48, par Causeries

    Bonjour,

    Suite à un empêchement personnel de Louisa YOUSFI, la causerie « Rester Barbare » est annulée.

    On vous propose quand même de se retrouver aux Clameurs à 19h toujours dans le cadre de la semaine antifasciste, et au vu de l’actualité, de venir discuter de la présence de l’extrême droite dans nos quartiers, de son impact sur nos façons de vivre et sur nos façons de militer.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Causerie aux clameurs » :

>Économie du salaire à vie : Causerie du lundi 24 juin à 19h

Au sein de Réseau salariat, association co-créée par Bernard Friot, le groupe thématique Économie du salaire à vie s’est proposé de réfléchir au fonctionnement économique d’une société complètement sortie du capitalisme et entièrement passée au salaire à vie.

>Discriminations LGBT+ avec Le Refuge : Causerie du lundi 17 juin 2024 à 19h

Dans le cadre du mois des fiertés 🏳️‍🌈, nous accueillons dans le cadre des causeries la fondation Le Refuge, qui depuis plus de 20 ans héberge et accompagne les jeunes LGBT+, âgés de 14 à 25 ans, rejetés par leurs parents, chassés du domicile familial, parce qu’ils sont homosexuels ou trans et/ou...

› Tous les articles "Causerie aux clameurs"

Derniers articles de la thématique « Migrations / Sans-papiers » :

>Fête de l’Eté de l’Ile Egalité

Le collectif Solidarité Cusset t’invite à venir fêter l’été le dimanche 30 juin de 14h30 à 22h. Au programme : tombola, gratiferia, initiation au krump, pièce de théâtre sur Bure, linogravure sur tee shirt ! Tu pourras aussi y déguster bières, softs, crêpes et pizzas...

› Tous les articles "Migrations / Sans-papiers"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"

Derniers articles de la thématique « Racismes / Colonialismes » :

>Faisons taire les voix de l’extrême droite

Action du Comité de Lutte Lyon devant le siège de BFM Lyon ce mardi 9 pour dénoncer la participation active des groupes de médias privés à la diffusion des idées d’extrême-droite.

› Tous les articles "Racismes / Colonialismes"