Appel pour une semaine d’actions sur le front de l’ortie !

2184 visites

Une semaine d’actions sur le front de l’ortie et autres produits phytosanitaires est proposée du 13 au 20 Décembre.

C’est étrange ? Cela semble un peu absurde ? Pourtant....
L’ortie est nécessaire à la vie. Les plantes nous sont nécessaires !
Les multinationales des industries chimiques, au contraire, veulent nous imposer la société totalitaire du seul fric où la vie ne compte pas...

JPEG - 56.5 ko

En septembre 2002 le purin d’ortie devenait interdit à la vente en France, depuis le 1er juilliet 2006, une loi interdit de vendre, d’utiliser et de détenir des préparations non homologuées à base de plantes pouvant servir à la croissance ou à la protection des végétaux, ainsi que d’en faire la publicité ou toutes recommendations.

Le 31 août 2006 Eric Petiot, coauteur du livre « Purin d’ortie et compagnie » reçoit la visite d’un agent de la Direction Nationale des Enquêtes de Concurrence de Consommation et de Répression des Fraudes (DNECCRF...ouf, c’est long !) et du Service Régional de Protection des Végétaux (SRPV) qui saisissent des cours et des documents pédagogiques et lui interdisent de mentionner les propriétés des préparations et procédés incriminés.

Ces mesures criminalisent ainsi tous les artisan-e-s des cultures biologiques et biodynamiques, comme tous les jardinièr-e-s amateur-ice-s respectueux-ses des sols et toutes les personnes qui voudraient transmettre à d’autres des recettes ancestrales ou non conformes aux normes de l’agrobusiness.

Lyon répond à la mobilisation nationale et propose :

- Le Vendredi 15 décembre au soir (19h30) au CCO de Villeurbanne (39 rue Courteline), une soupe aux orties délicieusement préparée par le « Repas Bio » , la cantine bio autogérée de la fac de Lyon 2 , dans le cadre d’une scène ouverte avec de la musique chouette et variée,

- Le Samedi 16 décembre à 19h30 à la Maison de L’Écologie (4, rue Bodin) une soirée conférence/projection/débat avec l’entomologue Hugues Mouret, qui présentera comment faire un « jardin sauvage » en reconstituant un écosystème qui s’autogère pour utiliser moins ou pas d’engrais suivi du film d’Honorine Perrino « Main mise sur le vivant », qui dénonce les logiques de brevetage du bien commun par les multinationales et l’étendue de leur pouvoir, puis nous pourrons en discuter ensemble.

- Le Dimanche 17 décembre à 15h au Parc de la Tête d’Or (entrée Rhône) une déambulation musicale (avec la Batukada militante de Lyon) et distribution de l’information sur cette loi et de la recette du purin d’ortie et autres recettes à base de plantes.

D’autres initiatives sont les bienvenues, pour information et envie de participation :
ortielyon(Arobase)no-log.org,

Pour les informations au niveau national :
ortie(Arobase)no-log.org

Pour l’appel national : le site

Pour plus d’infos :
Texte de loi n°2006-11 du 5 janvier 2006 d’orientation agricole (NOR:AGRX0500091L )

Le Collectif Informel de la Défense des Plantes

P.-S.

Voir aussi : PUTAIN D’ORTIE PURIN D’IDÉES
Savoirs ancestraux bannis !
(article du Jura LIbertaire)

RECETTE DU PURIN D’ORTIE


La diffusion de la recette serait interdite ? Affichons-là sur nos portes du 13 au 20 décembre et toute l’année !


Fabrication et ingrédients
Pour la fabrication du purin d’ortie il faut faire macérer dans 10 litres d’eau (eau de pluie préfèrable) 1,5 kg de feuilles d’orties hachées (choisir des pousses jeunes et non montées à graines). Au bout d’une quinzaine de jours, filtrer la macération. Selon l’utilisation souhaitée :

- diluer avec de l’eau de pluie 2 litres de purin pour 10 litres d’eau (en pulvérisation sur le sol contre les maladies cryptogamiques - champignons, algues, lichens - comme le mildiou). Avec ce dosage, vous pouvez également utiliser la préparation en activateur de croissance grâce à la richesse en sels minéraux ;
- diluer 1 litre de purin pour 10 litres d’eau (en insecticide - principalement les pucerons - pulvérisation fine sur les feuilles) ;
- sans dilution, le purin d’ortie fourni un bon activateur de compost.

L’odeur, pas vraiment agréable, durant la macération est tout à fait normale. Vous pouvez conserver votre purin dans un récipient hermétique, à l’abri de la lumière et à 18-20°, durant quelques semaines.

Le purin d’orties est un répulsif naturel pour les pucerons et les acariens mais il a d’autres vertus : il sert également d’engrais, il stimule la croissance, renforçant ainsi les défenses naturelles des plantes. Il peut être ainsi utilisé aussi en prévention contre certaines maladies.

Le purin est obtenu par fermentation dont la durée est dépendante de la température. Il est riche en azote (N), en minéraux, en vitamines et en oligo-éléments. Évitez la distribution aux plantes en fleurs, car sa forte contenance en azote favorisera le feuillage au détriment de la floraison. Préférez donc son utilisation pendant le printemps au moment ou la végétation redémarre ou après la fructification ou la floraison pour aider les plantes à refaire leurs réserves avant l’hiver.

- Cf également sur ekopedia cette recette du purin d’ortie
- Et un article sur CQFD

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info