Brèves locales du 10 au 16 mars 2008

907 visites
2 compléments

- Contre la vidéo-surveillance, l’action directe ?
- Les cheminot.es toujours mobilisé.es
- Grève toujours !
- Politicaillerie
- Les fuites de Gaz... une fatalité ?

Contre la vidéo-surveillance, l’action directe ?

Sur les quais de la gare de Saint Germain au mont d’Or (dans le nord de Lyon) tous les écrans vidéo, des pendules, ainsi que les caméras de vidéo-surveillances ont été détruits. Les vitres des salles d’attentes ont été aussi brisées. Par contre l’intérieur du bâtiment, devenue accessible, a été laissé intacte.
5 jeunes agés de 12 à 16 ans ont finalement été arrêtés. D’après www.mlyon.fr « Deux jeunes ont été déférés au parquet en vue d’une comparution immédiate et trois d’entre eux font l’objet d’une convocation devant le juge des enfants pour une mise en examen suite à des dommages de biens mobiliers commis dans leur foyer mais également pour la destruction d’un abribus la semaine précédente. »
Le rapport entre les dégradations reprochées à ces jeunes et la destruction des caméras et des vitres de la gare ne semble pas évident à première vue. A moins que la gendarmerie ne considère qu’il fallait trouver des coupables très vite et donc communiquer sur des arrestations liées pourtant à d’autres faits ?
Quels est le lien entre ces affaires différentes ?

Les cheminot.es toujours mobilisé.es

A l’appel du syndicat CGT les cheminot.es sont entré.es une nouvelle fois en grève à partir de mardi 11 mars 2008 : 20h et cella jusqu’au jeudi 13 mars 2008 : 8h. Des TER ne circuleront pas, tout comme certain TGV.
Ce faisant, les cheminot.es montrent encore un fois leur combativité.es contrairement à ce qu’on aurait pu penser.
Les revendications portent notamment sur la pénibilité du travail, pour « l’ouverture d’un vrai débat et de véritables négociations sur l’avenir de Fret SNCF afin de maintenir cette activité dans l’entreprise intégrée SNCF », la CGT veut par ailleurs « des créations d’emplois au statut », « l’arrêt des restructurations », « l’augmentation générale des salaires et des pensions » et « le respect du droit de grève et du droit syndical ».
La réforme des régimes de retraites a l’air de rester en travers de certaines gorges. Tant mieux !

Grève toujours !

Des employé.es du privé en grève, c’est peu courant... Surtout quand il s’agit d’une banque. Pourtant des employé.es de la Banque Populaire, à l’appel de la CGT, ont manifesté mardi matin pour des augmentations salariales.
Toujours pour demander une augmentation des salaires, et pour s’opposer à une réduction des effectifs ; une grève était également organisée à la clinique St Louis dans le 9e arrondissement.
Mardi après midi c’est des membres du personnels de la DDASS qui ont arrêté le travail dans le cadre d’une journée d’action nationale. Leur diplôme d’ État est remis en cause.
Enfin c’est les employés des magasins lyonnais de la Fnac qui ont cessé le travail mardi en début d’après-midi. Encore et toujours pour des questions de salaire trop bas.

Politicaillerie

Dimanche dernier, les votants de Lyon se sont majoritairement portés sur les listes de G. Collomb. Quant à D. Perben cet ancien ministre parachuté à Lyon, responsable des immondes lois Perben I et II, et qui n’avait pas hésité à faire alliance avec l’extrême droite des Millonistes et du MPF, il prend une claque. Si on peut se réjouir de cette grande claque pour D. Perben, nous n’oublions pas la tendance (lourde) du tout sécuritaire de l’équipe Collomb, tout comme son engagement soutenue pour le capitalisme local (industrie pharmaceutique, nouvelles technologies,...) et sa fascination pour la globalisation.
Nous devrons être de tout les combats pour ne pas leur laisser le champ libre...

Les fuites de Gaz... une fatalité ?

La semaine dernière une énorme explosion du au gaz a secoué le cours Lafayette. Ce mardi 11 mars 2008 deux nouvelles alertes au gaz. L’une dans le 8éme près d’une école, l’autre à Pierre-Bénite près de l’usine chimique Arkema.
On n’ose imaginer ce qui se serait passé si une explosion avait eu lieu à proximité d’un site classé Seveso, planté en plein dans l’agglomération lyonnaise.
Ces explosions ne sont pas seulement une histoire de fatalité, un tribu humain à payer pour bénéficier du gaz de ville à tout les étages. C’est le prix, qu’on paye, faute d’investissements suffisant dans l’entretient des réseaux depuis des décennies.
Rien que cette semaine, il y a eu d’importantes fuites de gaz à Villeurbanne, Rillieux, St Didier au mont d’Or, Mornant, Lyon, Pierre-Bénite.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info