Communiqué de l’assemblée générale de Lyon 2 suite à l’interpellation d’un de nos camarades

2352 visites
Loi travail 5 compléments

Ce mercredi, un étudiant a été interpellé pendant l’AG interfacs et interlycées de Lyon 2, sur les quais, par des policiers escortés par des vigiles de l’université.

Aujourd’hui mercredi 16 mars les agent.e.s de sécurité de Lyon 2 se sont une nouvelle fois illustré.e.s par leur goût pour la répression et leur étroite collaboration avec les services de police. Alors qu’une AG inter-lycées et inter-facs se tenait amphi Laprade, le responsable de la sécu et un de ses agent.e.s sont venus extraire un de nos camarades pour le livrer directement aux forces de l’ordre. Une nouvelle fois, la présidence les a autorisés à pénétrer dans l’enceinte de l’université. C’est désormais une habitude à Lyon 2.

Le camarade est accusé d’un tag dans les toilettes. Le dispositif policier parfaitement disproportionné (plusieurs fourgonnettes de police, menaces avec le tonfa, gazeuses, insultes, etc.) montre bien la volonté répressive de l’État et de ses différents avatars. Il ne s’agit pas d’une simple affaire de tag, mais bien d’une vaine tentative pour entamer notre détermination.

Nous, étudiant.e.s et lycéen.ne.s réuni.e.s en assemblée générale ce mercredi 16 mars, condamnons fermement cette nouvelle tentative d’intimidation visant l’affaiblissement de la mobilisation. Nous faisons savoir à Jean-Luc Mayaud que nous ne cèderons pas à ce genre de chantage et que nous riposterons systématiquement à ses lamentables tentatives. Nous exprimons tout notre soutien et ce, sans condition, au camarade interpellé, et appelons à la solidarité avec l’ensemble des réprimé.e.s, ici comme ailleurs.

Face à la répression, la solidarité est notre arme !

L’assemblée générale, réunie à Lyon 2

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 17 mars 2016 à 20:53, par bali

    je réponds au 17 mars, 17h 30... Il a complètement raison ! pourquoi l’AG n’a pas empêché les flics de choper quelqu’un dans l’AG, c’est parce que les flics ne sont pas entrés dans l’AG !! C’est tout bête... Et que la majorité de l’AG n’a pas vu la « remise » de l’étudiant par l’agent de sécurité aux flics. Et Rebellyon n’a pas jugé utile de publier ce complément d’information apportée par une participante à cette AG.

  • Le 17 mars 2016 à 17:30, par

    Et l’AG n’a pas tenté d’empêcher les flics de choper quelqu’un au milieu ? C’est quand même chaudard…
    Si des gens se sont interposés et qu’il y a eu des échauffourées ce serait cool de le dire, là on dirait que des centaines de gens ont juste regardé des flics venir au milieu de l’assemblée, prendre quelqu’un, et repartir comme si de rien n’était, c’est plutôt déprimant sur la détermination/clarté politique des gens présents dans cette assemblée…

  • Le 16 mars 2016 à 23:37, par

    C’est un titre accrocheur : Des flics débarquent à Lyon 2 et arrêtent un étudiant en pleine AG (16/03)

    mais ce n’est pas ce qui s’est passé
    et ce n’est pas ce qui est écrit dans le communiqué :

    « Aujourd’hui mercredi 16 mars les agent.e.s de sécurité de Lyon 2 se sont une nouvelle fois illustré.e.s par leur goût pour la répression et leur étroite collaboration avec les services de police. Alors qu’une AG inter-lycées et inter-facs se tenait amphi Laprade, le responsable de la sécu et un de ses agent.e.s sont venus extraire un de nos camarades pour le livrer directement aux forces de l’ordre. Une nouvelle fois, la présidence les a autorisés à pénétrer dans l’enceinte de l’université. C’est désormais une habitude à Lyon ... »

    Alors pour rester crédible REBELLYON devrait moins forcer la dose !..

  • Le 16 mars 2016 à 18:35, par

    convocation le 25 mars

  • Le 16 mars 2016 à 18:23, par

    Le camarade vient de sortir du comico

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi travail » :

>Conseils en manif : 2018

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

>Loi Travail, un an après : analyse et perspectives

Après le mouvement contre la première loi Travail (2016), nous avons travaillé à quelques pistes d’analyse. Il nous semble que ces analyses, comme quelques propositions, peuvent retrouver une actualité dans le moment politique que nous vivons. Nous les proposons ici telles quelles, laissant ouvertes...

>Etudiant.e.s, trouvez-vous une occupation !

Fort de nous avoir imposé ses ordonnances, Macron croit pouvoir instaurer tranquillement la sélection en licence et en master, la baisse des APL, les fusions d’universités… Pourtant dans le morne quotidien des facultés, la résistance prend...

› Tous les articles "Loi travail"

Derniers articles de la thématique « Répression - prisons » :

>Naissance de Ricardo Flores Magon le 16 septembre 1874

Olt nous présente en BD la vie de l’anarchiste mexicain Ricardo Flores Magon, né le 16 septembre 1874 à San Antonio Eloxochitlán (Oaxaca) et assassiné le 21 novembre 1922 au pénitencier de Leavenworth (Kansas, États-Unis). Précurseur de la Révolution mexicaine, son mot d’ordre était « Tierra y Libertad ...

› Tous les articles "Répression - prisons"