Contre la loi « Sécurite Globale » manifestation samedi 28 novembre à 14h

8564 visites
Loi sécurité globale 1 complément

Après les rassemblements des mardis 17/11 et 24/11, nous appelons les lyonnais à maintenir la pression contre l’ensemble de la loi liberticide dite de « sécurité globale » . Un appel à la manifestation samedi 28/11 est proposé place des terreaux, 14h, dans le cadre de l’appel national à organiser samedi partout en France des marches pour les libertés contre la loi sécurité globale et le nouveau schéma de maintien de l’ordre.

  • Objet trouvé : un trousseau de clefs a été trouvé place Antonin Poncet, vers la fin de la manif, pendant une charge de la bac

    C'est le votre ? N'hésitez pas à nous contacter pour le récupérer ! contact@rebellyon.info
  • Deux personnes interpellées samedi passent en Comparution Immédiate ce lundi

     
  • Une journée joyeuse et offensive, 15 000 personnes ont défilé à Lyon

    On déplore néanmoins 4 arrestations. Si vous avez des infos n'hésitez pas à contacter la caisse de solidarité (sms ou signal) au 06.43.08.50.32
  • Gazages et affrontements autour de la place Bellcour.

    Attention, les affrontements ont repris autour de la place Bellecour et aux alentours. La police continue de patrouiller dans les rues en faisant usage de la force (gazage, matraquage) afin d'empêcher la sortie de la place Bellecour en groupe. Les contrôles et fouilles continuent dans les petites rues. Les pancartes et banderoles sont systématiquement confisquées et détruites. La liberté d'expression version police nationale. Faites attention à vous, des arrestations ont été signalées sur la place Bellecour. -* {{Fin du suivi}}
  • Attention, contrôles et fouilles autour de la place Bellecour

    La police occupe les rues autour de la place Bellecour et contrôle et fouille les manifestant.es qui quittent la place. Des "fouilles" ont été vues rue Gasparin et des flics à moto quadrillent les rues alentours.
  • Les affrontements continuent sur et autour du pont de la Guillotière

    Alors que place Bellecour, les dernier.ères manifestant.es arrivent et qu'une ambiance festive s'installe autour de musique techno, les affrontements continuent autour du Pont de la Guillotière, place Raspail et quai Augagneur.
  • Gazage massif en queue de manifestation. La police ferme et force le pas.

    Les dernier.eres manifestant.es sont la cible de tir lacrymogène afin de les forcer à avancer et traverser le pont de la Guillotière. La mort de Steve Maia Caniço à Nantes en 2019 semble être inconnue de la police lyonnaise qui gaz MASSIVEMENT le pont de la Guillotière alors qu'il y a encore beaucoup de monde dessus. Loi de "Securité Globale" ou non, continuons à filmer et photographier les méthodes violentes et dangereuses de la police.
  • Au moins 13.000 personnes ont manifesté aujourd’hui à Lyon

    Alors que de plus en plus de monde arrive à Bellecour, encore beaucoup de tension et de manifestant.es place Raspail. Les forces de "tyrannie globale" ferment la marche de la manifestation, armées et casquées.
  • Les premier.es manifestant.es arrivent à Bellecour

    La tête de la manifestation a enfin pu passer le pont de la Guillotière et rejoindre la place Bellecour. Bien entendu, nouvelle norme depuis l'année dernière, la rue de la Barre est occupée par la milice "Bourgeoise Globale" Ce serait bête que des oeufs de peintures embêtent la haute bourgeoisie lyonnaise dans l'ancien hôpital de l'Hôtel-Dieu, alors que l'hôpital public manque de moyen en pleine crise de pandémie mondiale.
  • Affrontement place Raspail alors que la manifestation s’étale le long des quais du Rhône

    Alors que la tête de la manifestation est bloquée au milieu du pont de la Guillotière et que le gros du cortège forme une énorme chenille humaine sur les quais, des affrontements éclatent place Raspail. Chenille humaine sur les quais :
  • Malgré les gazs, la bonne ambiance est de mise et une partie de la manif danse

    Tout un groupe danse derrière une sono techno : La manifestation repart et prend le pont de la Guillotière. A l'arrière, le bloc s'affronte avec la police rue Mazenod.
  • La tête de la manifestation arrive à hauteur du pont de la Guillotière

    Devant comme derrière, les manifestant.es scandent {{"ACAB"}} ! Les gendarmes mobiles reculent tout en essayant de ralentir le rythme du cortège de tête. Les GM bloquent l'accès au pont de la Guillotière : A l'arrière, la liberté d'expression, enfin ce qu'il en reste sous la Macronie, s'exprime :
  • Attention, affrontements devant la préfecture !

    Des affrontements ont éclaté devant la préfecture. L'hélicoptère fait du rase motte pour pouvoir filmer au plus près les manifestant.es.
  • Tentative de manifestation sauvage vers la préfecture stoppée par une pluie de lacrymogène

    Le bastion de "l'Autoritarisme Global", aka la préfecture, est bien défendu. Au premier pas de travers la manifestation est largement gazée par des salves de tirs de lacrymogène. Mais la bonne ambiance perdure et la manifestation chante {{"Et tout le monde déteste la police !"}} L'hélico de "Surveillance Globale" arrive au dessus de la manifestation :
  • Bien plus de 10.000 personnes manifestent à Lyon contre la loi de « Sécurité Globale »

    La manifestation contre la loi "d'Infamie Globale" descend les quais du Rhône et arrive à hauteur du pont Lafayette. Sur le trajet les slogans fusent, et certains arrivent même à s'ancrer sur les murs. - [collages_feministes_lyon->https://www.instagram.com/collages_feministes_lyon/?hl=fr] :
  • Départ de la manifestation contre la loi de « Sécurité Globale »

    Plus de 10.000 personnes commencent à se mettre "En marche" contre les lois liberticides du gouvernement. La tête de la manifestation est en train de traverser le pont Morand alors que la place des Terreaux est encore pleine de monde. A Paris, [Paris-luttes.info->https://paris-luttes.info/suivi-de-la-manif-contre-la-loi-14524] annonce environ 200.000 personnes.
  • La liberté d’expression ne s’use que quand on ne s’en sert pas !

    En attendant les lois liberticides qui interdisent de faire des commentaires sur les lois et la police liberticide, les manifestant.es se font plaisir :
  • La place se remplie malgré la force présence policière.

    Autour de la manifestation, dans le métro, devant l'Hôtel de Ville pour protéger la mairie greenwashée, la police est partout pour assurer une "sécurité globale". Sur la place toujours plus remplie, plusieurs paroles sont en cours.
  • La place des Terreaux est déjà remplie de monde contre la loi de « Sécurité Globale » à Lyon

    Attention des contrôles et fouilles de sac sont en cours aux alentours de la manifestation par les forces de "sécurité globale". Les fouilles de sacs sont devenues la norme en quelques années.
  • Pour avoir le nom des avocat·e·s disponibles pour cet après midi, contacter la caisse de solidarité

    Si vous ne connaissez pas d’avocat.e, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir le nom d’une avocate disponible samedi en cas de garde-à-vue. 06.43.08.50.32 par SMS ou Signal. La caisse de solidarité de Lyon

Appel à manifestation samedi 28/11 place des terreaux, 14h, dans le cadre de l’appel national à organiser samedi partout en France des marches pour les libertés contre la loi sécurité globale et le nouveau schéma de maintien de l’ordre.

Communiqué commun de la coordination « StopLoiSecuriteGlobale » (Paris)

Nous appelons à participer aux marches des libertés organisées partout en France ce samedi 28 novembre 2020. A Paris, celle-ci aura lieu de 14h à 18h de la place de la République jusqu’à la place de la Bastille, sur laquelle un rassemblement se tiendra avec des prises de paroles d’artistes et de grandes voix des libertés. Nous vous invitons à marcher avec une croix X sur votre masque, symbolisant l’atteinte à la liberté d’expression.

Après les rassemblements du 17 novembre à l’Assemblée nationale, du 21 novembre sur la place du Trocadéro et aux quatre coins du pays, réunissant des dizaines de milliers de personnes, le mouvement pour la liberté de l’information et pour le respect de l’Etat de droit et de nos libertés ne cesse de croître. Le ministre de l’Intérieur nous a reçu sans nous écouter. Face à cette politique autoritaire et au basculement possible dans un Etat de police, comme sur la place de la République, dans la nuit du lundi 23 novembre au cours de laquelle des demandeurs d’asile et des journalistes ont été tabassés par les forces de l’ordre, il est urgent de rassembler toutes les forces syndicales, associatives, politiques et culturelles du pays qui s’opposent au nouveau schéma national du maintien de l’ordre ainsi qu’à la loi sécurité globale, avant qu’elle ne soit soumise au Sénat.

Nous ne voulons pas d’une loi qui porte atteinte aux libertés fondamentales et au regard des citoyen-ne-s.

Nous refusons que la France soit le pays des violences policières et des atteintes à la liberté d’informer.

Nous alertons sur le fait que la France risque de se retrouver cette année aux côtés du Pakistan, du Soudan, de la Somalie, de la Turquie, d’Israël et de la Chine… sur la liste des pays qui violent la liberté de la presse, lors de la prochaine session du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme des Nations unies, à Genève,début 2021.

Nous soutenons que sans images diffusées par la société civile, les violences policières resteront impunies.

Nous ne voulons pas d’une société où l’Etat peut voir avec des drones et des caméras piétons, sans être vu.

Nous rappelons que le droit français sanctionne les actes et non les intentions, comme le prévoit l’article 24.

Nous affirmons que l’atteinte au droit des citoyens et de la presse à informer est disproportionnée et que l’arsenal juridique existant est amplement suffisant pour protéger les forces de l’ordre d’éventuelles agressions consécutives à la diffusion d’images

Nous rappelons que l’article 12 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen institue une force publique et non pas une force floutée.

Nous sommes aux côtés de l’Onu, de la Commission européenne, du parlement européen, de la CNCDH, de la Défenseure des droits, et de toutes les forces progressistes pour condamner ces lois liberticides.

La coordination « StopLoiSecuriteGlobale », composée de syndicats, sociétés, collectifs, associations de journalistes et de réalisateurs, confédérations syndicales, associations, organisations de défense de droits humains appelle tou-te-s les citoyen-ne-s à signer cet appel, à se mobiliser et à organiser des marches des libertés partout en France ce samedi 28 novembre 2020. Nous ne resterons pas silencieux-ses ni assis-es, nous ne laisserons pas la France devenir une démocratie illibérale sans réagir.

Attestation pour aller en manif

Les manifestations publiques ne sont pas interdites pendant le confinement et font l’objet d’une demande d’autorisation validée en préfecture. Il est donc possible de s’y rendre avec une attestation ad-hoc.

17 novembre 2020

Et n’oublions pas les conseils en manif

Les conseils en manif : édition 2019

Prenons nos précautions quand on sort pour une manif, une action, ou autre. Face à la police, face à la justice... réduisons les risques ! Mise à jour du tract (dispo en pdf à la fin de l’article) de Témoins - la Caisse de solidarité.

8 décembre 2019
Les gestes à adopter en manif’

Depuis la mobilisation contre la loi travail, les violences policières en manifestation ont drastiquement augmenté. La présidence de macron ne laisse en rien présager une diminution de l’appareil policier. Afin de nous préparer aux diverses situations de base rencontrées en manif, nous vous proposons (...)

18 juillet 2019
Protéger ses communications en manif

En manif encore plus que dans la vie quotidienne, il est important de s’assurer que nos échanges privés le restent, surtout quand ceux-ci traitent de l’organisation d’actions citoyennes. Il n’est pas rare que soient déployés en manif des dispositifs destinés à espionner les manifestants. Afin de (...)

9 avril 2016

P.-S.

A Lyon la manifestation est déclarée dans le respect des mesures sanitaires.
Communiqué, liste des organisateurs et récepissé à venir.

Documents associés à l'article :

  • az.aac (Advanced Audio Coding – 40.5 ko)
samedi 28 novembre 2020

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 27 novembre 2020 à 14:16, par

    Et toujours : si vous ne connaissez pas d’avocat.e, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir le nom d’une avocate disponible samedi en cas de garde-à-vue.

    06.43.08.50.32 par SMS ou Signal.

    La caisse de solidarité de Lyon

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Loi sécurité globale » :

>Samedi 20 mars - Printemps des libertés #3 - Marche Vérité et Justice

Dans le cadre de la journée internationale contre le racisme et les violences policières, carcérales et judiciaires, à l’appel du Réseau d’entraide Vérité et Justice, le collectif « NON à la loi sécurité globale » au côté de l’Association des victimes des crimes sécuritaires, appelle donc à une nouvelle...

› Tous les articles "Loi sécurité globale"

Derniers articles de la thématique « Surveillances / Fichages » :

>La police en hélicoptère, ou la surveillance militaire des citoyens

Depuis plusieurs années, les hélicoptères de la gendarmerie sont régulièrement déployés pour des missions de surveillance de l’espace public, et ce en toute illégalité. Dotés d’un matériel d’abord développé dans un contexte militaire, la police se vante de leur capacité d’espionnage bien supérieure à celles...

› Tous les articles "Surveillances / Fichages"

Derniers articles de la thématique « Répression policière » :

› Tous les articles "Répression policière"