Contre les violences faites aux femmes, dans la rue le 25 novembre !

893 visites

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons nous défendre contre les violences masculines. Tract d’Alternative libertaire.
Rendez-vous le 25 novembre à 19h Place Bellecour, suivi d’un rassemblement mixte à 20h, place de la Comédie

En 2014, en France, 134 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints. 23 000 femmes âgées de 18 à 75 ans subissent chaque année des violences physiques et sexuelles de la part de leurs partenaires et 84 .000 sont victimes chaque année de violences sexuelles ou de tentatives de violences sexuelles. 10 % d’entre elles déclarent avoir porté plainte. Néanmoins, en 2014, seuls 765 hommes ont été condamnés.
En France, les hommes gagnent 23,5 % de plus que les femmes.

Les violences faites aux femmes qu’elles soient physiques, sexuelles ou psychologiques ont pour effet d’isoler, d’humilier, et de dominer toutes les femmes. Elles sont quotidiennes.

Si les gouvernements successifs adoptent des discours pseudo-féministes, la réalité de leurs actions est toute autre : les pouvoirs publics fragilisent les femmes en cassant le service public de santé ou en cassant le droit du travail. Plus les femmes sont précaires dans le domaine du travail ou isolées à la maison, plus elles sont vulnérables face aux violences des hommes.

Contre le FN et toutes les politiques réactionnaires

Nous avons à combattre aujourd’hui des inégalités et des violences machistes insupportables néanmoins l’actualité politique marquée par la montée du Front National et des mouvements réactionnaires voire fascistes laisse imaginer le pire pour les mois à venir. L’extrême-droite instrumentalise les droits des femmes pour propager des discours racistes et combat le droit des femmes à disposer de leur propre corps : lorsqu’ils sont élus, ils suppriment les subventions au Planning Familial.

De même, le déremboursement de l’IVG n’est qu’un élément du programme du FN qui développe tout un ensemble de mesures inégalitaires favorisant le retour forcé des femmes au foyer où, isolées, elles pourront être entièrement à la merci du mari et servir « la Nation ». Nous combattons fermement leur projet , celui d’une société hiérarchisée dans laquelle les femmes occupent une place inférieure dans l’espace privé comme dans l’espace public.

Ne subissons plus les violences que nous imposent les hommes !

Nous refusons de subir cette société dans laquelle les femmes sont humiliées, agressées, violées.

Nous refusons les inégalités qui produisent ces violences. Celles-ci n’ont qu’un but : maintenir les femmes dans l’oppression et l’exploitation. Notre ennemi, c’est le patriarcat, ce système qui exploite et opprime les femmes.

Sifflées dans la rue, sous-payées au travail, frappées et asservies dans l’intimité, regardons-nous, parlons-nous pour briser le tabou des violences. Quand une femme est attaquée, c’est toutes les femmes qui sont visées et c’est toutes ensemble que nous devons nous défendre contre les violences masculines.

Aujourd’hui, reprenons ensemble la rue pour ne plus jamais y être considérée comme des objets.
Aujourd’hui, reprenons ensemble le pouvoir sur nos vies pour ne plus jamais subir l’oppression patriarcale !

Manifestation contre les violences faites aux femmes, en non mixité, par les personnes qui les subissent dans la société

Rendez vous le 25 novembre à 19h Place Bellecour
Suivi d’un rassemblement mixte à 20h, place de la Comédie

JPEG - 1.7 Mo

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Alternative Libertaire Lyon » :

>Appel à un cortège rouge et noir pour le 1er mai

Alternative Libertaire (AL), la Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) et la Confédération Nationale du Travail (CNT) appellent conjointement à un cortège rouge et noir lors de ce 1er mai 2019 à 10h30 place Jean Macé. Nous continuerons notre route jusqu’à la place Sathonay pour le repas de...

>À toutes celles et ceux qui veulent bâtir une autre société

Les 8, 9 et 10 juin se tiendra le congrès fondateur d’une nouvelle organisation communiste libertaire. Elle sera ouverte à toutes celles et ceux qui en ont assez du capitalisme, des inégalités sociales, racistes et sexistes, et qui pensent qu’il faut rompre avec les institutions politiques...

› Tous les articles "Alternative Libertaire Lyon"

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

>Les personnes trans, oubliées du confinement

Même si beaucoup d’associations LGBTI ont continué à offrir une ligne d’écoute pour les personnes en détresse, les solidarités concrètes sont brisées pendant le confinement. Une fois encore, les personnes trans font partie des victimes de ces mesures étatiques. Non prises en compte dans les calculs du...

>Féminisme et crise

Que fait la crise au féminisme ? Que peut le féminisme pour la crise ? À travers une émission de Radio Talweg, nous faisons un point sur la situation des femmes en cette période de confinement, et nous traçons quelques pistes tirées de l’histoire du féminisme pour se renforcer. Article initialement paru...

>Covid-19 : budgets et méthodologies sexistes

Les arbitrages budgétaires entre santé et défense comme les modes de comptabilité des personnes touchées par le Covid-19 sont biaisés : les femmes sont plus touchées tant au travail que par la maladie.

› Tous les articles "Rapports sociaux de genre"