Face à l’urgence climatique et sociale, toutes et tous ensemble manifestons le 1er mai

880 visites
Manif

Face à l’urgence climatique et sociale, toutes et tous dans la rue le 1er mai afin de faire barrage à la politique anti-sociale de Macron (répression, hausse du coût de la vie, réforme Blanquer, privatisation, etc...). Que ce 1er mai soit résolu et engagé dans les mobilisations actuelles et à venir pour lutter ensemble contre la paupérisation de la société et le réchauffement climatique qui nous menace toutes et tous.

Face à l’urgence climatique et sociale

Le 1er mai 2019, ensemble, résolus et engagés dans les mobilisations.
Le 1er mai est une journée d’action et de mobilisation internationale pour les droits des travailleur-se-s, le progrès social, la paix et la solidarité.
Dans la continuité des nombreuses luttes menées, il s’agit de poursuivre et amplifier les batailles pour que les urgences sociales et climatiques soient enfin prises en compte par le gouvernement et le patronat.

Aujourd’hui, 9 millions de personnes vivent avec des revenus en dessous du seuil de pauvreté dont 6 millions sont privé-e-s d’emploi, et de nombreux-ses jeunes sont en situation de précarité. Dans le même temps des dividendes de plus en plus importants sont versés aux actionnaires. C’est une autre répartition des richesses qu’il faut mettre en œuvre ainsi qu’une fiscalité plus juste et plus progressive.

A l’inverse des choix politiques actuels, il est urgent de revaloriser les salaires du privé et du public, les minimas sociaux et les pensions, développer des services publics de qualité sur tout le territoire, gages de cohésion sociale et de plus d’égalité, d’établir une protection sociale de haut niveau, socle de notre modèle social basé sur la solidarité, créer des emplois de qualité dans le privé comme dans le public et assurer l’égalité professionnelle, permettre la réussite de tous les jeunes et l’accès à un haut niveau de qualification à toutes et tous ainsi que l’autonomie de la jeunesse, une éducation émancipatrice, gratuite sans restriction de nationalité.

Les injustices sociales explosent et sont étroitement liées aux risques environnementaux que personne ne peut plus ignorer et qu’il faut prendre en compte. Réchauffement climatique, perte considérable de la biodiversité, épuisement des ressources naturelles, pollutions des océans, usage immodéré de produits phytosanitaires, dissémination de perturbateurs endocriniens... Les dégradations sont nombreuses et atteignent souvent des seuils d’irréversibilité à court terme. Les conséquences pour les populations sont de plus en plus dramatiques. Il est urgent de prendre les mesures nécessaires pour permettre une transition environnementale juste socialement.

Le gouvernement doit agir sans délai et à grande échelle pour permettre la construction d’une société plus juste, plus solidaire, non discriminante qui réponde aux questions environnementales, sociales et de santé sans les dissocier.
Les organisations s’engagent à lutter, avec la même force, au renforcement des libertés publiques et contre toute restriction du droit à manifester, à s’exprimer et à s’organiser. Elles condamnent les répressions syndicales envers les salarié-e-s et les jeunes organisées par le patronat et le gouvernement. Elles dénoncent fortement les mesures répressives et parfois violentes déployées par le gouvernement dans le but de faire taire le fort mécontentement et la grande exaspération du plus grand nombre.

Décidées à construire les mobilisations unitaires afin d’obtenir des avancées et cesser toutes les régressions sociales et environnementales, lutter contre la montée de l’extrême droite, ensemble et dans l’unité, les organisations du Rhône CGT, FSU, SOLIDAIRES, UNEF, UNL, CNT et CNT SO appellent à une forte journée de mobilisation ce 1er mai à Lyon, pour l’amélioration des droits des travailleur-se-s, pour le progrès social, la paix et la solidarité internationale.

Lyon, 12 Avril 2019

Toutes et tous ensemble manifestons Le mercredi 1er Mai 2019 à Lyon 10h30 – Départ : Place Jean Macé En direction de la Place Bellecour

JPEG - 371.1 ko
Les Martyrs de Chicago - aux origines du 1er mai

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200 000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340 000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder. Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les (...)

29 mars

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Manif » :

>Manifestations des 5, 6 et 8 février : Marquer les corps et les esprits

Les manifestations des 5, 6 et 8 février ont révélé de lourdes entraves à la liberté de manifester. Le périmètre accessible aux manifestant.es a de nouveau été réduit ; des entorses aux procédures usuelles de maintien de l’ordre ont été constatées ; enfin, la manifestation interprofessionnelle du 6 février a...

› Tous les articles "Manif"

Derniers articles de la thématique « Ecologie - nucléaire - alternatives » :

>L’épidémie n’a pas de vertu

Si l’on en croit la multiplication des analyses médiatiques allant dans ce sens dernièrement, l’épidémie de COVID-19 serait bonne pour la planète. Mais il y a assurément une grande différence entre considérer que l’épidémie de coronavirus est en elle-même écologiquement positive et tirer (ou plutôt...

› Tous les articles "Ecologie - nucléaire - alternatives"

Derniers articles de la thématique « Salariat - précariat » :

>Parcoursup et coronavirus : la machine à tri ne connaît pas d’arrêt !

Alors que l’ensemble de la population est confrontée à une crise sanitaire d’une ampleur inédite qui nécessite une mise à l’arrêt de quantités d’activités, le Ministère ne semble pas décidé à arrêter la machine à tri social qu’est Parcoursup. Les conseils de classe se déroulent sur tout le territoire, y compris...

>Communiqué de l’intersyndicale du Rhône du 26 Mars

Les Unions départementales CGT, CNT, CNT-SO, FO, FSU et Solidaires du Rhône seront particulièrement vigilantes pour que l’état d’urgence sanitaire ne se transforme pas en état d’indigence sociale et nous dénonçons les dérogations, adoptées le 21 mars, au Code du Travail en ce qui concerne les droits à...

>Coronavirus : 5 mesures d’urgence

Face à la crise sanitaire majeure qui frappe le monde entier, nous ne pouvons nous contenter de dénoncer l’inaction du gouvernement, ou de respecter les – nécessaires – mesures de prévention. Alors que les ravages du néolibéralisme et de la destruction des services publics sont désormais des évidences...

› Tous les articles "Salariat - précariat"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"

Derniers articles de la thématique « Éducation - partage des savoirs » :

>Covid-19 dans l’éducation : cacophonie et mise en danger

Un ministre qui dit le matin que les écoles ne fermeront « jamais »… et un président de la République qui annonce le contraire le soir-même. C’est ce qu’il s’est passé le 12 mars. Et ça en dit long sur le degré d’impréparation des autorités administratives de l’Éducation nationale, avec ce que cela signifie...

› Tous les articles "Éducation - partage des savoirs"