Grève à Rhodia Saint-Fons

939 visites

Les salariés de l’entreprise Solvay-Rhodia à Saint-Fons sont en grève ce lundi depuis 13h. Ils revendiquent une hausse de leurs pouvoir d’achat. Déja leur colère a éclaté pendant la nuit du jeudi 24 avril, avec des débrayages qui ont entraîné l’arrêt complet de la production et qui se sont poursuivis tout ce week-end.

Les salariés de l’entreprise Solvay-Rhodia à Saint-Fons sont en grève ce lundi à partir de 13h. Ils revendiquent une hausse des salaires et disent non à la baisse de leur pouvoir d’achat.

« Depuis des années, la CGT dénonce le système de rémunérations pratiqué par le groupe. Des primes fixées par la direction générale peuvent varier d’un mois à l’autre, d’une année à l’autre. La CGT revendique des augmentations générales pour tous les salariés » explique le syndicat via un communiqué.

Ce week-end, les travailleurs de Solvay-Rhodia avaient cessé le travail ce qui avait entrainé l’arrêt complet de la production.

Source : MLyon

Depuis des années maintenant, la CGT dénonce le système de rémunérations pratiqué par le groupe, basé sur une partie « fixe » et une partie « variable ».

Des primes dont les règles sont fixées par la direction générale et peuvent varier d’un mois à l’autre, d’une année sur l’autre, en fonction d’impératifs que nul ne peut vraiment contrôler.

La CGT revendique des augmentations générales pour tous les salariés qui seules garantissent le maintien voire l’amélioration du pouvoir d’achat de tous.

Cette année l’intéressement part groupe sera de zéro euro alors que la direction générale avait budgété et fixé le maximum à 1 500 euros !

Aurions-nous moins travaillé ? NON
Le groupe perdrait-il de l’argent en situation de crise ? NON !
Le groupe n’aurait-il plus de moyens financiers ? NON, NON ET ENCORE NON !!

Le résultat net de Solvay en 2013 se monte à 378 millions d’euros. Sur cette somme les actionnaires vont empocher 271 millions d’euros (Calcul à l’appui : 84 701 133 d’actions à 3.2€ de dividendes par action).

La famille Solvay en détient 30%, au travers de la société Solvac SA, soit 81.3 millions d’euros, ce qui fait une coquette somme sans avoir eu besoin de se lever le matin ou de travailler les weekends et jours fériés.

Avec un salaire de base annuel d’1 million d’euros JP Clamadieu s’est vu accordé 1000 € d’augmentation par jour, dimanche et jour férié compris, sans compter la part variable d’un montant d’1,1 million d’euros qui augmente de 70%. La rémunération totale du PDG atteint plus de 6 000 euros par jour, samedi et dimanche compris !

Face à cette injustice, la colère des travailleurs de Solvay Saint-Fons a éclaté pendant la nuit du jeudi 24 avril, avec des débrayages qui ont entrainé l’arrêt complet de la production, et qui se sont poursuivis tout ce week-end.

Refuser toute perte de rémunération, c’est la moindre des choses !

P.-S.

Communiqué du syndicat CGT du site de SOLVAY-RHODIA, à Saint Fons

Documents associés à l'article :

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info