Grève et rassemblement à Pôle Emploi le mardi 20 novembre : l’accès aux droits des chômeurs dans la ligne de mire

2348 visites
Grève

Les salariés de Pôle Emploi seront en grève ce mardi 20 novembre. Rassemblement à partir de 9h devant le Pôle Emploi de la Part-Dieu pour dénoncer la baisse des effectifs et l’automatisation des services entraînant notamment la fermeture des accueils. Stop à la spirale où les chômeurs ont de moins en moins de droits et de plus en plus d’obligations.

Alors que depuis trois ans, les services de Pôle Emploi basculent les uns après les autres sur internet, de la demande d’allocation au profil des compétences, les chômeurs doivent de plus en plus se débrouiller seuls avec pour seule issue la saisie des réclamations en ligne.

La numérisation des services, mise en place officiellement pour apporter un service personnalisé, s’accompagne en réalité de fermeture des accueils, de sous-traitance massive, d’automatisation du travail et de baisse d’effectifs. Autant de moyens en moins qui ne permettent plus de rendre un service humain de qualité et qui dégradent les conditions de travail.

Les dernières annonces gouvernementales, en lien avec un plan d’austérité généralisé à tous les services publics, accélèrent ce mouvement en supprimant 4000 postes de 2018 à 2022 (300 cette année, 1300 en 2019 et la suite ?).

Comment répondre aux demandes des chômeurs avec toujours moins de monde et toujours plus de mise à distance des usagers ?

Derrière le discours de moderniser et personnaliser les services Pôle Emploi se cache la volonté de privatiser et de recentrer le service public de l’emploi sur le contrôle tandis que sa mission de protection sociale s’affaiblit, notamment sa mission d’assurance chômage par deux réformes successives et par la révision de son financement (basculement des cotisations vers l’impôt, la CSG, depuis octobre 2018).

C’est un renversement du financement de la protection sociale où les chômeurs auront de moins en moins de droits et de plus en plus d’obligations. Cela constitue aussi une main mise de l’état sur la caisse des salariés et chômeurs, représentant la "bagatelle" de 35,7 milliards d’euros en 2017 (chiffres Unédic).

Ce n’est pas une fatalité, nous avons notre mot à dire !

- Appels nationaux à la grève du 20 Novembre :

PDF - 253.5 ko
PDF - 185.1 ko
mardi 20 novembre 2018

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Grève » :

>Communiqué de l’AG de l’éducation du Rhône réunie le 28 mars

‌La journée de grève du 19 mars a été massive dans l’écudation nationale. Depuis cette journée, diverses actions ont été menées avec des occupations d’établissements, des nuits de l’éducation, des journées école morte etc .... Face à cela Blanquer dans ses éléments de langage semble vouloir discuter de...

> Tous les articles "Grève"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>Les éboueurs privés de Pizzorno rejoignent la grève

Alors que les éboueur.euses entament leur troisième semaine de grève. Les salarié.e.s de Pizzorno (la collecte privé) se sont mis à leurs tour en grève. La grève chez Pizzorno environnement (collecte des déchets) a commencé ce mardi 2 avril à 00H00. Plus d’une centaine de grévistes avec piquet de grève...

> Collectif Hébergement en danger : grève et manifestation le mardi 9 avril

Le collectif hébergement en danger appel à une grève et une manifestation des travailleu-ses-rs socia-les-ux le 9 avril à 14h au départ de la Métropole. Le collectif dénonce le manque de place d’hébergement, les conditions d’hébergement mais aussi la remise en compte de la continuité et l’inconditionalité...

> Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"