Poubelle Nucléaire : ICEDA, c’est parti...

455 visites
Nucléaire

Un premier convoi de déchets est arrivé à ICEDA. Il vient de Chooz A en cours de démantèlement. L’entreposage risque de durer longtemps puisque les filières de gestions de ces déchets de haute activité à vie longue n’existent pas !

ICEDA ? Il s’agit de l’Installation de Conditionnement et d’Entreposage de Déchets Activés, située sur le site même de la centrale de Bugey (Ain). Classée comme INB (Installation Nucléaire de Base) elle porte le n°173 ; l’ASN a autorisé sa mise en exploitation par une décision du 28 juillet 2020. Elle a pour vocation de traiter des matières rendues radioactives par leur utilisation dans les centrales nucléaires. Ces déchets, provenant de toute la France (voir illustration), peuvent présenter une activité importante puisque certains sont destinés à l’enfouissement (Cigéo).

JPEG - 85 ko

Il ne s’agit pas pour ICEDA de régler le problème du devenir de ces déchets générés par la maintenance des centrales et par leur démantèlement, mais de les découper, les emballer et les expédier dans leur filière respective de traitement et également de créer un lieu d’attente pour les plus radioactifs qui n’ont pas de filière d’élimination. Certains chantiers de démantèlement sont au point mort, comme celui de Brennilis en Bretagne démarré en 1985 et qui n’a toujours pas obtenu d’autorisation de démantèlement complet depuis 2007, faute de moyens pour découper et confiner les déchets générés sans risque pour les opérateurs.Crédit image : Des déchets qui sillonnent la France (SDN Cornouaille)

Un premier convoi de déchets est arrivé à ICEDA. Il vient de Chooz A en cours de démantèlement. L’entreposage risque de durer longtemps puisque les filières de gestions de ces déchets de haute activité à vie longue n’existent pas !

Des associations se mobilisent. La Ville et le Canton de Genève, ainsi que 4 riverains du site viennent de saisir le Conseil d’Etat contre la décision de l’ASN d’autoriser l’exploitation d’ICEDA. Pour rappel, la Ville et le Canton de Genève et des riverains ont déjà déposé en 2019 une plainte avec constitution de partie civile, afin d’obtenir que leur plainte contre X pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui déposée en 2016, soit prise en charge par un juge d’instruction.

Pour plus d’infos sur les initiatives en cours :

A lire aussi

iceda : future poubelle nucleaire du bugey

Ignorant toutes les insuffisances techniques du dossier, le commissaire enquêteur donne un avis favorable pour la construction du stockage des déchets nucléaires activés sur le site nucléaire de Bugey. Un simulacre de démocratie : tout était joué d’avance ... Communiqué de presse de SDN Bugey suite à (...)

1er septembre 2013

P.-S.

Article issu de la lettre mensuelle n°71 juillet-aout 2020 de la CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité)

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Nucléaire » :

>Poubelle Nucléaire : ICEDA, c’est parti...

Un premier convoi de déchets est arrivé à ICEDA. Il vient de Chooz A en cours de démantèlement. L’entreposage risque de durer longtemps puisque les filières de gestions de ces déchets de haute activité à vie longue n’existent pas !

› Tous les articles "Nucléaire"

Derniers articles de la thématique « Écologie / Anti-productivisme » :

>Sébastien Briat assassiné par la société nucléaire, le 7 novembre 2004

Le 7 novembre 2004, Sébastien, 22 ans, est mort à Avricourt, en Lorraine, renversé par la locomotive d’un convoi de déchets nucléaires partant vers l’Allemagne. La mort de ce jeune plein d’ardeur ne doit pas passer pour lettre morte. L’appel de Sébastien à refuser l’industrie nucléaire et ses déchets...

› Tous les articles "Écologie / Anti-productivisme"