IVG et contraception : un casse-tête pour de nombreuses femmes

276 visites
Covid-19

L’épidémie de Covid-19 et le confinement pourraient avoir des graves conséquences pour les femmes. En effet, la mobilisation des hôpitaux pour traiter les patient.es en état grave et les difficultés d’accès déjà en temps normal à la contraception et à l’IVG vont faire peser sur un grand nombre de femmes une pression supplémentaire dans cette période de crise sanitaire.

IVG et contraception : un casse-tête pour de nombreuses femmes

JPEG - 13.6 ko

L’accès à l’IVG risque de devenir compliqué pour de nombreuses femmes. Bien que considéré comme un soin urgent (notamment à cause des délais – 12 semaines de grossesse et 14 semaines d’aménorrhée en France), de nombreuses structures pratiquant l’avortement hors hôpital ont fermé leurs portes, fautes de soignant.e.s ou de matériel en nombre suffisant tels les masques et gels hydroalcooliques. Du côté des hôpitaux, les créneaux réservés aux IVG dans les blocs opératoires ont par endroits été purement et simplement supprimés, ce qui enlève donc la possibilité d’avorter sous anesthésie générale. Là où l’accès à l’IVG était déjà compliqué du fait du manque de professionnels ou de structures de proximité, avorter va devenir un vrai casse-tête.

Le secret menacé par le confinement

Par ailleurs, pour celles demandant le secret, notamment les mineures, les relais leur permettant de les couvrir en temps normal (amie, infirmière scolaire par exemple) sont plus compliqués à mobiliser dans une période d’interdiction de sortie. En effet, comment une mineure enceinte (ou une majeure désirant avorter contre l’avis de son partenaire ou sans lui dire) va-t-elle expliquer à sa famille (ou au partenaire) qu’elle doit impérativement sortir sans en donner la raison ? Par ailleurs, pour les mineures, il existe toujours un délai de réflexion de 48 h (et donc deux rendez-vous au minimum), ainsi que la présence obligatoire d’un.e majeur.e (qui n’est pas nécessairement un parent). De nombreux médecins ont demandé une suppression de ces obligations afin de faciliter l’accès à l’IVG pour ce public particulier mais également l’allongement des délais pour toutes (égale au temps que durera le confinement). La réponse du parlement a été claire : on déroge au code du travail pour privilégier les entreprises et les actionnaires, mais pas question d’aménager les procédures ni les délais pour les femmes désirant avorter !...

Lire la suite sur : https://www.unioncommunistelibertaire.org/?IVG-et-contraception-un-casse-tete-pour-de-nombreuses-femmes-8596

La suite à lire sur : https://www.unioncommunistelibertaire.org/?IVG-et-contraception-un-casse-tete-pour-de-nom

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles du groupe « Union Communiste Libertaire » :

>On parle beaucoup en ce moment de socialisation

On parle beaucoup en ce moment de socialisation des biens de production et notamment ceux du secteur de l’industrie pharmaceutique. Mais comment faire ? Début de réponse avec cet article parut dans le numéro du mois de mai du journal de l’Union Communiste...

>La loi « haine » renforcée et adoptée au nom de l’antiterrorisme

Le 13 mai 2020, l’Assemblée nationale a finalement adopté la loi Haine, aussi connue sous le nom de loi Avia, du nom de sa rapportrice, la députée LREM Laetitia Avia. Il est bien évident que cette loi rejoindra l’arsenal des lois antiterroristes qui tôt ou tard sont utilisées pour museler...

>Vive les travailleuses qui font vivre le monde !

Nous partageons ici l’analyse du 1er Mai de nos camarades de FOB Autonoma, qui profite de cette date pour rappeler encore une fois le rôle de femmes et de tou-te-s les opprimé-e-s en première ligne dans cette crise. Nous leur réitérons tout notre soutien, vive celles qui luttent ...

› Tous les articles "Union Communiste Libertaire"

Derniers articles de la thématique « Covid-19 » :

>31 taulard-es déposent plainte contre le gouvernement

Durant le mois de mars, une plainte a été déposée par 31 détenu.e.s contre le gouvernement pour “non-assistance à personnes en péril”, dénonçant les conditions sanitaires auxquelles ils et elles ont été confronté.e.s au cours de cette crise...

>La loi « haine » renforcée et adoptée au nom de l’antiterrorisme

Le 13 mai 2020, l’Assemblée nationale a finalement adopté la loi Haine, aussi connue sous le nom de loi Avia, du nom de sa rapportrice, la députée LREM Laetitia Avia. Il est bien évident que cette loi rejoindra l’arsenal des lois antiterroristes qui tôt ou tard sont utilisées pour museler...

› Tous les articles "Covid-19"

Derniers articles de la thématique « Droits sociaux - santé - services publics » :

>On parle beaucoup en ce moment de socialisation

On parle beaucoup en ce moment de socialisation des biens de production et notamment ceux du secteur de l’industrie pharmaceutique. Mais comment faire ? Début de réponse avec cet article parut dans le numéro du mois de mai du journal de l’Union Communiste...

› Tous les articles "Droits sociaux - santé - services publics"