Jeux de dupes !

652 visites
2 compléments

Du mouvement d’octobre à l’Egypte, par Hérope Lyon.
Pour une révolution globale et libertaire, brisons les miroirs
Dans le chaos de ce charnier condamné à l’anéantissement,
Devenons les fossoyeurs de cette puante décomposition

France 2010 : Une fois de plus, le peuple s’est manifesté ! Des milliers puis des millions de personnes de toutes catégories sont descendues dans la rue.

Syndicats, associations, mouvements de tous bords se sont précipités pour charger le canon et balancer un boulet qui rapidement s’est transformé en pétard mouillé, arrosé copieusement dé défaitisme, d’attentisme, de fatalisme, d’un zeste de dirigisme de la part des représentants de ce bon peuple pour les remettre dans le droit chemin.
A la niche, les caniches ! Chacun rentre à la maison, et compare d’après sa date de naissance le nombre d’années qu’il lui reste à bosser.

Elle aurait pourtant dû être bonne la soupe. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire un sacré festin : les espoirs déçus, la rage, un désir profond de bouleversement de société pour les plus crédules ou tout au moins des meilleures conditions de vie pour la grande majorité.
Oui mais voilà, tournicote la cocotte-minute, la vapeur est lâchée par petites doses et puis on coupe l’arrivée du gaz car les carottes sont cuites.

2011 : Tunisie, Algérie, Egypte, Jordanie, Yémen... le Maghreb et le Moyen-Orient sont en ébullition et explosent en une vague déferlante qui réclame la démocratie, un changement de vie, un véritable changement où ils retrouveraient dignité, foi en l’avenir, un véritable avenir pour les générations futures sans le joug des tyrans qui ont fait courber l’échine à leurs pères !

En réponse aux clameurs de ces innombrables voix qui hurlent leur colère, leur désespoir : censure, manipulation, mensonges… avec l’aval et le soutien des ex-puissances colonisatrices et de « tonton Sam », grands pourfendeurs au service des « nobles causes », garants de la paix et de la démocratie !!

Chacals puants hurlant à la « une » pour croquer encore un peu de ces fruits bien juteux que les vers de la révolte pourrissent !

En Tunisie, on enlève la gale pour introduire la lèpre. Les remèdes ne sont que des ersatz que l’on veut faire avaler à un peuple qui ne se montre pas dupe, oui mais pour combien de temps encore ?
On veut laver le sang à grands flots de fric qui puent le cadavre (indemnités présumées versées aux familles des victimes : 10000€ par mort, 1500€ par blessé), mais la serpillère est trop effilochée pour espérer essuyer les pavés ensanglantés.

Les casser, les briser, les faire rentrer dans les rangs, tous les moyens sont bons quitte à les dresser entre frères de sang.

En Egypte, on lance les pauvres, pour quelques émoluments de misère, contre les pauvres. Ils s’entretuent à l’arme blanche, à coups de bâton, de pierres... armes des pauvres parmi les plus pauvres !
Chameaux, chevaux pourfendent la foule et sèment la terreur, la mort !

Immolations, centaines de morts, milliers de blessés, actes d’héroïsme face à une répression féroce, funeste.

Tous réclamaient la liberté, du pain, du travail, un peu d’espoir, ils sont devenus spectres qui hanteront à jamais les mémoires.

Et toujours, partout, l’armée bien équipée veille, l’œil bienveillant, en une fausse fraternité avec les plus récalcitrants !

Les peuples sont en marche ! En Europe, Amérique du Sud, Asie... dans le monde entier, les consciences se réveillent !

Dans des soubresauts, des convulsions de douleur, ils essaient de vomir ce système qui les cancérise, les conduisant au néant !

Partout dans des salons feutrés, des hémicycles, des cathédrales, des mosquées, des synagogues, des temples… des voyous déguisés en « hommes de lois », « hommes d’argent » « hommes d’états » « hommes de dieux »…
« hommes de RIEN »

Partout dans des télés, des journaux, des écoles, des livres scolaires, des archives… des voyous déguisés en « hommes d’actualité » « hommes de sciences », « hommes de savoir »… « hommes de RIEN »

Essaient de nous convaincre que nulle autre issue n’est possible que ce trompeur kaléidoscope et ses miroirs nommés « argent » « consommation » « réussite » « pouvoir » « puissance » « religion »… érigé patiemment jour après jour pour nous éblouir et nous aveugler, laissant à la merci d’une poignée d’arrogants meurtriers l’avenir d’une planète et de ses habitants.

Pour une révolution globale et libertaire, brisons les miroirs

Dans le chaos de ce charnier condamné à l’anéantissement

Devenons les fossoyeurs de cette puante décomposition

herope

www.fa-heropelyon.fr.gd.

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Le 8 février 2011 à 18:44, par Nico

    Je dirais que l’on est tous frère de sang,
    chaque gouvernements dressent son peuple les uns contre les autres, c’est bien connus ; diviser pour mieux régner : http://www.dailymotion.com/video/xcc3qz_diviser-pour-mieux-regner_news#from=embed&am

  • Le 8 février 2011 à 16:05, par nico

    un bien joli texte ou l’art de plaquer ses fantasmes simplistes... sur des évènements qu’on aurai voulu, pu, rêver ...
    je ne vois pas l’intérêt de ce texte ? de la littérature ??
    c’est quoi des frères de sang ???

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Kanakÿ : une lettre oubliée de Pierre Messmer

Alors Premier ministre, il écrit le 19 juillet 1972 à son secrétaire d’État aux DOM-TOM, car il veut, en 1972, et oui en 1972, coloniser la Nouvelle-Calédonie. Pour lui, les Kanaks, qui peuplent cet archipel depuis près de 5 000 ans, c’est moins que rien, ils n’existent pas. Ou plutôt ils ne sont là que...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"