Kobanê : mémoire d’une combattante des YPJ

877 visites
Kurdistan

Le 1er novembre a été déclaré journée mondiale pour Kobanê, afin de revendiquer la résistance du peuple Kurde face à l’ennemi, ISIS. Aujourd’hui, Kobanê signifie lutter pour la libération d’Afrin, la libération d’Abdullah Ocalan, de tou.te.s les détenu.e.s politiques ainsi que garder en mémoire les martyres qui ont donné leur vie pour la résistance.
A l’occasion de cette journée la Brigata Maddaléna ( délégation de femmes ) a donné la parole à Rojin Evrim, commandante des YPJ qui a elle même vécu la libération de Kobane.

Il y a 3 ans, les yeux du monde entier étaient tournés vers Kobane, là où les forces démocratiques des YPJ et YPG écrivaient une résistance historique contre l’État Islamique, jusqu’à la libération complète de la région.
La libération de Kobane n’a pas été une victoire seulement militaire, mais surtout la démonstration d’une vaillante auto-défense populaire contre un ennemi profondément fasciste, mais aussi pour la liberté, pour l’auto-détermination des peuples ainsi que pour la libération des femmes.
Le 1er novembre a été déclaré journée mondiale pour Kobane, afin de revendiquer cette résistance basée sur l’auto-organistion des femmes et de celles et ceux qui luttent pour la défense de cette terre.
Kobane signifie aujourd’hui lutter pour la libération de Afrin, la libération de Abdullah Ocalan, de tou.te.s les détenu.e.s politiques ainsi que garder en mémoire les martyres qui ont donné leur vie pour la résistance.
À l’occasion de cette journée la brigade Maddaléna ( délégation de femmes ) a donné la parole à Rojin Evrim, commandante des YPJ qui a elle même vécu la libération de Kobane.

JPEG - 56.4 ko

« À l’époque je faisais déjà partie des YPJ et géographiquement nous n’étions pas si loin de Kobane.
Quand j’ai décidé de participer à la résistance, la guerre n’était pas encore arrivée à Kobane, ISIS [Daesh] s’étendait seulement aux villages limitrophes, c’est donc là que nous avons commencé notre résistance.
Beaucoup de personnes du Bakur ont participé à cette bataille, beaucoup de femmes et de jeunes, il y avait les camarades Turcs, Européens, Arabes et tous ont participé à la résistance comme volontaire.
Dans la bataille de Kobane la chose la plus importante était de prendre position en tant que femmes, et ceci parce que nous connaissions déjà la mentalité fortement patriarcale d’ISIS ; nous connaissions les traitements sans scrupules que ISIS réservé aux femmes faites prisonnières. C’était les femmes qui étaient attaquées et elles devaient se libérer elles-mêmes ... »

La suite à lire sur : https://mars-infos.org/kobane-memoire-d-une-combattante-3476

P.-S.

La Brigata Maddaléna est une délégation de femmes provenant de pays et villes différentes. Ce groupe a dernièrement pris la route vers la zone autonome du Kurdistan Syrien – Rojava, afin de comprendre les dynamiques de cette révolution ainsi que d’apprendre de nouveaux outils théorique et pratique d’auto-défense populaire et féministe.

https://retejin.org/la-resistenza-di-kobane-non-morira-mai-memoria-di-una-combattente-delle-ypj/

Proposer un complément d'info

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publiez !

Comment publier sur Rebellyon.info?

Rebellyon.info n’est pas un collectif de rédaction, c’est un outil qui permet la publication d’articles que vous proposez. La proposition d’article se fait à travers l’interface privée du site. Quelques infos rapides pour comprendre comment être publié !
Si vous rencontrez le moindre problème, n’hésitez pas à nous le faire savoir
via le mail contact [at] rebellyon.info

Derniers articles de la thématique « Kurdistan » :

>Pas de guerre contre la Syrie du Nord !

En tant que Commune Internationaliste de Rojava et campagne internationale RISEUP4ROJAVA nous appelons à une mobilisation mondiale contre une invasion turque dans le nord de la Syrie.

› Tous les articles "Kurdistan"

Derniers articles de la thématique « Rapports sociaux de genre » :

>Rassemblements contre les féminicides toutes les deux semaines

Après un premier rassemblement contre les féminicides à Lyon le lundi 9 septembre, le collectif droit des femmes, à l’origine du premier rendez-vous lyonnais, appelle à des rassemblements similaires toutes les deux semaines les lundis à 18h30. Prochain rendez-vous : Lundi 21 ...

>Groupe de parole féministe en mixité choisie mardi 15 octobre

Qu’est ce que la féminité ? Viens réflechir à ces questions, discuter, écouter, libérer une parole, rencontrer d’autres femmes, partager des expériences, des ressentis et émotions le mardi 15 octobre à 18h30 au Bistro Nicéphore (69005) avec la Collective...

› Tous les articles "Rapports sociaux de genre"

Derniers articles de la thématique « Résistances et solidarités internationales » :

>Thomas Sankara : « Malheur à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Le 15 octobre 1987 à Ouagadougou, Thomas Sankara a été assassiné par Blaise Compaoré, celui qui a pris le pouvoir à sa place. Sankara avait redonné le nom local à son pays : le Burkina Faso , « le pays des hommes intégres », à la place du nom colonial de Haute-Volta. Il avait bouleversé la façon de faire la...

>Halte à l’agression turque ! Défendons le Rojava !

Contre l’agression turque et pour la défense du Rojava, des organisations lyonnaises appellent à manifester ce samedi à 15h30 à Bellecour pour dénoncer cette offensive militaire et impérialiste prenant pour cible les civils et les combattant.e.s révolutionnaires et progressistes dans cette région du...

› Tous les articles "Résistances et solidarités internationales"